Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Matériel et machines

Broyer le bois en continu et de façon fiable

Kristof Mouton: « Nous étions déjà familiarisés avec la technologie de Vermeer et ils n’ont visiblement pas chômé ces dernières années. »

14 mars 2022 Temps de lecture 8 minutes

Partager cet article

La base d’une bonne gestion des forêts est le respect. Avec l’échelle de Lansink en tête, le Groupe Mouton cherche toujours la bonne destination écologique et économique pour le bois, du plus gros tronc au plus petit broyat. Au départ, depuis Lochristi, mais depuis quelques années, avec Bois & Plus, l’entreprise dessert les marchés wallon et français avec un personnel local. Avec l’achat récent du broyeur HG4000 de Vermeer, Mouton montre la voie pour les années à venir: miser davantage sur la  biomasse et le recyclage du bois.

Si l’esprit d’entreprise lui a été transmis à la maison, le gérant Kristof Mouton a toutefois découvert sa passion par lui-même. « Les arbres, le bois, ce sont des matériaux qui m’inspirent », confie-t-il. Lorsqu’il a commencé l’exploitation forestière en 2000, ses journées étaient d’abord remplies de simples corvées telles que l’élagage. Aujourd’hui, le Groupe Mouton peut se targuer d’être un spécialiste de la gestion des forêts globale. Et, depuis 2018, les activités s’organisent aussi depuis Mouscron. Avec Bois & Plus, c’est surtout la partie francophone du pays et la France qui sont desservies, toujours avec les mêmes valeurs que Mouton inculque à tous ses collaborateurs : le respect du matériau. La récupération se fait résolument dans le but d’atteindre la meilleure valorisation possible. « Notre objectif est toujours de traiter l’environnement avec la plus grande prudence. Se contenter de manier une tronçonneuse est trop réducteur. Si nous voulons construire un avenir de valeur, nous devons continuer à recycler et à récupérer », précise Kristof Mouton en résumant la philosophie du groupe.

Sur le plan technique, la capacité de l’alimentation et l’accessibilité de la surface de tamisage du HG4000 ont surtout été déterminantes.

Fort en hommes et en machines

« D’une part, la force de Bois & Plus réside dans nos années d’expérience  », continue le gérant. « Lorsque j’ai commencé, les concurrents se comptaient encore sur les doigts d’une main. Cela nous a permis, en tant qu’entreprise, de constituer un parc de machines étape par étape, de sorte que nous pouvons désormais réaliser toutes les étapes sous notre propre gestion : de la cartographie de la forêt, des arbres et du bois, au suivi du permis, en passant par la réalisation de tous les travaux et la récupération des matériaux. D’autre part, notre force réside aussi dans la grande variation de ce que nous pouvons gérer. Nous avons la capacité et le savoir-faire spécialisé des personnes et des machines pour réaliser de grands projets en peu de temps. Car nous disposons également de machines adaptées à des travaux spécifiques. Dans notre atelier, deux personnes sont en permanence chargées de l’entretien et des réparations, et de la manière dont elles peuvent adapter encore mieux les équipements standard à nos besoins. »

La carte de la mobilité et de la flexibilité

Le dernier venu est le HG4000 de Vermeer. Un investissement pour l’avenir, car Mouton veut continuer à se développer et entrevoit des opportunités dans le développement des activités de traitement de la biomasse et de recyclage du bois A et B. « Ces dernières années, la tendance est à la fabrication sur mesure de chaque bloc de bois. Nous étions alors obligés de chercher de l’autre côté de la frontière des machines spécifiquement adaptées à un flux particulier. Des investissements souvent coûteux. Aujourd’hui, cette tendance s’est inversée et nous pouvons nous tourner vers les machines de Vermeer qui sont abordables, avec un excellent coût à la tonne et une grande confiance dans le service. » Mouton a longtemps hésité entre le HG4000 et le HG6000. « Finalement, la mobilité et la flexibilité offertes par le HG4000 ont été déterminantes. En effet, la machine devra faire la navette entre les différentes succursales et il n’est même pas nécessaire de le faire circuler sur la route à titre de transport spécial. » 

Avec la récente acquisition du broyeur horizontal HG4000 de Vermeer, le Groupe Mouton veut miser davantage sur la biomasse et le recyclage du bois.

L’assurance d’un fonctionnement fiable

Ce ne sont pas les seuls atouts. « La disponibilité immédiate de la machine a joué un rôle important dans notre décision, car nous avions rapidement besoin de capacités supplémentaires. Techniquement, la capacité de l’alimentation et l’accessibilité de la surface de tamisage ont été cruciales dans notre choix. Depuis nos débuts, nous étions déjà familiarisés avec la technologie de Vermeer et il est clair qu’ils n’ont pas chômé ces dernières années. De nombreuses spécifications ont été améliorées. Par exemple, les marteaux ont été renforcés et le rotor est mieux protégé. Des aspects qui sont importants pour un fonctionnement continu et fiable. C’est pourquoi nous avons également choisi le système Damage Defence en option. Ce système empêche que certaines pièces métalliques puissent pénétrer dans le rotor. Beaucoup d’éléments perturbateurs sont supprimés avant qu’ils ne puissent faire des dégâts. »  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message