Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Le photovoltaïque pour métier, les processus pour religion : une véritable success story

+10KVA-BMW-DELBECQ-D-CARROSSERIE
Le carport développé par GRAMME pour le concessionnaire BMW Delbecq a permis à la société de remporter un concours européen.

Texte | Michel Charlier

Photos | GRAMME SA

30 mars 2022 Temps de lecture 8 minutes

Partager cet article

Travaillant exclusivement dans le secteur photovoltaïque, la société GRAMME SA connaît une formidable croissance depuis sa création. S’adressant à tous les segments de ce secteur et développant également des projets haut de gamme, Gramme prouve que l’approche qualitative centrée sur les processus est une voie à suivre dans le domaine de l’énergie.

Georges Grosjean a de l’énergie à revendre, dans tous les sens du terme. Cet ingénieur électromécanicien, qui compte plus de 10 ans dans l’industrie de mécanique de précision et aéronautique, crée sa propre société fin 2017 avec l’aide de deux amis : un ancien collègue à la SONACA et un gestionnaire de projets… dans l’humanitaire. Les activités de GRAMME démarrent début 2018, en se focalisant exclusivement sur le secteur photovoltaïque. « Nous avons fait ce choix pour plusieurs raisons », explique Georges Grosjean « parmi lesquelles l’évolution forte des performances du matériel couplée à une importante baisse des prix. Cela voulait dire que le photovoltaïque n’avait plus besoin d’être subsidié par les états ni les régions pour être naturellement compétitif par rapport aux autres sources d’énergie. Le photovoltaïque devenait donc une composante universelle des enjeux énergétiques, qu’ils soient labelisés ou non renouvelables. »

Plusieurs segments et sous-segments 

Le marché photovoltaïque se partage en trois grands segments : résidentiel, commercial et industriel. La société GRAMME a volontairement décidé de s’adresser aux trois afin de proposer des services et des projets cohérents et globaux. L’offre est complétée par les systèmes off grid très intéressants dans les pays – et ils sont nombreux – qui ne disposent pas de réseaux électriques. « Les performances atteintes et le coût du photovoltaïque font de l’off grid une source d’énergie pertinente pour développer ces réseaux dans des zones qui en sont privées. »

Un exemple de panneaux photovoltaïques pour le secteur public (toitures du bâtiment de la SPI à Liège).

Un focus sur les processus

Les premières commandes de GRAMME ont trouvé place dans le segment résidentiel. « Cela nous a permis d’apprendre le métier, d’asseoir notre réputation mais aussi et surtout, de pouvoir définir des indicateurs de performance ainsi que des processus nous permettant de nous déployer d’une manière universelle sans être liée au bon vouloir d’une personne. Sur base d’un modèle d’amélioration continue, investir dans l’humain nous permet de moderniser nos outils et de consolider nos processus. C’est ce cercle vertueux qui a permis, permet et permettra notre développement. »

Une croissance jamais démentie

En lieu et place de ‘développement’, on pourrait même utiliser le terme ‘boom’. Le CA a en effet été multiplié par 5 depuis la création de la société, il a augmenté de 75% entre 2020 et 2021, et les prévisions pour 2022 et 2023 font état d’un possible doublement ! Pour les fondateurs de la société, les étapes suivantes sont claires : une filiale dans le Brabant Wallon cette année et un développement international, avec le soutien d’un groupe étranger, en 2024.

Un exemple de panneaux photovoltaïques placés sur une habitation (secteur résidentiel).

Un segment haut de gamme 

GRAMME est active dans un segment très spécifique, celui du photovoltaïque sur les auvents et les carports, des surfaces rarement exploitées et valori­sées. « Nous nous sommes positionnés sur le haut de gamme », précise Georges Grosjean, « des carports à la structure en acier galvanisé avec divers revêtements possibles et/ou en bois, toujours étanches, très souvent semi-transparents. Nous sommes l’interlocuteur unique pour la réalisation complète du carport : design, génie civil, conception des plans et dimensionnement mécanique, étude de stabilité, réalisation, logistique de chantier, commissioning de la partie génie civil et mécanique… Grâce à cela, nous pouvons proposer des projets esthétiques avec des coûts et des délais moins élevés que ce que font les quelques sociétés concurrentes de ce segment. Le client peut également personnaliser son carport ou son auvent avec des bornes de recharge électrique connectées et régulées, de l’éclairage, du stockage, des mesures des flux en temps réel. »

Actuellement, 15 personnes sont employées par la société, notamment au sein du bureau d’études interne et sur chantier. Avec une spécificité que tient à évoquer Georges Grosjean : « Par rapport à d’autres sociétés du secteur, ne pas nous diversifier sur les métiers connexes de chauffage/ventilation, électricité et sanitaire nous permet d’approcher ces derniers en partenaire, sur un mode ‘not a threat’. Notre développement passe ainsi, de plus en plus, par la mise en place et le renforcement de partenariats robustes et sains. »  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message