Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Le nouveau directeur d’une entreprise de construction renommée veut consolider et diversifier ses activités
Sven Reynaert et Johan Tousseyn lors de la fête de départ à la retraite de ce dernier.

Le nouveau directeur d’une entreprise de construction renommée veut consolider et diversifier ses activités

Il y a deux ans et demi, en pleine troisième vague de la pandémie, Sven Reynaert a pris ses fonctions en tant que nouveau directeur général de Pellikaan Bouwbedrijf nv. Il y a des moments plus propices pour prendre la direction d’une entreprise, mais le nouveau directeur a rapidement guidé la célèbre entreprise de construction à travers les derniers instants de la crise sanitaire dont les conséquences économiques ont entraîné la fin de nombreuses entreprises (de construction). Preuve s’il en fallait que l’homme qui a repris le flambeau de Johan Tousseyn sait comment procéder. Aujourd’hui, il est clair que son approche vise à consolider l’entreprise, mais aussi à y apporter sa propre touche pour la faire grandir encore davantage. « Cela passe par la diversification des activités, une structure organisationnelle plus efficace et une approche plus circulaire de la construction. Ce qui est important, c’est que je désire mettre tout cela en œuvre avec l’équipe déjà en place », explique le nouveau directeur général.

Sven Reynaert, 43 ans, est né à Bruxelles d’un père flamand et d’une mère wallonne. Après des études d’architecture à Anvers, il débute comme chef de projet dans le secteur de la construction. Il travaille pendant plusieurs années dans une grande entreprise de construction à Bruxelles avant d’en rejoindre les rangs de la direction en 2017. C’est de ce poste que Pellikaan l’a débauché en mai 2021 pour en faire le directeur général de Pellikaan België ou Pellikaan Bouwbedrijf nv. « Roy Pellikaan, administrateur délégué et membre de la troisième génération à la tête de l’entreprise familiale, m’a demandé si j’étais intéressé par le remplacement de Johan Tousseyn, qui devait prendre sa retraite », explique-t-il. « Au cours de nos discussions, Roy nous a fait part de son ambition de poursuivre le développement de Pellikaan et j’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice. Roy m’a choisi et je peux dire aujourd’hui que je ne regrette pas une seconde ce changement dans ma carrière. »

Avec la troisième vague de la pandémie du coronavirus, qui avait déjà fait mettre la clef sous la porte à de nombreuses entreprises, notamment de construction, les premiers mois du nouveau directeur général furent loin d’être une période de rodage. « Le défi était certes de taille, mais heureusement, durant ces premiers mois, j’ai pu compter sur l’expérience et le métier de mon prédécesseur Johan Tousseyn, qui a exercé un rôle de conseiller jusqu’en septembre », explique-t-il. « Au final, Pellikaan Bouwbedrijf nv est sortie indemne de cette troisième vague. »

La nouvelle piscine communale de Renaix, conçue par B2Ai, est l’un des projets de référence de Pellikaan Bouwbedrijf.

Pas de révolution

De son prédécesseur, Sven Reynaert a gardé beaucoup de choses. « Je suis pour l’évolution, pas pour la révolution. Johan Tousseyn a travaillé pendant vingt ans chez Pellikaan et a donc joué un rôle important dans la bonne et saine évolution de la société. Lorsque j’ai repris le flambeau, j’avais pu constater qu’il était une encyclopédie vivante dans le domaine des travaux publics, sous toutes les formes possibles de contrats. J’ai observé, avec un regard critique, ce que je pouvais ou voulais faire autrement, parce que je ne voulais pas de changement juste pour le changement. J’ai d’ailleurs eu le temps nécessaire pour cela grâce à Johan, qui était toujours présent en coulisses. Cela m’a permis de ne pas avoir à me focaliser uniquement sur les affaires courantes. Ce qui était très important à mes yeux, c’était que toutes les personnes qui étaient déjà là, des collaborateurs qui se donnaient à fond pour l’entreprise et avaient déjà amplement mérité leurs galons, soient restées parmi nous. »

Vers une structure bottom-up

Deux ans et demi plus tard, force est de constater que rendre la structure organisationnelle plus efficace, diversifier l’offre et se développer dans la construction circulaire constituent les axes de travail principaux du nouveau directeur général.    “

« Nous voulons augmenter notre productivité en encadrant correctement notre personnel. Nous voulons aussi que notre personnel travaille de manière plus efficace. Sur ce point, le potentiel est souvent là, il suffit de le libérer. J’essaie également de créer un environnement dans lequel nous encourageons les travailleurs à sortir de leur zone de confort et à voir les choses différemment », explique Sven Reynaert à propos de ce premier point d’action. « Nous nous efforçons également d’adopter une structure plus bottom-up au lieu d’une approche top-down, en plaçant les responsabilités aux bons niveaux, parfois plus bas que là où elles se trouvaient. »

Sven Reynaert, à la tête de Pellikaan Bouwbedrijf nv depuis environ deux ans et demi.

Exploiter le marché privé

« Une fois que nous aurons atteint la production maximale avec notre équipe actuelle, nous essaierons d’augmenter régulièrement nos ventes en nous diversifiant. Nous sommes principalement actifs dans le secteur public, en particulier dans la construction d’infrastructures sportives. Il s’agit souvent de projets en design & build, ce qui signifie que le travail de réflexion et de conception fait désormais partie de notre ADN. C’est une force que nous pourrions exploiter davantage dans le marché privé. Sur ce marché, nous voulons aussi sélectionner nos projets avec beaucoup de précaution. En effet, nous ne sommes pas la plus grande entreprise de construction de Belgique, nous n’avons pas une armée d’ingénieurs et d’experts. Si nous réalisons des études sur un projet, c’est que nous y croyons. »

« De plus, nous allons commencer à diversifier le type de contrats et la taille de nos projets. Nous avons déjà démontré que nous pouvions aussi construire des hôtels, des appartements, des écoles et des bureaux, et nous allons activement accroître nos efforts dans ces domaines. Enfin, nous voulons également ajouter des projets de rénovation à notre portefeuille. »

« Nous voulons aussi commencer à cibler d’autres régions. Nous sommes actifs dans quatre pays, mais pas encore suffisamment en Wallonie. Certes, il n’est pas facile d’y concrétiser un beau projet, mais nous avons l’ambition de commencer à y travailler de manière structurelle. Cela s’explique probablement par mes affinités personnelles avec la Wallonie, car je suis ‘moitié-moitié’ et je me sens donc comme un vrai Belge. »

Se tourner plus souvent vers la construction circulaire

« La construction durable et circulaire est un troisième aspect sur lequel nous voulons nous concentrer davantage. Cela signifie non seulement continuer à appliquer des méthodes de construction durable et circulaire, mais aussi sensibiliser davantage les travailleurs, les clients et les partenaires sur les avantages de la construction circulaire. Ensuite, je souhaite investir dans la recherche et le développement en vue de mettre en œuvre des technologies innovantes, susceptibles d’encore atténuer notre impact sur l’environnement. Dans cette optique, nous avons déjà nommé un responsable en innovation. »

Devenir ‘Meilleur employeur’

Pour conclure : où Sven Reynaert voit-il Pellikaan Bouwbedrijf nv d’ici cinq ans ? « Dans les cinq prochaines années, je veux faire de Pellikaan un partenaire de construction polyvalent, tant au niveau national qu’international. Nous devons devenir le partenaire auquel les gens pensent spontanément lorsqu’ils veulent construire, et ce, de la conception à la construction proprement dite, en passant par l’ingénierie.

J’espère également que nous pourrons réaliser un certain nombre de nouveaux projets novateurs en matière de circularité, qui pourront servir d’exemple à l’ensemble du secteur de la construction, que nous accroîtrons l’avance que nous avons déjà dans le domaine de la numérisation, et que nous continuerons à encourager nos collaborateurs à développer leur expertise. Enfin, je souhaite également faire connaître Pellikaan en tant que ‘meilleur employeur’. La génération Z, qui valorise la stabilité, l’esprit d’entreprise, la technologie et la diversité, doit avoir envie de travailler chez nous, car c’est précisément ce que nous recherchons », conclut l’ambitieux nouveau directeur général.    

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.