Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Contrôle d’accès : l’ère des smartphones et de la maintenance prédictive

pexels-vanessa-garcia-6326100 kopiëren
Beaucoup d’entreprises reconnaissent désormais le potentiel du smartphone dans le contrôle d’accès. (Photo : pexels – Vanessa Garcia).

Texte | Michel Charlier

Photos | Dormakaba et GEZE

2 août 2021 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

Cela a permis notamment le développement de la commercialisation de divers systèmes sans contact, souvent couplés à une possibilité de comptage des entrées et des sorties. Aujourd’hui, le contrôle d’accès est mobile, se fait à distance et ne nécessite plus d’objets spécifiques (clés, cartes, badges …). Quant à la maintenance prédictive, elle trouve de mieux en mieux sa place aux côtés de la maintenance préventive.

Au-delà des questions légitimes liées à la sécurisation des lieux et au traitement des données qui en découle, le contrôle d’accès est parfois à considérer comme un simple élément de confort dans notre vie quotidienne. Immeubles à appartements (locations saisonnières, airBnB, …), espaces de coworking, écoles, salles de sport, magasins… partout où un gestionnaire, pas nécessairement présent sur place, peut autoriser à distance l’accès à la pièce ou au bâtiment sans qu’il y ait de ‘rencontre physique’ ni de remise de clés ni de badges. 

Avec exivo, Dormakaba propose une solution digitale pour contrôler efficacement les droits d’accès, grâce à laquelle on peut gérer ces accès dans le cloud sans aucune expertise informatique. © dormakaba

Le rôle grandissant des smartphones

Beaucoup d’entreprises reconnaissent désormais le potentiel du smartphone dans le contrôle d’accès en lieu et place des traditionnels clés, cartes et badges. Selon une recherche menée en 2019 par Gartner, 20 % des entreprises pensaient avoir rapidement recours aux smartphones en lieu et place des cartes traditionnelles d’accès physique. « En outre, IHS Markit estime que près de 20 % des lecteurs de contrôle d’accès installés à l’heure actuelle seront mobilo-compatibles d’ici 2022 », affirme-t-on sur le blog de l’entreprise Dormakaba, qui a plus de 150 ans d’expérience dans le domaine de la sécurité et du contrôle des accès. Mais cette évolution est très progressive, comme l’explique Paul Studerus, Vice-président de la division ‘Strategic Innovation’ : « Les solutions numériques ne se substitueront pas complètement aux technologies plus anciennes dans un laps de temps raisonnable. La réalité prendra le tour d’une coexistence des solutions de contrôle d’accès mécaniques, électroniques et infonuagiques. »

Parmi les avantages des smartphones, une commodité intégrée, une sécurité et une maîtrise accrue et une flexibilité améliorée. Avec les smartphones, plus besoin d’activer ou de désactiver régulièrement les clés et les badges d’accès ou de les remplacer en cas de perte ou de détérioration. L’association des données du smartphone avec des données numériques et/ou biométriques augmente aussi le niveau de sécurité de l’accès et de l’identification. 

Aujourd’hui, le contrôle d’accès est mobile, se fait à distance et ne nécessite plus d’objets spécifiques (clés, cartes, badges …). (Photo : pexels – Tim Douglas).

Intelligence artificielle et maintenance prédictive

Le contrôle d’accès se digitalisant de plus en plus, la maintenance des systèmes revêt une importance de plus en plus grande. A côté de la maintenance préventive ‘traditionnelle’, apparaît désormais la maintenance prédictive, effectuée ‘en amont’. Chez Dormakaba, on estime que, grâce à l’intelligence artificielle (IA) et à l’Internet des objets (IoT), cette nouvelle méthode de maintenance renforce et rend plus facile à atteindre l’objectif de limiter les risques de pannes et de défaillances et d’améliorer les performances des systèmes de contrôle d’accès. La maintenance prédictive permet de « collecter, analyser et utiliser des données provenant de diverses sources de fabrication comme des machines, des capteurs ou des interrupteurs. Les algorithmes intelligents aident les techniciens à comprendre tout risque d’erreurs ou de défaillances avant qu’elles ne se produisent. » Mieux vaut prévenir que guérir, donc …

Avec l’utilisation des smartphones et la mise en œuvre de la maintenance prédictive, on évolue donc désormais davantage dans la simplicité et dans l’anticipation. Léonard de Vinci l’avait déjà prévu, lui qui affirmait que ‘la simplicité est la sophistication suprême’.   

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message