Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Piloter un tel projet n’est possible que grâce à une parfaite maîtrise des processus

L’Institut Jules Bordet est un centre de référence européen de lutte contre le cancer.

Texte | Philippe Selke

Photos | Marc Detiffe

15 juin 2022 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

Inauguré en octobre 2021 et mis en service un mois plus tard, le nouvel Institut Jules Bordet se déploie sur plus de 80 000 m2 répartis en 9 niveaux sur le site Erasme de l’ULB à Anderlecht. Centre de référence européen de lutte contre le cancer, il offre une capacité de 250 lits et de 40 places d’hospitalisation oncologique de jour. Un projet hospitalier complexe réalisé avec brio par CIT Blaton, en SM avec BPC et les Entreprises Louis De Waele.

La Société Momentanée avait en charge le lot 1, comprenant le gros-œuvre fermé, les abords, la coordination et le pilotage, ainsi que le lot 2, regroupant l’ensemble des parachèvements. Jérôme Laurensis, gestionnaire de chantier chez CIT Blaton : « Le fait de remporter les lots principaux a permis de ne pas être un acteur parmi d’autres mais d’être le pilote et coordinateur du projet, de pouvoir maîtriser – via le planning – l’ensemble de l’exécution, rôle de chef d’orchestre qu’en tant qu’entrepreneurs généraux nous maîtrisons parfaitement depuis de nombreuses années. » 

L’apaisante uniformité visuelle dans les revêtements des chambres, couloirs et parties communes est comme la cerise sur le gâteau.

Gros-œuvre : des bunkers aux bancs

Pendant près de deux ans, la SM a travaillé seule : terrassement, rabattement de nappe, montage du gros-œuvre avec des quantités importantes de béton coulé en place puis fermeture de l’enveloppe. Deux spécificités : la construction d’un tunnel de liaison avec l’hôpital Erasme adjacent, ainsi que des bunkers de radiothérapie en sous-sol aux murs très épais, avec la mise en œuvre de bétons lourds, d’habillages en plomb et de portes blindées. 

Les façades sont caractérisées par de très grands éléments vitrés et des allèges réfléchissantes. Comme à Montlégia (une autre belle référence pour CIT Blaton), celles-ci sont basses, ce qui offre non seulement une belle luminosité intérieure mais permet également aux personnes alitées de profiter de la vue sur la réserve naturelle du Vogelzang au bord de laquelle est implanté l’hôpital. Les travaux sur les abords ont permis l’aménage­ment de jardins, chemins avec de très beaux bancs en béton architec­tonique blanc, zones de pique-nique, etc… ce qui ren­force encore l’attrait du cadre arboré et paysager pour le patient, pour en faire un véritable « healing environment ».

Le nouveau bâtiment se déploie sur plus de 80 000 m2 répartis en 9 niveaux sur le site Erasme de l’ULB à Anderlecht.

Coordination de chantier : organisation et pragmatisme

Rien que pour le parachèvement intérieur du bâtiment, les chiffres donnent le tournis : 11 lots différents, 100 000 m² de plaques de plâtre, 4500 portes, 50 000 m² de revêtements de sol en PVC, 75 000 m² de peintures… Face à de tels volumes, il s’agissait de rester pragmatique et de rationaliser les choix des matériaux et des sous-traitants. « Pour éviter d’avoir 20 plannings à gérer, nous avons divisé le bâtiment en quatre zones plus ou moins égales. Un menuisier devait parfois travailler sur 3 étages et dans 3 zones différentes. » Les sous-traitants sélec­tionnés l’ont donc été sur base de leur expérience mais aussi de leur capacité à faire face à l’ampleur de la tâche. Outre des ressources humaines en suffisance, l’appro­visionnement en matériaux devait être assuré en tout temps, et ce grâce à une forte rationa­lisation dans le choix des matériaux. Cerise sur le gâteau : il en résulte une apaisante uniformité visuelle dans les revêtements des chambres, couloirs et parties communes. Jérôme Laurensis : « Quant aux zones ISO – laboratoires et bunkers de radiothérapie – elles demandent des modes constructifs spécifiques e.a. au niveau du traitement des joints et des étanchéités, et donc plus de temps et beaucoup plus de contrôles qualités en cours d’exécution. Les zones ISO sont un chantier dans le chantier. »

Le nouvel institut Bordet est implanté en bordure de la réserve naturelle du Vogelzang.

Avec jusqu’à 450 ouvriers en même temps sur chantier, le défi principal fut la coordination et le pilotage de toutes les sociétés actives en sous-traitance et co-traitance. Intégrer les modifications en cours de chantier, adapter continuellement le planning, pour enfin livrer le bâtiment dans un délai maîtrisé (septembre 2021) malgré la pandémie de COVID, a représenté un beau challenge pour CIT Blaton, qui a pu faire valoir – une nouvelle fois – sa maîtrise des processus en milieu hospitalier.  

Fiche technique
  • Maître d’ouvrage Institut Jules Bordet
  • Architectes Brunet Saunier Architecture et Archi 2000
  • Entreprises générales CIT Blaton, BPC (CFE) et les Entreprises Louis De Waele
Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message