Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
La passerelle cyclable et piétonne de l’écoquartier Rives Ardentes est prête
L’avant-plan: l’échevin Travaux de la ville de Liège Roland Léonard; Vice-Président et Ministre du Budget, de la Fonction publique, de l’Égalité des chances et de la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement Frédéric Daerden; le bourgmestre de Liège Willy Demeyer; la première échevine Christine Defraigne; Ministre du Logement, des Pouvoirs locaux et de la Ville Christophe Collignon; Bourgmestre f.f. de Herstal, Jean-Louis Lefèbvre; L’arrière-plan: Directeur de la division civile de Jan De Nul Group Dirk Van Rompaey; l’administrateur délégué de Willemen Groep Marc Jonckheere; administrateur Directeur CIT Blaton Frédéric Loriaux.

La passerelle cyclable et piétonne de l’écoquartier Rives Ardentes est prête

Les ministres Christophe Collignon et Frédéric Daerden, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer et la première échevine Christine Defraigne, ainsi que les promoteurs NEO LEGIA, ont inauguré aujourd’hui à Liège la nouvelle passerelle cyclable et piétonne Passerelle des Reflets. Ce nouveau pont sur la Darse de Meuse reliera le futur arrêt de tram ‘Astrid’ au nouvel écoquartier Rives Ardentes. Au printemps 2024, la passerelle sera totalement prête à l’emploi.

La Passerelle des Reflets mesure 57 mètres de long et constitue un lien central entre le nouvel écoquartier Rives Ardentes, le parc Astrid, le futur arrêt de tram Astrid et les quartiers adjacents de Coronmeuse. Il améliorera l’accessibilité aux espaces publics et reliera les nouvelles zones piétonnes vertes situées de part et d’autre de la Darse de Meuse et de la Meuse.

Le pont sera accessible à tous les usagers de la mobilité douce : cyclistes, piétons, scooters et personnes à mobilité réduite, via des rampes naturelles du côté du parc et via une rampe et des escaliers du côté de l’arrêt de tramway.

Willy Demeyer, bourgmestre de Liège : “Avec Rives Ardentes, nous avons abattu des murs pour construire une passerelle. Celle-ci franchie, les reflets apparaissent et Coronmeuse s’ouvre sur une ville verte et durable.”

Christine Defraigne, première échevine de Liège: “Comme le disait Isaac Newton, «Les Hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts ». Inaugurer une passerelle n’est pas quotidien.  Notre ville se développe, crée, bâtit et veut répondre aux demandes constamment exprimées de qualité de vie. En tant qu’Echevine de l’Urbanisme et du Patrimoine, je suis heureuse de cette nouvelle installation qui permettra de lier deux quartiers. Nous louons le développement cohérent et intégré, cette nouvelle polarité. Mon souhait est d’accompagner et de faciliter les projets urbanistiques, dans l’intérêt d’un développement harmonieux de la ville. Liège œuvre pour la mise en place de projets qui façonnent, d’une part, la Ville en une grande métropole et vise, d’autre part, un quadruple objectif : améliorer le cadre de vie des habitants, construire une ville durable, faciliter la mobilité, préserver son patrimoine.”

François Prüm, administrateur de NEO LEGIA: “Le concept puissant de l’écoquartier Rives Ardentes, «Vivre la nature de Liège», dans un environnement vert, apaisé, avec des vues sur l’eau, a été un motif important pour les premiers acquéreurs et futurs habitants. Demain c’est à leur tour d’avoir l’occasion de découvrir en primeur la Passerelle des Reflets et l’état d’avancement des travaux d’aménagement paysager. Ils se sont inscrits en nombre à la visite de chantier guidée de ce samedi 16/09.”

La Passerelle des Reflets est financée par le Fonds européen de développement régional (FEDER) pour un budget d’environ deux millions d’euros dans le cadre de la revalorisation urbaine. Des promenades et de nouveaux espaces verts seront créés à l’intérieur et autour du parc. Une nouvelle connexion avec le pont de l’Atlas et le Quai de Wallonie fait également partie du programme paysager global. 

La Passerelle des Reflets est le lien entre le nouvel écoquartier Rives Ardentes, le parc Astrid, le futur arrêt de tram ‘Astrid’ et les quartiers adjacents de Coronmeuse. 

‘Vivre la nature de Liège’ à Rives Ardentes

Sur le site de 25 hectares de Coronmeuse, la société de promotion NEO LEGIA, un groupement de Jan De Nul Group, Willemen Groep et CIT-Blaton, développe en partenariat avec la Ville de Liège le nouvel écoquartier Rives Ardentes. 

Il s’agit d’un projet avec une mixité de fonctions : 1 325 logements de différentes typologies seront créés, ainsi que des espaces de bureaux, des commerces de proximité, de la restauration et des services, une résidence-service, deux crèches, des installations sportives… 

La durabilité, l’écologie, la sécurité et la nature sont au cœur de l’éco-quartier Rives Ardentes. Le site est composé à 80 % d’espaces publics tels que des espaces verts, des places, des parcs et des chemins piétonniers. Le concept puissant « Vivre la nature de Liège », dans un environnement vert, apaisé et avec des vues sur l’eau, a d’ailleurs été un motif important pour les premiers acquéreurs et futurs habitants. 

Journée de visite pour les premiers acquéreurs et futurs habitants

Le samedi 16 septembre, NEO LEGIA organise une journée de visite pour les futurs propriétaires. Ils ont été personnellement invités à venir constater l’avancement des travaux et à être les premiers habitants à franchir la Passerelle des Reflets. Ils se sont inscrits nombreux pour la visite. 

Les premiers habitants de Rives Ardentes pourront emménager dès le début de l’année 2024, lorsque les premières phases du projet seront achevées.

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.