Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Approche intégrée et intelligence collective pour un nouveau cœur de ville
Les différents bâtiments de ce vaste projet sont sortis de terre en parallèle, grâce notamment à une main d’œuvre interne expérimentée. (Photo : GlobalView)

Approche intégrée et intelligence collective pour un nouveau cœur de ville

Dans ce centre de Namur, l’important chantier des Casernes, rebaptisé Novia, touche à sa fin. Les livraisons des différentes parties – publiques et privées – sont en cours. Il y a tout juste un an, Construire la Wallonie vous présentait la complexité du chantier en cours. Mixte et perméable, ce nouveau cœur de ville sorti de terre à l’initiative de Thomas & Piron Bâtiment va bientôt se mettre à battre.

Débuté en septembre 2020, ce chantier de grande ampleur rassemblant plusieurs fonctions et de nombreux intervenants a bravé une pandémie de COVID et des pénuries de matériaux pour s’achever dans les délais. On a en effet pu voir ses différents bâtiments sortir de terre en parallèle, grâce notamment à une main d’œuvre interne expérimentée, comme le relève Nicolas Jeanmart, gestionnaire de chantier. « Avec un délai si court, il nous fallait monter et refermer très rapidement le gros œuvre, pour pouvoir ensuite réaliser toutes les façades (ndlr : essentiellement en béton architectonique blanc pour les parties publiques, en brique et bardage fibrociment pour la partie résidentielle) et les techniques et parachèvements intérieurs, ce qui prend davantage de temps. »

L’achèvement d’un projet est toujours l’occasion de tirer des bilans. Pour Novia, qui a profité d’une approche intégrée de la conception à la vente, c’est d’autant plus important.

L’heure des réceptions

Une pré-réception de la bibliothèque a eu lieu avant les congés du bâtiment. Remarques levées, la réception provisoire a suivi lors de la deuxième semaine de septembre. Quant à la halle maraîchère et à la brasserie, elles sont livrées casco pour permettre aux futurs exploitants de les aménager à leur guise. Pour la partie logements, Thomas & Piron Bâtiment organise une réception des parties communes, dont les parkings, début octobre. Nicolas Jeanmart : « Après quoi nous procèderons à la pré-réception des logements avec les différents acquéreurs. Nous essayons toujours d’avoir des réceptions provisoires exemptes de remarques pour la pleine satisfaction de nos clients, raison pour laquelle nous les faisons précéder d’une pré-réception. » « Depuis que les immeubles ont acquis ‘visage humain’ grâce à la pose de leurs façades, les ventes s’accélèrent », souligne Frédéric Claert, gestionnaire du développement chez Thomas & Piron Bâtiment. « Avant cela, il était difficile pour les candidats acquéreurs de se rendre compte de l’aspect final. »

Une pré-réception de la bibliothèque a eu lieu avant les congés du bâtiment.

Approche intégrée et cap tenu

Ce qui remarquable, c’est que les attentes des acquéreurs en 2023 ont bien été anticipées par Thomas & Piron Bâtiment et ses partenaires dès la conception 5 ans plus tôt, et ce malgré des crises sanitaires et énergétiques majeures dans l’intervalle. Tous les appartements profitent ainsi d’un espace extérieur privatif et d’une PEB optimale, comme c’était prévu dès le départ. Pour les parties publiques cependant, Thomas & Piron a pu compter sur sa force de frappe mais aussi sur ses capacités d’adaptation. Frédéric Claert : « Nous avons connu une grosse phase de conception en cours de chantier, ce qui est particulier. Grâce à nos propres équipes en techniques spéciales, nous avons pu faire face à ces modifications, par exemple pour permettre l’autonomisation énergétique du Musée africain par rapport à la bibliothèque en fonction des besoins spécifiques à chaque objet. » 

Tous les appartements profitent d’un espace extérieur privatif et d’une PEB optimale.

Bâtir une intelligence collective

L’achèvement d’un projet, quel qu’il soit, est toujours l’occasion de tirer des bilans, financiers bien sûr, mais pas uniquement. Pour Novia, qui, en plus de son ampleur, a profité d’une approche intégrée de la conception à la vente, c’est d’autant plus important. Nicolas Jeanmart : « Après avoir travaillé 4 ans sur ce projet, il est bon de mettre en commun les enseignements, bons et moins bons. Nos différents services, du service études au service après-vente, débriefent et partagent leurs conclusions. Comme tout le monde, nous apprenons tous les jours. Les synergies entre les différents métiers au sein de Thomas & Piron Bâtiment nous permettent non seulement d’optimiser ce qui peut l’être en cours de projet mais aussi de faire profiter les projets suivants des expériences spécifiques au projet qui s’achève. Nous faisons donc remonter l’information pour qu’elle puisse profiter à un futur projet. Cette transversalité est une force et une valeur importante de l’entreprise. » Pour Novia, on peut citer entre autres les importants rabattements vu la proximité de la Meuse et la réflexion autour des systèmes d’accrochage et de liaison des éléments en béton architectonique blanc. 

On l’aura compris, outre une bonne anticipation des besoins des utilisateurs basée ici sur la connaissance du marché namurois, doublée d’une exécution solide et conforme aux attentes, Thomas & Piron Bâtiment construit également une dynamique d’amélioration continue au profit de ses futurs clients.   

Fiche technique
  • Pouvoir adjudicateur Régie Foncière de la Ville de Namur
  • Développeur SA Cœur de Ville
  • Architectes Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik
  • Entreprise générale Thomas & Piron Bâtiment

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.