Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Béton

Des solutions béton intelligentes pour relever les défis climatiques

Drongen—Onument—herdenkingsplaats—Ebema_CustomConcrete-ma
Le monument de Drongen, un bel exemple de travail sur mesure dans un cadre naturel.

Texte | Niels Rouvrois

Photos | Ebema

27 juillet 2022 Temps de lecture 9 minutes

Partager cet article

Compte tenu des défis climatiques, de plus en plus d’espaces publics sont aujourd’hui conçus à l’épreuve du climat. Et le béton s’impose comme un excellent matériau de construction pour relever ces défis. « Il est urgent de se débarrasser de la connotation négative injustifiée que le béton a reçue à cause de l’expression – aujourd’hui dépassée – ‘stop au béton’. Le béton est au contraire un allié dans la lutte contre les problèmes climatiques », affirme Maarten Mathijssen, Product Manager chez Ebema.

Ebema dit vouloir améliorer l’espace. « Nous améliorons l’espace pour les entreprises, pouvoirs publics et particuliers. Nous le rendons meilleur, plus agréable, plus sûr, plus beau, plus vert, plus solide, … Nous développons des solutions en béton de la plus haute technologie. Le béton, nous le pressons ou le coulons pour former des pavés et dalles Megategels mais aussi des produits sur mesure », affirme-t-on avec enthousiasme. Le béton se présente comme un matériau flexible et fiable qui peut offrir des solutions à de nombreux défis. « Certainement s’il est utilisé intelligemment », précise Maarten Mathijssen. « Le stop au béton, dont on parle depuis des années, n’a en fait rien à voir avec le béton lui-même, mais avec le fait de ne pas bâtir l’espace ouvert encore disponible. Il est donc regrettable que le béton en tant que matériau ait reçu une connotation négative à travers cette expression politique. »

Une combinaison de dalles drainantes et de dalles pleines pour le confort de la marche à Tivoli Laeken.

Vert, bleu et gris

« Nous devons nous débarrasser de cette connotation négative, c’est pourquoi nous préférons parler d’utilisation intelligente du béton », poursuit Maarten Mathijssen. « Le vert (nature), le bleu (eau) et le gris (béton) se marient parfaitement. Les Eco solutions d’Ebema, par exemple, permettent de poser des revêtements avec beaucoup d’espace pour l’infiltration de l’eau, ce qui est crucial compte tenu de la baisse du niveau des nappes phréatiques. Par exemple, nous avons développé une bordure qui, contrairement à la bordure traditionnelle, est discontinue afin que toutes les eaux de pluie ne se déversent pas dans les égouts mais puissent également s’infiltrer dans l’accotement. »

Avec sa gamme LivingCity, Ebema entend être le partenaire idéal pour les marchés publics. L’infiltration au travers d’éléments en béton à larges joints dans les rues-jardins d’Anvers pour lutter contre les inondations, une combinaison de dalles drainantes et de dalles pleines pour le confort de la marche pour le projet Tivoli à Laeken, le visuellement très attractif  bassin de rétention Cityriver à Ostende, l’application d’éléments de drainage sur une chaussée à Mortsel… Ce ne sont là que quelques exemples des nombreux projets Ebema­_LivingCity qui soulignent le pouvoir du béton dans la lutte contre les problèmes clima­tiques. Maarten Mathijssen : « Un projet qui me tient fort à cœur est le Kapermolenpark à Hasselt : il s’agit d’un projet particulier en raison de la liaison créée entre le Demer et la pièce d’eau du parc. Pour cette dernière, Ebema a réalisé un chemin à partir de bacs en béton de 3, 4 et 5 m, qui ont été placés à l’envers dans le bassin. Des espaces ont été laissés entre les bacs, qui peuvent être fermés par des poutrelles. De cette manière, un bassin d’eau a été créé afin que l’eau du Demer puisse communiquer intelligemment avec l’étang. »

Dans le parc Kapermolen à Hasselt, Ebema a réalisé un chemin à l’aide de bacs en béton de 3, 4 et 5 m, placés à l’envers dans l’étang.

Des liants alternatifs

En tant que matériau robuste, le béton est particu­lièrement intéressant pour la réalisation de telles solutions. Maarten Mathijssen explique : « On l’oublie souvent, mais le béton est et reste un matériau naturel, composé de matières premières naturelles. En tant que produit, le béton est particulièrement durable. Bien sûr, nous sommes conscients que le processus de production, en particulier la production de ciment, reste une question délicate. Mais Ebema cherche aussi activement une solution à ce problème. De nombreuses recherches sont d’ailleurs menées sur les liants alternatifs. Il y a donc certainement encore de la place pour des gains écologiques dans le processus de production. Un autre avantage du béton par rapport à de nombreux autres matériaux est son prix. Dans un monde de plus en plus cher, outre l’aspect écologique, il ne faut pas oublier l’aspect économique. Et à cet égard, le béton se démarque positivement. »

Le bassin de rétention Cityriver à Ostende, visuellement très attrayant.

Un champ d’application très large

Des pavés aux éléments techniques en passant par les bancs publics, le béton excelle également en termes d’esthétique et de flexibilité. « Avec notre département Ebema_CustomConcrete, nous nous concentrons sur les clients dont les exigences divergent de la gamme standard. Il s’agit souvent d’exigences esthétiques particulières pour des espaces publics. Le béton se prête parfaitement au travail sur mesure, ce qui constitue également une grande valeur ajoutée. Aujourd’hui, la durabilité, l’esthétique et le prix sont trois facteurs cruciaux pour les villes et les communes qui souhaitent rendre leurs espaces publics à l’épreuve du climat. Et le béton se démarque positivement sur chacun de ces facteurs, ce qui est assez unique », conclut Maarten Mathijssen.   

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message