Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Le Westland Shopping Center, un nouveau lieu de vie baigné de lumière

« Nous avons imaginé un voile de lamelles dorées qui habille le volume existant imposant et qui rompt la monotonie de la corniche. »

Texte | Florian Holsbeek

Photos | Georges De Kinder

26 octobre 2022 Temps de lecture 22 minutes

Partager cet article

Le Westland Shopping Center d’Anderlecht, second centre commercial de la capitale, a été inauguré en 1972. Depuis lors, il n’avait subi que des rénovations partielles. Un projet de redynamisation s’imposait donc afin de répondre à la demande commerciale et de repositionner le Westland Shopping Center dans le contexte des centres commerciaux bruxellois en pleine mutation. Au total, 17 700 m² ont été ajoutés et le volume existant a été rénové en profondeur. Le bureau d’architecte DDS+ a été choisi par Shopimmo S.A. (AG Real Estate) pour ce projet ambitieux.

« Avec ces deux nouvelles verrières et les ouvertures entre les deux niveaux commerciaux, les surfaces vitrées, ainsi que la luminosité, ont été décuplées. »

Nous nous sommes entretenus avec les architectes Shariza Goffin et Didier Peremans, également Partner, mais aussi avec Mirko Rupcic, chef de projet chez Franki. « Il fallait offrir aux clients une nouvelle expérience », confie Didier Peremans. « La rénovation offre aux enseignes des opportunités de relocalisation, ainsi que de meilleures perspectives pour le futur en proposant de nouveaux concepts commerciaux. » 

Uniformisation de l’architecture 

Comme base de réflexion, une question : comment régénérer l’image d’un centre commercial et l’ouvrir vers le quartier ? Cela passait d’abord par une profonde reconfiguration de la façade, devenue un patchwork architectural dû aux nombreuses rénovations partielles. « Le bâtiment n’avait plus aucune identité homogène », assure Shariza Goffin. « L’idée était donc de lui redonner une certaine cohérence. Nous avons imaginé un voile de lamelles dorées qui habille le volume existant imposant et qui rompt la monotonie de la corniche continue tout en donnant une légèreté à l’ensemble. »

Aux entrées du shopping, des terrasses Horeca ouvrent le centre commercial et le rendent plus accueillant aux visiteurs.

Les deux architectes ont aussi voulu que la première impression visuelle soit différente. Il y a quelques années, les clients découvraient un volume de béton caché derrière, et sous, un parking rempli de nombreuses voitures.   « Nous voulions changer cette image et casser le système de centre commercial traditionnel et introverti », affirme Shariza Goffin. « D’abord en faisant disparaître ce parking et en mettant à sa place des terrasses Horeca qui ouvrent le centre commercial et le rendent plus accueillant aux visiteurs. Ensuite en replaçant le Westland dans un écrin de verdure visible dès l’approche du centre. Nous avons travaillé avec les paysagistes JNC International afin de renforcer la présence d’éléments naturels en créant des espaces de promenade, de rencontre et de détente pour les utilisateurs ainsi que les riverains. Des espaces qui garantissent, par ailleurs, une meilleure intégration du site au sein de la vie de quartier ». « C’est comme si nous avions emmené une partie de la Vallée du Broeck sur le site, à l’intérieur du ring de Bruxelles, avec ses marécages et sa biodiversité », précise Didier Peremans.

Les lamelles dorées de la nouvelle façade.

La cinquième façade

« Un autre élément important, c’est la cinquième façade : la toiture », enchaine Didier Peremans. « Les trois verrières, une centrale qui a été agrandie et deux nouvelles qui ont été créées, offrent une sensation de promenade à ciel ouvert ».

Une promenade qui nous emmène vers le deuxième défi de DDS+ :  faire rentrer l’extérieur à l’intérieur de la galerie. « Nous voulions apporter de la lumière naturelle », déclare Shariza Goffin. « Avec ces deux nouvelles verrières et les ouvertures entre les deux niveaux commerciaux, les surfaces vitrées, ainsi que la luminosité, ont été décuplées. Compte tenu de l’orientation du centre, nous avons créé un parcours qui se déploie d’ouest en est. Les architectes d’intérieur, Outsign, ont d’ailleurs joué sur l’évolution de ce parcours avec différentes couleurs, donnant aux clients l’impression d’évoluer dans la galerie au rythme des teintes d’une journée. Auparavant, on ne savait pas trop où se situer dans la galerie, dorénavant, on peut se repérer grâce aux différentes ambiances. L’idée était de changer l’expérience des utilisateurs, créer une promenade semblable à une ville, dans laquelle il est facile de se repérer avec des monuments et des places. »    “

« L’ancien parking a fait place aux terrasses Horeca. » (photo : Willemen Construct/Franki)

Enorme travail de coordination

Afin que toutes ces idées deviennent réalité, Mirko Rupcic, chef de projet chez Franki, a été au four et au moulin et pour face à toutes les difficultés de ce chantier. « Le principal défi du Westland Shopping Center, c’était de conserver la galerie et donc les commerces ouverts », souligne Mirko Rupcic. « Par conséquent, la plupart des travaux ont été faits de nuit. Cela concerne aussi les travaux de démolition et d’adaptation du gros œuvre existant. Nous avons aussi, de nuit, changé la ventilation, le réseau électrique, la chape et le carrelage et enfin les vitrines. Nous avons aussi dû faire les coffrages de nuit, tout comme les démolitions à l’aide de mini-pelleteuses et de marteaux-piqueurs. Il fallait faire en sorte que, lors de l’ouverture des magasins, monsieur et madame tout le monde puissent profiter de la galerie comme si de rien n’était. »

Le maintien de l’ouverture des commerces a aussi obligé les entrepreneurs à tenir compte des allées et venues des clients sur le parking : « Nous avons d’abord dû terminer l’extension nord, car elle comportait deux parkings. Nous avons travaillé dessus jour et nuit durant un an et demi. Une fois l’extension nord terminée, les clients pouvaient se garer dans cette zone et nous avons dès lors pu entamer les aménagements de l’ancien parking. Cela a demandé un énorme travail de coordination puisque les délais se devaient d’être respectés afin de permettre à chaque entrepreneur de pouvoir intervenir en temps et en heure, selon le planning qui avait été établi. »    “

« Il fallait faire en sorte que, lors de l’ouverture des magasins, monsieur et madame tout le monde puissent profiter de la galerie comme si de rien n’était. » (photo : Willemen Construct/Franki)

Plus qu’un lieu de passage

L’une des priorités, c’était d’apporter de la lumière naturelle et donc de travailler au niveau de la toiture dans le but d’aménager les trois verrières imaginées par DDS+. « C’était le second gros défi. Nous avons arraché la verrière principale, à laquelle menait un escalator. Elle a été agrandie et nous avons créé deux nouvelles verrières, une à l’est et une à l’ouest, avec de nouveaux escalators et un ascenseur panoramique dans la verrière centrale. Cela offre désormais trois entrées par le toit aux clients. C’est une grosse nouveauté pour la galerie, et c’était un des points d’attention de la rénovation, tout comme l’extérieur fait en sorte que la galerie n’est plus juste un lieu de passage, mais aussi un lieu de vie », conclut Mirko Rupcic.

Reconnecté à son quartier, ce centre commercial devient aussi un lieu de détente, de rencontre et de vie pour les riverains qui y restent très attachés. Le Westland Shopping Center est prêt à faire la fierté des Anderlechtois, comme il fait déjà la fierté de DDS+ : « Ce projet est un long processus de près de 10 ans qui répond à des problématiques très actuelles. Nous avons fait des choix avec le Maître d’Ouvrage et nous nous rendons compte aujourd’hui que nous ne nous sommes pas trompés. Avec le recul, nous voyons que la mise en place d’un système de géothermie au lieu des chaudières traditionnelles était le bon choix puisqu’il a permis de diminuer les coûts énergétiques. Vu le contexte actuel, cette réduction ne va pas manquer d’attirer de nouveaux commerçants … Cela nous apporte beaucoup de joie. D’autant plus que le rendu est encore meilleur que ce que nous imaginions … Ce chantier est une belle histoire », conclut Shariza Goffin. Et comme toutes les belles histoires, celle-ci mérite qu’on s’y intéresse.    

Une belle uniformité entre l’entrée et les aires de repos

La zone d’entrée entièrement rénovée du Westland Shopping Center a été placée sous le signe de la convivialité. C’est dû en partie au revêtement en dur accessible de Stradus qui impressionne par son caractère. « En tant que spécialiste des produits en béton préfabriqué, nous essayons d’inspirer les lieux publics », ajoute-t-on chez Stradus. « Nous avons fourni des dalles grand format de 120×60 et de 60X30, et ce, dans deux coloris : Noir basalte et Gris foncé. Il y a aussi une version « délavée ».  Elles ont été posées tant dans les zones piétonnes qui mènent aux entrées du centre commercial, mais aussi tout autour de la galerie. Les dalles ont été placées dans le sens de la longueur, en alternant les couleurs, ce qui attire le regard de l’utilisateur vers l’entrée, accentuant la profondeur. Le client est alors emmené à travers le pavage vers les magasins. Les dalles de grand format ont peu de lignes de jointure, ce qui apporte aussi une sérénité visuelle à l’ensemble. »

« Le client est alors emmené à travers le pavage vers les magasins. »

Bancs et cubes sur mesure

Une journée de shopping peut être assez fatigante. Il a donc été prévu d’installer de nombreuses places assises dans la zone extérieure du centre commercial. Afin de créer un ensemble uniforme, l’agence de design JNC a souhaité travailler avec des éléments préfabriqués en béton, dont le motif correspondait à celui des dalles. « Nous avons adapté les possibilités techniques aux exigences de JNC et de BESIX Infra. Nous avons livré près de 90 bancs et cubes sur mesure qui permettent aux visiteurs de faire une pause. Nous avons également fourni de nombreux poufs décoratifs, des margelles et des pavés perméables à l’eau pour le parking. 

Comme vous le voyez, Stradus est non seulement capable de fournir des produits sur mesure, mais aussi une gamme diversifiée de produits préfabriqués en béton standard destinés à l’aménagement des espaces publics. »

Une bataille remportée face à la poussière

Créée en 2009, MY Colors est une entreprise spécialisée dans la finition pour la construction civile. Impression grand format, laquage de divers matériaux, peinture en bâtiment, découpe et gravure laser en bois ou acrylique : cette société bruxelloise a plusieurs cordes à son arc.

Paulo Saldanha, associé gérant, nous confie qu’il n’a pas hésité une seconde à rejoindre un partenaire de confiance : « Cela fait maintenant plusieurs années que je travaille en collaboration avec Franki. Nous avons plusieurs réalisations communes, comme Rive Gauche à Charleroi, ou encore le Shopping Cora à Rocourt. Il y a une osmose avec Mirko Rupcic, le gestionnaire de chantier, et je n’ai pas hésité une seconde à le suivre sur le projet du Westland Shopping Center. »

Un planning à réorganiser

Sur ce chantier anderlechtois, MyColors a été au four et au moulin : « Nous y avons réalisé tout ce qui est travaux de peinture intérieure : murs, plafonds et portes. Côté est, on retrouve les teintes bleues et vertes du matin et du lever du soleil. Côté ouest, les teintes orangées rappellent les lueurs du soleil couchant. Nous avons aussi participé à l’étanchéité circulaire du parking extérieur et nous y avons fait le marquage au sol », confie Paulo Saldanha.

Comme pour les autres entreprises concernées par le chantier de la deuxième plus grande galerie commerciale de Bruxelles, le maintien de l’ouverture des commerces a engendré une réorganisation du planning des équipes : « C’est un chantier qui a été réalisé durant la nuit, entre 20 h 00 et 5 h 00 du matin. Nous avons dû coordonner parfaitement les hommes et les équipes pour ce travail de nuit. De plus, nous devions non seulement tout nettoyer pour l’ouverture des commerces à 10 h 00, sécuriser les échafaudages, mais surtout prendre toutes les précautions nécessaires pour protéger notre travail de la poussière. Finalement, cela a pris plus de temps que prévu, mais cela en valait la peine. Travailler sur un tel chantier, à Bruxelles, c’est une belle carte de visite. Savoir que les clients de la galerie commerciale vont apprécier notre travail est un plus pour notre image », conclut Paulo Saldanha.

Fiche technique
  • Maître d’ouvrage Shopimmo S.A. (AG Real Estate)
  • Architecte DDS+
  • Entreprise générale Franki – Willemen /Louis Dewaele
Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoyez-nous un message