Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Des équipements de scène pour plus de polyvalence

Servio a réalisé toute la partie audio et vidéo de la petite salle, ainsi que la mécanique scénique. (Photo : Lino Bennardo)

Texte | Philippe Selke

9 novembre 2021 Temps de lecture 4 minutes

Partager cet article

Au service des salles de spectacle depuis près de 40 ans, Servio a équipé les deux salles du Grand Manège. Si la salle de 150 places est dotée d’un équipement standard de centre culturel, la grande salle fut le théâtre de joutes entre architecte et techniciens, pour arriver au meilleur compromis possible entre idée d’origine et polyvalence. Johan Raes, CEO de Servio, relève les principaux défis de ce projet.

Bien que la salle de 800 places ait été conçue au départ comme salle de concert, la demande d’élargir son utilisation aux représentations théâtrales est venue en cours de réalisation. Deux usages distincts nécessitant des équipements différents ! Johan Raes : « Nous avons été fort impliqués dans les discussions avec l’architecte, le bureau d’études en charge de la scénographie, la Ville, … pour concrétiser cette décision dans les limites de ce qui était possible.  L’architecte voulait conserver l’aspect initial de la salle tandis que les techniciens voulaient plus d’équipements. Pour le théâtre, il fallait notamment rompre l’unité de la salle par l’ajout d’un cadre de scène. Le défi a donc consisté à obscurcir les côtés et la partie supérieure avec une structure légère démontable pour ne garder en configuration théâtre qu’une ouverture scénique. Grâce à une série de perches, on masque l’architecture de la salle pour concentrer l’attention sur ce qui se passe sur la scène. Tous ces équipements disparaissent dans le plafond en configuration concert. »

Dans la salle de concert, un système de perches permet de suspendre les éléments de décor en configuration théâtre. (Photo : Servio)

Passerelle et perches

Autre élément indispensable qu’il a fallu intégrer : une passerelle mobile en acier de plusieurs tonnes que l’on descend au-dessus du public pour éclairer la scène et qui elle aussi disparaît dans le plafond en configuration concert. Tout ces équipements exigent une impressionnante machinerie avec moteurs, tambours et câbles. « Mais le plus compliqué fut d’insérer le système de perches entre tous les abat-sons en bois destinés à réfléchir la musique vers le public. » 

Le métier de Johan Raes est de transformer le rêve du client en réalité. Il y est arrivé, au prix d’un compromis satisfaisant toutes les parties.  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message