Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
La géothermie poursuivra son essor
Smeyers a acquis sa renommée dans le domaine du drainage en se profilant comme un partenaire fiable pour des projets techniquement difficiles.

La géothermie poursuivra son essor

En raison de la demande sans cesse croissante de sources d’énergie renouvelables et alternatives, le spécialiste du forage de drainage Smeyers, qui fait partie du groupe Aertssen, se profile depuis plusieurs années comme un acteur important dans le domaine du forage géothermique. « La géothermie n’est pas un rêve futuriste, mais une réalité actuelle et un facteur déterminant pour un avenir durable », affirme Jeffrey Beens.

Les avantages de la géothermie dans les projets de construction sont indéniables. Jeffrey Beens : « Le plus grand avantage, c’est que le coût de la fourniture de chaleur (chauffage et eau chaude sanitaire) du projet de construction est garanti et ne dépend pas des fluctuations de prix, comme c’est le cas pour les combustibles fossiles. Votre fournisseur de chaleur personnel se trouve littéralement dans votre jardin ou sous votre cave. En outre, la géothermie offre aussi l’avantage d’un refroidissement passif pendant les périodes chaudes. Un champ BEO bien entretenu possède une très longue durée de vie et, par conséquent, la rentabilité de l’investissement est garantie ».

Pour Smeyers, et par extension pour l’ensemble du groupe Aertssen, la recherche permanente de solutions innovantes et durables constitue une priorité absolue.

Systèmes fermés de faible profondeur

Plus précisément, Smeyers est spécialisé dans la réalisation de forages géo­thermiques peu profonds en systèmes fermés. Jeffrey Beens : « Cela consiste à forer jusqu’à une profondeur maxi­male (150 m), ou conformément au critère de profondeur. La construction des champs BEO (Borehole Energy Storage, ou Stockage d’Energie Souterrain en français) se déroule en plusieurs phases. Dans la première phase, on procède à un forage vertical. A ce stade, il est essentiel que le forage soit bien exécuté. Non seulement pour protéger le sous-sol, mais aussi pour la durée de vie et la rentabilité du champ BEO ».

« Dans une deuxième phase, on creuse des tranchées pour la pose du réseau horizontal. Ici, tous les forages, couplés ou non, sont raccordés à des canalisations horizontales et amenés jusqu’au local technique. Il existe plusieurs méthodes pour y parvenir, et il convient d’envisager pour chaque projet la meilleure exécution en fonction des aspects économiques et durables. Dans une troisième phase, l’installation est entièrement remplie et pressurisée avec un liquide. Dans la plupart des cas, ce liquide consiste en un mélange d’eau et de mono-propylène glycol ».

Smeyers est spécialisé dans la réalisation de forages géothermiques peu profonds en systèmes fermés.

Expérience pratique et fondements scientifiques

La demande croissante de sources d’énergie renouvelables et alternatives dans le secteur de la construction a certainement eu un impact sur la décision de Smeyers de s’orienter vers le forage géothermique. « Il va sans dire que la géothermie sera de plus en plus utilisée à l’avenir », explique Jeffrey Beens. « Mais il est primordial que les installations soient placées et dimensionnées selon les critères de qualité et les connaissances nécessaires. Comme pour les installations de drainage, nous voulons offrir une plus-value en termes d’expérience pratique et de connaissances scientifiques sur chaque projet. Et ce, dans le respect du cadre légal afin d’éviter les contretemps. »

Smeyers s’est fait un nom dans le domaine de l’assainissement en tant que partenaire fiable pour les clients dans le cadre de projets complexes d’un point de vue technique. « Nous voulons donc étendre cette approche à la géothermie », précise Jeffrey Beens. « Cela signifie que nous devons non seulement investir dans des équipements performants, mais aussi continuer à recruter des personnes possédant l’expertise nécessaire. Nous veillons également à mettre en place des parcours de développement collectifs et individuels, afin que les personnes adéquates puissent évoluer au sein de notre organisation. De cette manière, non seulement nous consolidons notre expertise, mais nous pouvons également continuer à améliorer la qualité de nos produits. L’expansion récente de notre antenne d’Aalter s’inscrit également dans le cadre de cette croissance ambitieuse, motivée par la demande croissante du marché et par le fait que nous voulons être proches de nos clients. »

La demande croissante de sources d’énergie renouvelables et alternatives dans le secteur de la construction a certainement eu un impact sur la décision de Smeyers de s’orienter vers le forage géothermique.

Ancré dans l’ADN

Pour Smeyers, et par extension pour l’ensemble du groupe Aertssen, la recherche permanente de solutions inno­vantes et durables constitue une priorité absolue. « C’est inscrit dans notre ADN. Nous acceptons volon­tiers de miser sur des solutions inno­vantes et de continuer à travailler sur des solu­tions durables. En ce qui con­cerne la géo­thermie, on constate déjà une nette évolution sur le marché. Le choix pour la géothermie est de plus en plus fréquent. Cependant, le coût d’installation du champ BEO reste parfois un obstacle pour le promo­teur, malgré la rentabilité élevée de ce type de solution. Ces dernières années, le marché a connu une croissance consi­dérable en termes de mises en service de forages géothermiques. La question qui se pose ici est de savoir comment garantir le rapport entre la quantité et la qualité. Car tout concept et toute mise en œuvre doivent se faire dans le respect du sous-sol », conclut Jeffrey Beens. 

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.