Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouveau quartier général de la Défense Jan De Nul fait partie du groupement chargé

Nouveau quartier général de la Défense Jan De Nul fait partie du groupement chargé

·        Le groupement Be Defence, composé des entrepreneurs BAM, Jan De Nul, Eiffage en Cegelec, les architectes Assar Architects, ArtBuildet ANMA et du bureau d’études VK Architects+Engineers, a remporté le contrat pour la construction du nouveau siège de la Défense.

·        Le nouveau siège sera un bâtiment moderne, hautement sécurisé, axé sur la durabilité et la nouvelle façon de travailler, et offrira de l’espace pour près de 4 000 employés de la Défense. 

·        Le bâtiment sera construit sur un terrain de 92 hectares, sur l’ancien site de l’OTAN et le quartier Reine Elisabeth adjacent.

La Défense investit dans un nouveau quartier général opérationnel qui répond aux exigences actuelles en termes de fonctionnalité, de sécurité, de bien-être et de durabilité. Le contrat Design, Build & Maintenance (DBM) a été attribué pour un montant total* de 499 millions d’euros au groupementBe Defence qui assure la conception, la réalisation et la maintenance technique de l’infrastructure. Le nouveau quartier général, plus compact, sera situé directement en face du siège de l’OTAN, sur un site de 11,4 hectares ; en partie sur le terrain de l’ancien site de l’OTAN et en partie sur l’actuel quartier Reine Elisabeth.  

Le vendredi 23 décembre 2022, le Conseil des ministres a approuvé la construction d’un nouveau quartier général d’état-major de la Défense à Bruxelles. Le nouveau site de haute sécurité comptant plusieurs bâtiments accueillera près de 4 000 employés de la Défense. Le bâtiment principal lui-même se compose principalement d’un environnement de bureau avec 2 800 lieux de travail où sont logés tous les services de l’état-major de la Défense, du Service Général de Renseignement et de Sécurité (SGRS) et du Cyber Command. L’environnement de bureau est conçu selon les principes de la Nouvelle Méthode de Travail (NWOW).  L’environnement donnera un coup de pouce supplémentaire à la coopération entre les différents services. 

Toutes les opérations militaires sont menées à partir du bâtiment principal. En outre, toutes les fonctions pour le personnel sont également prévues, telles qu’un restaurant d’entreprise, une zone sportive couverte, des vestiaires et des douches. Une grande attention est également accordée au bien-être du personnel avec un confort thermique adapté, une bonne qualité de l’air, un confort acoustique et une lumière du jour suffisante dans l’environnement de bureau.

Centre de conférence moderne

En outre, un centre de conférence accessible au public est prévu qui est situé sur l’avenue Léopold III. Ce centre se compose d’une grande salle de conférence de 300 places et de plusieurs salles de réunion plus petites. Il y aura également un bâtiment séparé avec une crèche et l’environnement de bureau pour l’Office Central d’Action Sociale et Culturelle de la Défense (OCASC).

Durabilité

Pour ce projet, l’accent est mis sur la durabilité sous tous ses aspects. 

Le bâtiment sera presque neutre en énergie (Nearly Zero Energy Building, NZEB) et les combustibles fossiles ne seront plus utilisés pour un fonctionnement normal. La transition énergétique vers une infrastructure neutre en carbone et durable, conformément au Plan national de l’Énergie et du Climat (PNEC), est rendue possible par : l’isolation thermique haute performance, l’utilisation de sources d’énergie renouvelables telles que le stockage d’énergie du sol, les panneaux solaires et les pompes à chaleur.  

D’autres aspects de durabilité tels que l’utilisation de matériaux durables, la réutilisation de l’eau de pluie et la réutilisation des matériaux de démolition comme matériaux de construction ont également été inclus dans la conception.  L’aménagement paysager augmentera considérablement la biodiversité locale. 

Développement du site global

Les demandes de permis seront déposées dans le courant de l’année 2023. Le début des travaux est prévu pour la fin de 2024 et la plupart d’entre eux seront prêts à être utilisés d’ici la fin de 2027. 
Le groupement Be Defence est composé des entrepreneurs BAM, Jan De Nul, Eiffage en Cegelec, les architectes Assar Architects, ArtBuild et ANMA et du bureau d’études VK Architects+Engineers. Le projet réalisé par les entreprises belges génère un rendement social important, principalement par la création d’emplois.

Le groupement Be Defence a déclaré : « Nous sommes particulièrement fiers d’avoir remporté ce projet historique. Avec nos partenaires de construction, nous sommes impatients de réaliser ce nouveau point de repère à Bruxelles. »

Le site global de 92 hectares, le quartier Reine Elisabeth et l’ancien siège de l’OTAN, fait actuellement l’objet d’un développement urbain par la Région de Bruxelles-Capitale et la Région flamande, avec une zone bâtie dans la partie nord du site, le long de l’avenue Léopold III, et une zone verte au sud du site.

investissement initial et 2 ans de maintenance, renouvelables pour 8 années supplémentaires

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.