Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Des blocs en terre cuite collés pour réaliser des constructions de grande hauteur
Les architectes Thomas Fréson et Martin Lecrompe, de l’Atelier d’architecture DSH.

Des blocs en terre cuite collés pour réaliser des constructions de grande hauteur

Construire des murs porteurs avec les blocs en terre cuite de Wienerberger garantit un haut rendement de mise en œuvre. C’est pourquoi de nombreux entrepreneurs préfèrent cette solution, surtout lorsque les blocs peuvent être collés. Avec le lancement du bloc à coller PLS Newton de Wienerberger, la hauteur ne constitue plus une restriction pour ériger des immeubles à appartements de hauteur moyenne avec des blocs pour murs porteurs. Comme l’a démontré l’entrepreneur FAMI-Construct à Herstal. Il a érigé un immeuble de 7 étages au moyen de blocs PLS Newton de 19 cm, et ce dans le respect des exigences en matière d’acoustique et de résistance à la compression.

Le quai Albert Ier en bord de Meuse à Herstal va connaître une véritable métamorphose. La construction du méga projet résidentiel Coronmeuse et le prolongement du tram liégeois jusqu’au centre d’Herstal vont radicalement changer le quai dans les prochaines années. Ce changement servira de catalyseur pour le réaménagement de l’ensemble du quartier. Cela se ressent déjà aujourd’hui dans certains projets de nouvelles constructions résidentielles, comme Confluence. Le projet de MH Equity Residential prévoit 31 appartements sur un ancien site industriel désaffecté enclavé dans un tissu principalement résidentiel. « Le défi consistait à créer dans notre concept une transition entre les bâtiments adjacents, dont l’un compte huit étages et l’autre trois. Pour ce faire, nous avons intégré dans ce concept un effet de gradation. Afin de conférer davantage de légèreté à la façade, nous avons opté pour différentes surfaces. Pour obtenir le jeu de surfaces souhaité, nous avons combiné Terca Basia Nero Noir Manganèse et Terca Riego Plata, deux briques de parement Eco-brick au format Waal (WF). En entourant le bloc foncé de volumes en briques de couleur noire. Pour le socle, nous avons opté pour Terca Riego Plata. Autre particularité du concept, tous les appartements présentent une configuration ouverte et disposent d’un espace extérieur végétalisé, sous forme de toiture verte ou de balcon végétalisé », expliquent les architectes Thomas Fréson et Martin Lecrompe de l’Atelier d’architecture DSH.

La composition d’argile optimale et les perforations bien pensées des blocs garantissent une haute résistance à la compression des murs.

Haute résistance à la compression deux fois confirmée

Pour l’entrepreneur, le choix de MH Equity Residential s’est porté sur FAMI-construct. Cette entreprise de construction possède une vaste expérience dans la construction d’immeubles à appartements et a une préférence, par souci de rendement, pour le collage de blocs céramiques pour murs porteurs. Salvatore Mirabella a également souhaité utiliser ces atouts pour le projet sur le quai Albert Ier à Herstal. Cependant, il était confronté à un défi inédit : il n’avait encore jamais réalisé d’immeuble de 7 étages au moyen de blocs treillis. Un défi qu’il a tout de même accepté de relever. « Salvatore Mirabella s’est adressé à nous pour obtenir des conseils et de l’aide afin de convaincre l’architecte et le maître de l’ouvrage », explique Jens Van Hoecke, conseiller technique en construction chez Wienerberger. « En collaboration avec l’ingénieur en stabilité, nous avons voulu savoir si nos blocs treillis PLS Newton de 19 cm fourniraient la résistance à la compression nécessaire et pourraient répondre aux exigences acoustiques. Les calculs étaient positifs », selon Jens. Ce qui n’a rien d’étonnant, car la composition d’argile optimale et les perforations bien pensées des blocs garantissent une haute résistance à la compression des murs. La résistance à la compression caractéristique des murs est de 8,5 N/mm².

Le coefficient d’isolation du bloc Porotherm PLS Newton est supérieur à celui des blocs de construction traditionnels.

Des qualités convaincantes

Fort de ces chiffres, Salvatore Mirabella s’est rendu chez MH Equity Residential ainsi qu’à l’Atelier d’architecture DSH. « Les calculs étaient rassurants. De plus, l’utilisation de blocs pour murs porteurs offrait des avantages supplémentaires. La portance du bloc PLS Newton permettait d’ériger 7 étages au moyen de blocs pour murs porteurs relativement traditionnels, alors que cela n’aurait pas été possible avec des blocs de béton conventionnels de même épaisseur. À côté de cela, le coefficient d’isolation du bloc Porotherm PLS Newton est supérieur à celui des blocs de construction traditionnels. Normalement, pour une telle hauteur, nous aurions dû utiliser des blocs silico-calcaires. Mais ceux-ci sont plus épais que les blocs céramiques pour murs porteurs. En optant pour PLS Newton, nous avons ainsi pu gagner quelques précieux centimètres dans le bâtiment », expliquent les architectes. Le bloc céramique à coller répondait également aux attentes des concepteurs en ce qui concerne l’exécution : « les travaux de construction sont rapides et les coûts sont rationalisés et maîtrisés. Travailler avec des blocs de plus petite taille garantit aussi une grande flexibilité. Cela nous permet entre autres de facilement adapter les dimensions, par exemple lorsque les acheteurs le demandent », concluent Martin Lecrompe et Thomas Fréson.  

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.