Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Le nouveau siège social d’ORES, un exemple de construction réfléchie, circulaire et modulable

Les toitures qui supportent les panneaux photo­voltaïques se prolongent en façade pour relier les étages (Photo : Steven Massart pour archipelago).

Texte | Michel Charlier

15 novembre 2021 Temps de lecture 11 minutes

Partager cet article

ORES, principal gestionnaire de réseaux de distribution en Wallonie, a confié la réalisation du gros œuvre fermé et du parachèvement de son nouveau siège social de Gosselies – 17  000  m² – à l’entreprise générale Franki, sur une conception des architectes d’archipelago avec un aménagement intérieur signé OutOfOffice. Le bâtiment, achevé en 2020, regroupe à un seul endroit l’ensemble des services généraux d’ORES et symbolise sur divers plans la mutation en cours de cette entreprise. Le projet symbolise également la volonté de mise en œuvre d’une construction circulaire, ce qui permettra au bâtiment d’avoir plusieurs vies et de recevoir, le cas échéant, une autre affectation.

Ce qui est particulier et inédit dans ce bâtiment très récent, c’est qu’il pourrait tout à fait… changer d’affectation dans le futur ! « Le bâtiment est situé au sein du pôle biotechnologique de Gosselies, dont les activités sont en plein développement », explique Roland Roquiny, administrateur et directeur de conception au sein du bureau d’architecture. « Dès le départ, la demande du maître d’ouvrage était de concevoir un immeuble capable d’accueillir des bureaux, mais qui dans l’avenir, en fonction des circonstances, puisse se transformer rapidement en laboratoires et éventuellement accueillir une toute autre activité. »

Un bâtiment déclinant modularité et circularité

C’est la raison pour laquelle le bâtiment a été conçu sur base de critères de modularité et d’adaptabilité. Les façades sont composées de caissons en bois facilement démontables, qui vont de plancher à plancher. « Les vitrages ont été intégrés dans ces caissons dès la phase de préfabrication », précise Ludwig Druart, gestionnaire et conducteur de chantier chez Franki. « La structure en colonnes métalliques est, elle aussi, relativement facile à démonter », déclare Roland Roquiny.    “

« Quant aux gabarits des espaces et aux hauteurs libres, ils ont été dimensionnés pour que le bâtiment puisse évoluer et accueillir d’autres types d’activités. »

La circularité est également présente à l’intérieur puisque les plateaux sont modulaires et très facilement interchangeables. Le rez-de-chaussée, largement ouvert sur les jardins extérieurs, est entièrement dédié aux activités communautaires. Il accueille le centre de formation, la salle du conseil – espace de réunion majeur du bâtiment –, le restaurant et un centre de fitness. Les bureaux occupent les deux étages supérieurs, liés par un double escalier central pouvant être converti en auditorium. Ces espaces de bureaux sont divisés en ateliers d’une dizaine de postes de travail, personnalisés en fonction de l’activité : bureaux individuels, espaces collaboratifs, salons de ‘brainstorming’, alcôves pour s’isoler… Chaque collaborateur, chaque équipe peut choisir l’endroit qui convient le mieux à sa tâche du moment. 

Le bâtiment est éclairé partout par la lumière naturelle (Photo : Steven Massart pour archipelago).

Excellentes performances énergétiques et importance de la lumière naturelle

Le nouveau siège d’ORES intègre les techniques bioclimatiques les plus récentes en matière d’isolation, de chauffage et de ventilation, notamment un chauffage à la fois par le sol et par le plafond, dans lequel passent des serpentins servant également au refroidissement. Il tire avantage des sources d’énergie naturelles et renouvelables, comme un arbre ancré dans le paysage puise son énergie tant de la terre que du soleil. Cette analogie a inspiré l’architecture de l’enveloppe et de la structure du bâtiment. Les toitures qui supportent les panneaux photovoltaïques se prolongent en façade pour relier les étages, les colonnes de la structure en béton puisent l’énergie géothermique du sol et s’élèvent jusqu’au toit. 

« L’importance du travail sur la lumière naturelle a été le moteur premier du projet », affirme Roland Roquiny. « Les plateaux de bureaux ont été dimensionnés en fonction des études d’éclairement naturel que nous avons réalisées. Cela se ressent très fort dans le bâtiment, éclairé partout par la lumière naturelle… avec, si nécessaire, les protections solaires ad hoc. » Le projet est certifié BREEAM Very good et BATEX RW.

Les colonnes de la structure en béton puisent l’énergie géothermique du sol et s’élèvent jusqu’au toit (Photo : Steven Massart pour archipelago).

Des défis particuliers ?

Les défis n’ont pas été nombreux ni trop complexes. Le bâtiment prend place sur un terrain incliné, dans un petit vallon descendant vers un ruisseau, et surplombe une nappe phréatique. Pour les architectes, la disposition du bâtiment sur le terrain a même permis de limiter les terrassements au strict minimum et de respecter le site naturel. 

Pour Ludwig Druart, « la complexité du projet résidait dans sa taille importante, qui nous a demandé un effort tout particulier, notamment pour les cloisons et les techniques spéciales par rapport à la diversité des chapes et revêtements de sol. » Autre défi, l’étanchéité de la façade à laquelle il a fallu prêter la plus grande attention.  

Le rez-de-chaussée, largement ouvert sur les jardins extérieurs, est entièrement dédié aux activités communautaires (Photo : Steven Massart pour archipelago).

Parole de pros – Marchandise SA

Le nouveau siège social d’ORES a été érigé sur un terrain incliné et se caractérise également par des dimensions importantes (17 000 m²). Pour arriver à construire en temps et en heure ce bâtiment imposant, l’entreprise générale Franki a fait appel à la société de location de matériel Marchandise SA, installée à Engis, en région liégeoise. 

« Nous vendons et louons du matériel de manutention tout-terrain », explique Ivan Marchandise, directeur général de la société qui porte désormais son nom (auparavant Ets  Deville puis SPRL Deville Marchandise). « Nous sommes notamment concessionnaires de la marque Manitou. Pour le chantier du siège social d’ORES, nous avons fourni à l’entreprise Franki, en location, des chariots télescopiques rotatifs et des nacelles élévatrices de personnes à bras articulé de cette marque. » Le matériel a été utilisé dès le moment où les bâtiments ont commencé à sortir du sol et les machines sont bien évidemment restées sur chantier pendant plusieurs mois. « La collaboration avec Franki existe depuis de nombreuses années et ne fait que se renforcer », conclut, satisfait, Ivan Marchandise. 

Fiche technique

Maître d’ouvrage
ORES

Architecte
archipelago

Entreprise générale
Franki

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message