Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Des menuiseries très techniques qui protègent… chaleureusement
Le Palais de Justice de Namur est l’un des premiers projets dans lequel des châssis Slimteq ont été placés. (photo : Yvan Glavie)

Des menuiseries très techniques qui protègent… chaleureusement

Depuis près de 50 ans, Eribel est une référence en matière de conception et de fabrication de menuiseries intérieures techniques, qu’elles soient métalliques ou en bois, vitrées ou non, pour protéger les personnes et les biens contre le feu, les cambriolages, les effractions, l’eau, le bruit et les balles. Pour la SM BPC – CIT Blaton, l’entreprise basée à Rijkevorsel a mis tout son savoir-faire au service de la sécurité dans le nouveau Palais de Justice à Namur, la chaleur du bois en prime !

Le Palais de Justice à Namur est sans aucun doute le plus gros projet d’Eribel en Wallonie jusqu’à présent, région dans laquelle l’entreprise flamande était déjà active, par exemple avec la rénovation d’un hôtel à Spa. Gert Daniels, Sales & Marketing Director d’Eribel : « Nous travaillons beaucoup pour la Justice à travers la Régie des Bâtiments et possédons l’expérience requise pour mener à bien de tels projets à la fois d’envergure et complexes. Ce projet a représenté pour nous un beau défi technique : nous avons livré et placé non seulement une quantité phénoménale de portes de notre gamme SolidTeq mais aussi environ 500 m2 de châssis fixes vitrés à l’épreuve du feu de la gamme Slimteq, que nous avons lancée il y a moins d’un an ». Le Palais de Justice de Namur est l’un des premiers projets dans lequel ces nouveaux produits ont été placés. Avec un profil visible de seulement 60 mm en face avant, ces châssis en bois résistants au feu sont les plus fins actuellement sur le marché.

Avec un profil visible de seulement 60 mm en face avant, les châssis en bois résistants au feu Slimteq sont les plus fins actuellement sur le marché.

1200 portes en bois très techniques

Parmi les très nombreuses portes battantes avec cadre en bois qui ont été livrées et placées par Eribel, beaucoup sont certifiées résistantes à l’effraction (RC2, RC3) et sont souvent flanquées par des tierces. Des portes doubles certifiées RC3 ont été développées spécialement pour ce projet. Même les 35 portes des cellules au sous-sol sont en bois, une spécialité Eribel. Les prisons de Dendermonde et de Haren en sont déjà équipées, celle d’Anvers va suivre. 

Pour le Palais de Justice de Namur, Eribel a également livré des guichets modulaires certifiés à l’épreuve des balles (gamme SecuriTeq), un type de produit qu’il est le seul à proposer en Belgique. Par ailleurs, les exigences en matière d’acoustique étaient très élevées (jusqu’à 48 dB), notamment dans les nombreuses salles de réunion et d’interrogatoire. Gert Daniels : « La complexité du projet ne vient donc pas tant des quantités, mais de la combinaison de différentes caractéristiques (coupe-feu, pare-balle, acoustique, anti-effraction, …) pour un même élément. En plus de faire la différence dans le développement et la production, Eribel a assuré comme toujours une installation sans faille et une gestion approfondie du projet du début à la fin. »   

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.