Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Plus de 100.000 nouvelles plantations le long des autoroutes, nationales, voies hydrauliques de Wallonie

Schermafbeelding-2022-03-30-om-09.45.38

30 mars 2022 Temps de lecture 6 minutes

Partager cet article

Si l’on aperçoit régulièrement l’entretien de la végétation existante le long des axes (auto)routiers et de la voie d’eau, on sait peut-être moins que ces infrastructures font également l’objet de nombreuses nouvelles plantations, adaptées spécifiquement à la configuration des lieux. Et pourtant, rien qu’en 2022 les domaines relevant de la SOFICO et du SPW Mobilité et Infrastructures (SPW MI) ont accueilli plus de 72.000 nouveaux plants pour un budget de plus de €1,1 million. Ce matin, le ministre wallon en charge du Climat et des Infrastructures, Philippe HENRY, est venu le rappeler en mettant symboliquement en terre les derniers arbres de cette saison de plantation en compagnie de la ministre wallonne de l’Environnement, Céline TELLIER, ainsi que du Directeur général de la SOFICO, Michaël ALMER et du Directeur général du SPW MI, Etienne WILLAME.

LE « BON ARBRE AU BON ENDROIT »

Depuis quelques années, la philosophie de plantation le long des domaines relevant de la SOFICO et du SPW MI a été redéfinie.

Certaines zones du réseau (auto)routier et longeant la voie d’eau peuvent particulièrement bien se prêter à l’accueil d’espaces paysagers et à l’augmentation de la trame verte. 

En plus d’être bénéfiques pour l’environnement, ces plantations améliorent aussi l’esthétique des lieux et parfois la sécurité routière (exemple : végétation arbustive en berme centrale permettant d’éviter l’éblouissement par les phares en contresens ou augmentant la lisibilité de la route). Certaines peuvent également remplir un rôle social (vergers), un rôle de sécurisation des usagers ou un rôle de lutte contre les invasives.

Une gestion raisonnée et durable a été mise en place avec un principe qui prévaut en bordure des infrastructures dédiées aux transports : le « bon arbre au bon endroit ». 

Trois tailles d’arbres-arbustes peuvent être intégrées le long des infrastructures :

  • Des plants forestiers (se développent en massif boisé ou haie). On les retrouve davantage le long des autoroutes et grandes nationales.

Ces opérations sont réalisées à l’arrivée de l’automne jusqu’à la fin du mois de mars, afin de favoriser la reprise de ces espèces. 

Les marchés conclus prévoient un suivi de ces plantations pendant 5 ans : arrosage, entretien et si nécessaire, remplacement des plants sous garantie. 

EN 2022, PLUS DE 72.000 PLANTS POUR UN BUDGET DE PLUS DE €1,1 MILLION

En 2022 :

  • Plus de 65.000 plants supplémentaires ont été implantés le long des grands axes wallons, en réseau SOFICO, pour un budget de près de €760.000. La majorité de ces espèces étaient des plants forestiers.
  • Plus de 6.000 plants supplémentaires ont été implantés sur le réseau SPW MI : le long des nationales ou de la voie d’eau. Le budget annuel représente près de €365.000. 

Au total, pour 2022, on dénombre donc pour les deux réseaux confondus plus de 72.000 plants pour un budget total de plus de €1,1 million.

Sur les deux dernières années, 2021 et 2022 : plus de 100.000 plants ont été intégrés aux réseaux pour un budget plus de €2 millions.

Ce programme de plantations s’étend sur 5 années, 2020-2025 et est notamment développé dans le cadre :

  • du « Plan Infrastructures et Mobilité pour Tous 2020-2026 » ou PIMPT  qui prévoit au total pour les 2 réseaux (SOFICO et SPW MI) :
  • Au minimum 3.700 arbres d’alignement en 6 ans 
  • de la Déclaration de politique régionale du Gouvernement wallon 2019-2024 qui prévoit :
  • 1 million d’arbres 

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message