Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Garantir l’infiltration de l’eau avec un bon gazon carrossable
Même s’il y a de l’eau dans le wadi, les véhicules peuvent emprunter le passage sans risque d’affaissement ni d’enlisement.

Garantir l’infiltration de l’eau avec un bon gazon carrossable

L’importance de la désartificialisation et l’intégration de plus de végétation prend de l’importance. La construction de wadis et un pavage perméable à l’eau est désormais la règle plutôt que l’exception, dans les espaces publics et chez les particuliers. Il est alors crucial d’avoir des sols présentant une bonne perméabilité. « Avec le gazon carrossable pour plants d’arbres RevivA®, l’eau s’infiltre efficacement après de fortes pluies, en l’espace de 24 heures », déclare Bart Geerts, le directeur d’Acterra, qui produit notamment le substrat RevivA® et le gazon carrossable de trèfle TerraViva®.

Chaque mesure prise par les pouvoirs publics et les clients privés pour rendre les espaces publics, les habitations et les jardins plus résistants au climat fait la différence. Les wadis (drainage et infiltration de l’eau dans le sol) sont à cet égard une application courante et intéressante, une cuvette remplie de gravier et de sable pouvant à la fois retenir l’eau et la laisser s’infiltrer. Mais la création d’un wadi implique généralement le sacrifice d’une parcelle de terrain coûteuse dans un lotissement ou un terrain d’entreprise. 

Wadis carrossables

Bart Geerts : « Un wadi permet à l’eau de pluie de s’infiltrer lentement dans le sous-sol, mais dans de nombreux cas, il est extrêmement profond pour servir de tampon et l’infiltration se fait sur une très petite surface. En conséquence, les parois sont abruptes, ce qui complique l’entretien. Après quelques années, le wadi est envahi de végétation et il faut le nettoyer à la tronçonneuse. Dans les espaces publics en particulier, cela donne une image peu sûre et négligée du wadi, bref une connotation négative. »

Acterra a développé une solution combinant l’infiltration de l’eau et un passage carrossable. En prévoyant un passage par exemple autour d’une entreprise, 30 cm plus bas que l’espace vert qui l’entoure, l’eau est récupérée tout le long du sentier. Même s’il y a de l’eau dans le wadi, les véhicules peuvent emprunter le passage sans risque d’affaissement ni d’enlisement. Une situation gagnant-gagnant. 

Acterra a développé une solution combinant l’infiltration de l’eau et un passage carrossable.

Gazon carrossable de trèfle RevivA® 

Le gazon carrossable de trèfle RevivA® d’Acterra est utilisable là où on doit rouler sporadiquement sur une pelouse. Les coupe-feu, les terrains de camping, les passages prévus pour les déménagements, … sont des endroits où l’on peut l’utiliser. Le produit est mélangé au préalable à des semences d’herbe et peut être travaillé sur le substrat pour plants d’arbres RevivA®. Le gazon carrossable de trèfle RevivA® est un mélange homogène de composants (lave et argile cuite), de terre nutritive (humus, tourbe, Vlaco, compost vert, fumier de cheval composté) et de semences d’herbe. Le substrat peut être placé avec un finisseur d’asphalte.

Bart Geerts : « Le gravier carrossable de trèfle RevivA® est une solution pertinente pour l’infiltration efficace de l’eau après de fortes pluies, dans un laps de temps donné. Dans les régions où les sols sont naturellement peu perméables, comme les sols argileux, un engorgement peut se produire après des pluies intenses. La situation peut être préjudiciable à l’environnement, avec des conséquences possibles comme des inondations et de l’érosion. L’utilisation de wadis classiques peut être limitée quand la structure du sol n’est pas favorable à une bonne infiltration des eaux de pluie, ce qui est le cas dans une grande partie de la Belgique. En mettant en œuvre une solution TerraViva® Aqua Mobilis avec le gazon carrossable riche en herbacées RevivA®, vous garantissez l’infiltration, quel que soit le type de sol, et la capacité de charge est suffisante pour les véhicules de secours. La biodiversité, une réduction de l’azote et un gain d’espace sont d’autres avantages. Un wadi RevivA® en sol argileux nécessite une surface nettement inférieure pour une même capacité d’infiltration et le micro-trèfle mélangé au gazon fixe jusqu’à 200 kg d’azote par hectare et par an. » 

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.