Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
NovaCity I : architecture et fonctionnalité au service d’un quartier
Avec les façades en tôle métallique vert clair, NovaCity I constitue un repère immanquable dans le paysage urbain (photo : Serge Brison).

NovaCity I : architecture et fonctionnalité au service d’un quartier

Depuis décembre 2022, NovaCity I donne un nouvel élan au quartier des Trèfles d’Anderlecht, situé au sud-ouest de Bruxelles. Ce projet novateur, développé par Kairos pour Citydev, a été conçu par DDS+, &bogdan et Atelier EOLE Paysagistes dans le but de créer un nouveau morceau de ville à taille humaine, où différentes fonctions se côtoient harmonieusement. Porté par une identité visuelle forte, NovaCity I s’affirme comme un exemple d’une architecture au service de ses utilisateurs, adaptable aux défis de la ville d’aujourd’hui et de demain. 

​Un site particulier à maîtriser

Au cœur de la commune d’Anderlecht, le site est enclavé entre des axes de communication majeurs : chaussée de Mons et chemin de fer. Située à proximité du Ring de Bruxelles l’ancienne friche de 2 hectares sur laquelle s’est implanté le projet constituait un vrai défi : « La morphologie du site et son environnement immédiat rendaient l’étude complexe, donc intéressante. Il a fallu tenir compte de l’orientation du terrain, notamment par rapport aux nuisances acoustiques, en vue d’une intégration harmonieuse du complexe dans le tissu urbain existant », comme l’explique Nathalie Tavares Bastos, architecte au sein du bureau DDS+. Les architectes ont dès lors abordé ce projet par un double prisme architectural et paysager, tout en y développant un programme innovant qui combine des surfaces productives avec des espaces de logement. 

Pour assurer le confort des utilisateurs, les architectes n’ont pas hésité à s’écarter légèrement du master plan initial. « Nous avons prolongé l’articulation menant à la Chaussée de Mons pour créer une venelle logistique ‘double face’ pour le parc PME, avec un double avantage : une réduction des nuisances sonores au niveau des logements, et des ateliers PME qui se font face, ce qui encourage les échanges et la collaboration », détaille Nathalie Tavares Bastos.

NovaCity I accueille un parc PME, comprenant 16 ateliers de surface modulable (photo : Laurian Ghinitoiu).

Une mixité fonctionnelle revisitée 

Pour assurer l’alchimie des fonctions et les échanges entre utilisateurs, DDS+ a superposé les espaces de logement au-dessus du parc PME, imaginant une mixité fonctionnelle en verticalité. Cette décision a également permis aux architectes d’aménager les toitures de ce parc en rez-de-jardin : « Les toitures deviennent de vrais espaces de vie et de convivialité pour les utilisateurs. Sur le parcours du piéton, on retrouve une constellation d’espaces collectifs qui débute dès l’espace public, des séquences très différenciées depuis l’accès de la rue piétonne : concrètement, un résident se rendant chez lui traverse les ateliers, monte sur la dalle du rez-de-jardin en utilisant les escaliers ou le monte-charge, puis continue jusqu’à son appartement en empruntant le réseau des coursives ». 

Un repère dans le paysage

L’équipe de DDS+ avait également pour volonté de créer avec NovaCity I un repère graphique fort dans le paysage urbain : « L’identité architecturale du complexe est marquée par la couleur vert clair de l’ensemble des façades. Celle-ci exprime le caractère productif et industriel du site tout en renforçant la cohérence de l’ensemble ». Une cohérence qui se traduit également dans le choix des matériaux : du béton ondulé pour le socle qui fait écho à l’ondulation de la tôle métallique des façades, et une teinte vert clair en dialogue avec le paysage.

Situé au cœur de la commune d’Anderlecht, le site est enclavé entre des axes de communication majeurs : Chaussée de Mons et chemin de fer (photo : Laurian Ghinitoiu).

La flexibilité comme gage de durabilité

La durabilité du site constituait un aspect primordial pour les promoteurs du projet. Pour assurer cet aspect pérenne et dans l’optique de pouvoir adapter les espaces à de nouvelles activités économiques, voire à des nouvelles fonctions, l’équipe a conçu un ensemble flexible. « Au niveau des ateliers, nous avons instauré une trame structurelle permettant de composer des espaces de taille variable. Ce qui existe aujourd’hui peut tout à fait être démonté, agrandi ou réduit suivant les besoins », ajoute Nathalie Tavares Bastos. La trame structurelle se poursuit au niveau des logements, adaptables eux aussi et accessibles pour les PMR.

Cette adaptabilité permettrait à une partie du projet d’avoir un programme plus orienté vers le public également. Inscrit dans le développement urbain futur de son quartier, le bâtiment à l’angle de la Chaussée de Mons pourrait potentiellement abriter une gare RER par exemple.

Les équipes ont également optimisé la consommation énergétique du bâtiment, en s’appuyant une nouvelle fois sur la mixité des fonctions. « Nous avons été accompagnés par le bureau 3E en phase de conception, et avions donc une équipe solide et multidisciplinaire. Cela nous a permis de pousser la réflexion énergétique plus loin, de capitaliser sur les aspects interconnectés du projet et d’utiliser au mieux les interactions entre les activités productives et les logements, notamment en ce qui concerne les systèmes de chauffage ou la gestion des eaux », conclut l’architecte.

Lauréat du prix be.exemplary 2019, ce projet ambitieux propose une nouvelle réponse aux défis de la cohabitation des logements avec les activités productives et a été nominé dans la catégorie Mixed Use aux Belgian Building Awards 2023.  

NovaCity I, un exemple de ­redynamisation du territoire bruxellois

Situé sur une ancienne zone de friche d’Anderlecht, NovaCity I est un des derniers grand projet d’aménagement du territoire bruxellois, développé par citydev.brussels, en collaboration avec les promoteurs immobiliers Wolito. D’une superficie totale de 2 hectares, il est divisé en deux parties, sobrement baptisées NovaCity I et II, dont la première a été délivrée au début de cette année 2023.

NovaCity I illustre parfaitement la stratégie de développement de mixité des fonctions de citydev.brussels, et comprend un parc PME et des logements. Il se compose de trois ensembles de bâtiments percutants, avec leurs façades de couleur vert clair, et se démarque par sa « mixité verticale des fonctions » : Le parc PME se déploie au rez-de-chaussée des 3 bâtiments et compte 16 ateliers de plain-pied d’une surface modulable de 400 à 500 m². Les 63 logements sont quant à eux répartis sur 5 bâtiments distincts, construits au-dessus de ce parc. Parmi ces logements, cinq sont gardés en portefeuille et sont destinés à être loués aux collaborateurs des entreprises installées dans les ateliers.

Le projet NovaCity I permettra de répondre à la croissance démographique de la Région tout en développant des activités écono­miques permettant la création d’emplois, dans la lignée des deux missions principales de citydev.brussels. Les installa­tions PME ont également obtenu un financement régional et européen, dans le cadre du programme FEDER.

Fiche technique
  • Maître d’ouvrage Kairos, Citydev
  • Architectes DDS+, &bogdan, Atelier EOLE Paysagistes
  • Entreprise générale BAM Contractors

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.