Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Construction

Le nouveau joyau du « Toboggan des Ardennes »

Francorchamps-Drone-14
« D’habitude, il y a un terrain plat, voir des parkings alentours, qui facilitent la construction. Ici, nous avons dû réaliser des plateformes pour y installer les grues indispensables pour utiliser du préfabriqué. »

Texte | Florian Holsbeek

Photos | Philippe Piraux

23 janvier 2023 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

L’entreprise générale de construction Wust est sur tous les fronts, tant en Belgique qu’au Luxembourg. Alors quand le plus beau circuit du monde fait peau neuve, la société basée à Thimister-Clermont retrousse ses manches pour relever un défi de taille.

Une rénovation de la piste, une mise en conformité de celle-ci afin d’accueillir à nouveau des courses de moto et la construction d’une nouvelle tribune : tel est le marché global qui devait rendre une seconde jeunesse au circuit mondialement connu de Spa-Francorchamps. « Wust s’est associé à Bodarwé pour la piste et avec Serbi pour la construction de cette tribune », nous confie Kevin Goffinet, gestionnaire de chantier et qui s’exprime au nom de cette association. 

Une tribune de 4555 places assises.

« En ce qui concerne la construction de cette tribune, le chantier s’est déroulé en période hivernale. C’est une grosse structure pratiquement constituée uniquement en préfabriqué. Elle contient trois niveaux. Il y a bien évidemment les gradins, pour un total de près de ​4555 places assises. Il y a un espace « loges » de 1800 ​m². Les loges sont parfaitement isolées thermiquement et acoustiquement, afin de pouvoir y tenir une conversation sans être dérangé par le bruit des voitures. Pour le spectateur qui souhaite toutefois profiter de la course, il y a une grande terrasse de près de 600 ​m² qui donne sur le virage du Raidillon. Enfin, au ​-2, un espace technique de près de 1000 ​m² a été installé. Cela fait pas mal de surfaces à sortir de terre en 5 mois de travaux. Les loges sont parachevées avec des cuisines et toute l’installation nécessaire à l’Horeca », explique Kevin Goffinet.

« Pour le spectateur qui souhaite toutefois profiter de la course, il y a une grande terrasse de près de 600 ​m² qui donne sur le virage du Raidillon. »

Des chiffres qui donnent le tournis

Les chiffres peuvent donner le tournis : la tribune fait 125 mètres de longueur, 23 ​mètres de largeur pour un total de 2875 ​m² de surface. 26 poutres crémaillères, un ensemble constitué de 14 profilés soudés de près de 250 ​tonnes et 1 km de garde-corps. Tout cela a dû être mis en place en 5 mois.

Et 5 mois, justement, c’est un délai très court pour livrer un tel chantier, qui plus est dans une période de l’année peu propice à ce type de travaux : « C’était un véritable challenge de motiver les équipes et les ouvriers, qui ont travaillé dans la période hivernale. Nous devions faire sortir cette tribune de terre entre le 16/11 et le 15/03, période durant laquelle le circuit est fermé. Nous avons eu le froid, la pluie et même la neige. Et encore, l’hiver a été clément avec nous. On a même parfois travaillé de nuit », affirme Kevin Goffinet.

Heureusement, pour le parachèvement des loges, l’entrepreneur avait quelques jours de plus. La tribune devait être livrée pour le WEC, les 6 ​heures de Spa-Francorchamps.  « Nous avons terminé le chantier dans les temps, au jour près. Le Circuit était content de notre travail et c’est le principal », assure Kevin Goffinet.

La tribune comporte trois niveaux : les loges, l’Horeca et les gradins.

Le préfabriqué, indispensable

Il est clair qu’en plus du délai très court et des conditions climatiques qui n’ont pas vraiment été de leur côté, les ouvriers ont dû faire avec les spécificités du terrain. « Nous avons dû surmonter les difficultés inhérentes au circuit. L’acheminement des matériaux était compliqué, tout comme l’installation des grues et des nacelles. Tout a dû être pensé et adapté pour pouvoir réaliser la tribune.  “
D’habitude, il y a un terrain plat, voir des parkings alentours, qui facilitent la construction. Ici, nous avons dû réaliser des plateformes pour y installer les grues indispensables pour utiliser du préfabriqué », informe Kevin Goffinet.

« D’ailleurs, sans le préfabriqué, nous n’aurions jamais pu respecter les délais, c’était prévu dans le marché de base. Et quand on voit la tribune, ce joyau, sur ce superbe circuit et son environnement, c’est une fierté pour tout qui a participé à ce chantier. Tout le monde a mis de l’eau dans son vin et s’est serré les coudes. Des millions de téléspectateurs ont vu voir cette réalisation, et ce grâce à tous les intervenants. Nous pouvons être fiers », conclut Kevin Goffinet.   

Fiche technique
  • Maître d’ouvrage Circuit de Spa-Francorchamps
  • Architecte Luc Nelles Architectes
  • Associés Entreprise générale AM Wust-Serbi
Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoyez-nous un message