Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Digital Construction Brussels : un mélange de nouveaux et anciens exposants
Grâce aux outils de Spectr BIM, vous pouvez voir un plan BIM transposé dans la réalité virtuelle, à l’aide de lunettes.

Digital Construction Brussels : un mélange de nouveaux et anciens exposants

Le traditionnel salon Digital Construction Brussels a eu lieu le 17 octobre dernier au Brussels Kart Expo, à Grand-Bigard. Embuild Magazine s’est plongé dans l’ambiance « numérique » de cet événement, qui propose une large gamme d’outils aux entreprises de construction qui souhaitent fluidifier leurs processus et leur rendement.

Ce salon organisé par Embuild, en partenariat avec Buildwise, en est déjà à sa sixième édition. Autant dire qu’il devient un événement incontournable dans le secteur et beaucoup d’entrepreneurs, ingénieurs, étudiants, … ont encore franchi les portes de cette vitrine de la numérisation. Un sujet particulièrement important pour Embuild qui souhaite que ses membres, peu importe la taille de leur entreprise, ne ratent pas le virage du numérique. Outre la variété d’outils, services et produits proposés, des séminaires offraient également la possibilité de s’informer sur la thématique du jour.

Teamoty, un nouvel exposant français parmi les Belges.

Teamoty de… France 

Preuve du succès de l’événement, parmi la petite cinquantaine d’exposants présents cette année, on retrouvait un fournisseur venu de… France : Teamoty. « C’est grâce à la Summer University, à laquelle nous avons participé, que nous sommes rentrés en contact avec Embuild qui nous a proposé de participer à ce salon dédié à la numérisation », expliquait Adrien Pourret, le directeur des opérations chez Teamoty. « Nous avons déjà une bonne expérience de ce genre d’événement en France et je dois dire que l’organisation, ici en Belgique, est parfaite. En plus, le lieu se prête parfaitement bien à ce type de salon. Bravo à Embuild ! » Merci la France ! Un compliment venu directement de nos voisins d’outre-Quiévrain est toujours bon à prendre. Mais que propose Teamoty pour le secteur ? « Nous avons deux solutions principales. La première est Teamoty Logistics, il s’agit d’un logiciel pour optimiser la gestion de la logistique de chantier. Avec cette première solution, vous coordonnez et planifiez les flux de livraison au travers d’une seule et unique plateforme avec l’ensemble des acteurs et fournisseurs d’un projet de construction. Vous pouvez également mutualiser les ressources, telles que les moyens de levage et manutention, et organiser vos équipes afin de fluidifier les différents flux. » La seconde solution se nomme Teamoty Scheduling. « Imprégnée de la méthodologie du Lean, cette solution s’appuie sur le planning géotemporel pour piloter les travaux zone par zone. À la fois logiciel de planning, de suivi du chantier et de gestion opérationnelle, Teamoty Scheduling permet d’organiser les tâches de manière efficace et permet de suivre les indicateurs clés de performance du projet. Avec cet outil, vous serez en permanence estimer la date de fin du projet ou le passage de jalons », indiquait Adrien Pourret.

Spectr BIM

À deux pas de Teamoty, on pouvait apercevoir des personnes tester des lunettes de réalité virtuelle sur un parterre délimité. C’est Spectr BIM, une PME malinoise créée en 2018, qui proposait cette séance. « Nos outils permettent de transposer un plan BIM dans le monde virtuel visible à travers des lunettes. C’est en quelque sorte la virtualisation d’un plan destinée à améliorer la visualisation des projets, aussi bien pour l’architecte que l’entrepreneur ou le client : collaboration en temps réel, expériences immersives de réalité virtuelle, imagerie avancée, simulations d’éclairage et flux de travail rationalisé. Avec Spectr BIM, vous anticipez les problèmes potentiels avant la construction, prenez des décisions éclairées et économisez du temps et des ressources », expliquait Sem Van Dam. C’est aussi la première fois que la jeune entreprise malinoise participait à Digital Construction Brussels. « C’est une très chouette expérience et le parcours proposé pour le visiteur est intéressant. Nous rencontrons essentiellement des entrepreneurs et des architectes. On sent que ces professionnels sont à la recherche des outils que nous proposons. »

Plus de 600 personnes ont participé à l’événement organisé au Brussels Kart Expo, à Grand-Bigard.

Build Software

Dans ce salon, on rencontrait donc les petits nouveaux et les anciens. Ceux présents depuis la première édition et qui ne rateraient pour rien au monde l’événement. C’est le cas de Build Software, l’entreprise basée à Herselt, à côté de Westerlo. « En tant que partenaire de la numérisation, nous ne pouvons évidemment pas manquer ce salon annuel parfaitement organisé par Embuild. Chaque année, nous rencontrons beaucoup de clients », soulignait Bert Van Dessel, co-propriétaire de l’entreprise. Quelles solutions propose ce fidèle exposant ? « Depuis  1997, nous aidons à construire la vision et la stratégie futures de plus de 130 entreprises de construction. Nous les accompagnons dans la numérisation de leurs processus administratifs : calcul des coûts, offres, gestion de chantiers, planning, facturation… »    

Une belle réussite malgré le contexte
Le salon Digital Construction Brussels a eu lieu au lendemain de l’attaque terroriste qui a secoué Bruxelles et la Belgique, le 16 octobre dernier, peu avant le match de football entre la Belgique et la Suède. C’est donc dans un contexte un peu spécial qu’il s’est tenu et de légitimes craintes existaient quant au taux de participation. Mais ces craintes ont rapidement été dissipées, tous les exposants ont honoré leurs engagements et plus de 600 personnes ont participé à l’événement. Rendez-vous l’année prochaine !

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.