Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

E42/A15 – Chantier du viaduc de Huccorgne : Le pont supportant les voies vers Liège, réhabilité, sera rouvert ce 27 juillet

6 juillet 2022 Temps de lecture 9 minutes

Partager cet article

A Wanze, la première moitié du chantier de réhabilitation du viaduc de Huccorgne (E42/A15) s’achèvera ce 27 juillet. Le pont supportant habituellement les voies vers Liège aura été complétement rénové et sera à nouveau accessible pour les usagers. Ce chantier colossal, riche en défis techniques, respecte donc le calendrier annoncé. Des opérations identiques seront menées à partir de janvier 2023 sur le second pont. 

Les travaux ont été entamés sur cette partie du viaduc en janvier dernier. Les toutes dernières opérations seront réalisées dans les semaines à venir : pose des dernières couches de revêtement, puis des marquages et installations des divers équipements. Pendant ces 6 mois de travaux, de nombreux défis techniques sont à épingler.

TRAVEES D’APPROCHE – POSE ET DEPOSE DES POUTRES  

Au total, pour cette phase qui se concentrait sur le pont qui supporte habituellement les voies vers Liège, au niveau des travées d’approche 36 poutres de 60 tonnes chacune et de 30 mètres de long ont été manipulées au cours d’opérations de grutage menées jusqu’à 60 mètres de haut.

Grâce au travail mené par les équipes, malgré une météo parfois venteuse, le remplacement a pu être effectué selon le calendrier prévu : en un peu moins d’un mois. La dépose des anciennes poutres a été entamée le 15 février dernier. Les dernières poses ont été réalisées le 10 mars.

Chacune de ces nouvelles poutres, préfabriquée en usine, a été acheminée par convoi exceptionnel sur site. Leur pose a été une étape importante car elle a notamment permis d’adapter le profil en long de l’ouvrage, améliorant ainsi le confort des usagers

Précédemment, 4350 m² de tablier ont été sciés, démolis et évacués pour un total de 1950 tonnes.

Dans les mois qui ont suivi, 4350 m² de prédalles ont été posés, 180 tonnes de ferraillage façonnées et mises en œuvre, plus de 650 m² de béton coulés.

PARTIE CENTRALE – UN ECHAFAUDAGE MOBILE ET UNE PRECONTRAINTE RENFORCEE

Pendant plusieurs semaines, la partie centrale du viaduc est devenue une « île » entourée de vide. Une fois le tablier complétement mis à nu (retrait des divers équipements et du revêtement), un échafaudage mobile a été monté sur ce viaduc central pour y effectuer les réparations nécessaires sur les faces externes et inférieure du caisson.

Afin de répondre aux sollicitations sans cesse grandissante des ouvrages vu l’augmentation du poids des véhicules autorisés à circuler sur nos autoroutes, une mise à niveau de la capacité portante du viaduc central a été opérée. Pour chacun des 2 viaducs, 6 câbles de précontrainte ont été ajouté. On a tiré sur chacun de ces câbles avec 360 tonnes, ce qui représente 2160 tonnes de précontrainte supplémentaire par pont. 

POUR RAPPEL

Ce chantier consiste à réhabiliter le viaduc de Huccorgne supportant l’autoroute E42/A15 à hauteur de Wanze. Concrètement, les travaux visent à apporter une véritable cure de jouvence au viaduc, constitué de deux ponts (un par sens) :

Ø    Les travées d’approche des ponts seront toutes deux démolies et reconstruites, à l’exception des piles qui seront conservées et réparées ;

Ø    La partie centrale sera réhabilitée ;

Ø    Le chantier prévoit également : l’adaptation du profil en long de l’ouvrage pour apporter plus de confort aux usagers, la révision de la précontrainte, la pose d’une nouvelle étanchéité, de nouveaux revêtements, le placement d’écrans antibruit, d’un éclairage LED, de structures métalliques pour faciliter les inspections ultérieures (passerelle), d’un caillebotis entre les 2 viaducs,…

Pour consulter davantage d’informations :

Un des plus grands challenges du chantier consiste à réaliser ces travaux conséquents tout en impactant le moins possible les usagers. Le viaduc supporte un trafic journalier moyen d’environ 60.000 véhicules (2 sens cumulés), avec, aux heures les plus denses, 2.500 à 3.500 véhicules par heure (2 sens cumulés).

Afin de minimiser l’impact sur la circulation, 3 grandes phases (4 mois – 6 mois- 6 mois) ont été planifiées d’ici juillet 2023 au niveau des tablier (en surface de l’ouvrage), avec une libération des voies lors du second semestre 2022 :

  • Du 2 aout 2021 au 19 novembre 2021 : renforcement du pont vers Namur pour permettre de maintenir 2 bandes de circulation par sens pendant la phase suivante (effectué). 
  • Depuis le 10 janvier 2022 jusqu’au 27 juillet 2022 : les travaux portent sur le pont qui supporte habituellement les voies vers Liège ;
  • D’août 2022 à janvier 2023 : le chantier se poursuivra sous le viaduc au niveau des piles supportant l’ouvrage (conditions habituelles de circulation sur l’autoroute) ;
  • Du 9 janvier 2023 au 19 juillet 2023 : les travaux porteront sur le pont qui supporte habituellement les voies vers Namur.

Durant les différentes phases du chantier portant sur le tablier (en surface de l’ouvrage), la philosophie générale est de maintenir, sur l’autoroute, 2 bandes de circulation par sens, avec une vitesse maximale limitée à 50 km/h.

En dessous de l’autoroute, les Rues Robiewez et Famelette sont fermées depuis le 2 août 2021 jusqu’au 2 août 2023. Une déviation est en place via la N652/Route de l’Etat, la Route de Lavoir et la Rue Biénonsart. 

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message