Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Les ponts Vierendeel de Malines font l’objet d’une importante rénovation

Bypass_Sporen_3-(3)
Pour répondre aux futurs défis en matière de mobilité aux niveaux national et international, l’infrastructure ferroviaire de Malines et de ses environs subit une transformation en profondeur.

Texte | TUC RAIL

Photos | Infrabel

30 novembre 2021 Temps de lecture 10 minutes

Partager cet article

Quiconque passe par le canal du Leuvense Vaart à Malines aura sans doute remarqué qu’un des grands ponts Vierendeel a déjà été entièrement rénové. Depuis le printemps 2019, Infrabel et TUC RAIL travaillent ensemble à la rénovation des deux premiers ponts ferroviaires. La rénovation des ponts s’inscrit dans le cadre du renouvellement à grande échelle de l’infrastructure ferroviaire dans et autour de Malines. 

Pour répondre aux futurs défis en matière de mobilité aux niveaux national et international, l’infrastructure ferroviaire de Malines et de ses environs subit une transformation en profondeur. Fin 2020, un nouveau contournement ferroviaire, dernière pièce manquante du puzzle du réseau à grande vitesse en Belgique, a été mis en service.

Dans une première phase, Infrabel et TUC RAIL rénovent les deux ponts Vierendeel permettant aux lignes 27 (Bruxelles-Anvers) et 53 (Termonde-Louvain) de franchir le Leuvense Vaart.

La nouvelle voie et les quais du contournement ferroviaire seront d’abord utilisés pour créer un supplément de capacité, permettant ainsi de renouveler et d’optimiser le reste de l’infrastructure ferroviaire de la gare de Malines. Cette optimisation est fortement déterminée par la présence de quatre ponts ferroviaires Vierendeel avec voies sans ballast, qui ont besoin d’une révision complète.

Dans une première phase, Infrabel et TUC RAIL rénovent les deux ponts Vierendeel permettant aux lignes Bruxelles-Anvers (ligne 27) et Termonde-Louvain (ligne 53) de franchir le Leuvense Vaart. Ces ponts à double voie en acier riveté, d’une portée de 63 m, sont classés au patrimoine industriel. La rénovation du pont de la ligne 27 s’est achevée en novembre 2020. Les travaux du pont de la ligne 53 débuteront à l’automne 2021. Dans une deuxième phase, Infrabel et TUC RAIL s’attaqueront aux deux ponts restants de la ligne ferroviaire Bruxelles-Anvers (ligne 25) sur le canal Louvain-Dyle et la Leuvensesteenweg. Ces ponts sont également classés au patrimoine industriel et le dernier est un monument protégé.

La rénovation du pont a donc été réalisée par moitié de pont et toujours le long d’une voie en service.

Facilité d’entretien et conformité aux normes en vigueur

La rénovation des ponts Vierendeel ne consiste pas seulement à repeindre les ponts, mais aussi à anticiper un tracé ferroviaire optimisé et un entretien simplifié. D’une part, il s’agit de remplacer les traverses en bois par des cadres en acier qui supportent directement la voie. D’autre part, TUC RAIL a procédé à un certain nombre de modifications afin de se conformer à la réglementation actuelle en matière de sécurité au travail.

Prouesse logistique

Le premier pont étant situé sur la ligne ferroviaire très fréquentée Bruxelles-Anvers, Infrabel n’a pu mettre hors service qu’une seule voie du pont à la fois, et ce pour une période limitée d’environ 8 mois. La rénovation du pont a donc été réalisée par moitié de pont et toujours le long d’une voie en service. Certains travaux, comme l’installation des cadres en acier sur le pont, ont été effectués pendant la nuit ou pendant un arrêt temporaire complet des voies. Ces travaux devaient toujours être planifiés et coordonnés longtemps à l’avance. Les travaux sont gérés par TUC RAIL, qui est spécialisée dans la construction de nouvelles infrastructures ferroviaires et dans la modification et la modernisation des infrastructures ferroviaires existantes. TUC RAIL dispose de l’expertise nécessaire pour mener à bien des projets de grande envergure, phasés et multidisciplinaires.

Avant même le début des travaux, TUC RAIL a tout d’abord construit un pont à haubans provisoire afin de pouvoir dégager complètement les caniveaux pour câbles du pont à rénover. Un plancher de protection a également été installé sous le pont afin que le trafic piétonnier et cycliste sous-jacent soit entièrement protégé contre les chutes de débris.

Dans une première phase, la voie A du pont a été mise hors service et cette moitié du pont a été complètement démantelée. TUC RAIL a ensuite érigé des échafaudages autour de la moitié du pont à rénover et une paroi entre les deux voies pour protéger le trafic ferroviaire. L’échafaudage et la paroi de séparation ont ensuite été recouverts d’un film rétractable totalement étanche. L’encapsulage a ensuite été placé en surpression afin d’éviter que de la poussière et des particules contenant du plomb ne se répandent dans les environs pendant le sablage de la structure en acier. Ensuite, la structure métallique a été inspectée et toutes les pièces fortement corrodées, cassées ou manquantes ont été remplacées, puis la structure métallique a été entièrement repeinte. Les équipes techniques de TUC RAIL ont minutieusement vérifié la stabilité des structures et du pont lui-même à tout moment.

Fin 2020, un nouveau contournement ferroviaire, dernière pièce manquante du puzzle du réseau à grande vitesse en Belgique, a été mis en service.

Ensuite, les cadres en acier ont été placés et alignés sur le pont, temporairement soutenus par des boulons et des cales, et recouverts d’un mortier époxy sans retrait. Après le durcissement du mortier époxy, les boulons précontraints reliant les cadres en acier au pont ont été serrés. Cette connexion et le recouvrement avec du mortier époxy sont suffisamment élastiques sous conditions dynamiques et adhèrent parfaitement aux structures métalliques pour empêcher la saleté et l’eau de s’infiltrer dans la surface de contact et provoquer de la corrosion.

Après l’achèvement et la mise en service de la voie A, la voie B du pont a été mise hors service et les mêmes travaux ont été effectués. Après environ un an et demi, le pont a été entièrement rénové et a pu être remis en service. 

Après avoir rénové la superstructure, TUC RAIL a également rénové les culées. La maçonnerie existante a été enlevée et les réparations nécessaires au béton ont été effectuées. Ensuite, les culées ont été recouvertes d’une nouvelle maçonnerie correspondant parfaitement à leur aspect original.

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message