Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Les archives de Charleroi sont sur les rails

DUCHENE-08.2021-TECHNOPOLE-7615
Les grilles à tableaux sont guidées par des rails et pourvues d’amortisseurs pour éviter les chocs.

Texte | Philippe Selke

Photos | Lauriane Genart – Duchêne SA

16 février 2022 Temps de lecture 4 minutes

Partager cet article

Pour Bruynzeel Storage Systems, le bâtiment industriel rénové par la Ville de Charleroi pour y abriter ses archives et œuvres d’art constitue une belle référence, par son ampleur et par sa complexité.  Près de 28 km de rayonnages motorisés Compactus à contrôle électronique y ont été installés, de même que 50 grilles à tableaux.

Mesurant 4 x 4 m, ces dernières sont réparties de part et d’autre d’un couloir central dans un local climatisé, offrant 800 m2 d’espace de stockage pour œuvres d’art. Le plus gros défi du projet est cependant à chercher du côté des Compactus, qui occupent la plus grande partie du bâtiment. Si les rayonnages installés offrent déjà une impressionnante capacité d’archivage, les rails pour 8000 m de linéaires supplémentaires ont déjà été posés. 

Certains Compactus font 20 m de long sur 3 m de haut, ce qui représente 16 à 18 tonnes à déplacer.

Tolérance zéro

Certains rayonnages font jusqu’à 20 m de long sur 3 m de haut, ce qui représente 16 à 18 tonnes à déplacer. Autant dire que les règles de l’art habituelles pour la pose d‘un sol en béton ne suffisent pas, la planéité des rails ne permettant aucune tolérance. Bruynzeel assure lui-même la pose de ceux-ci sur un ciment époxy, et doit pouvoir le faire sur une dalle parfaitement de niveau. Ce qui était loin d’être le cas au départ pour cet ancien bâtiment industriel. Eric Devigne, project leader chez Bruynzeel : « L’entrepreneur et nous avons été confrontés à de très fortes différences de niveau à rattraper, jusqu’à 24 cm ! La dalle était même coupée à certains endroits, l’entrepreneur a dû y recouler du béton. »

La pose d’un chauffage par le sol n’a pas facilité le travail, les conduites ne pouvant pas passer sous les rails des Compactus en raison de la charge.  

Eclairage LED

Le choix de la Ville s’étant porté sur des systèmes assez hauts, se posait la question de l’éclairage. Les Compactus sont équipés ici d’un éclairage LED intégré. Seuls les couloirs ouverts (sur les quelque 180 couloirs de l’installation) sont éclairés, avec fonction de temporisation. Le surcoût de ce système LED sera amorti en un peu plus de 2 ans seulement…  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message