Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Quand la lumière artificielle imite la lumière naturelle
Dans les bureaux, l’éclairage peut influer sur la vigilance, l’humeur, la cognition, le sommeil et la santé des employés. (photo : ERCO Lighting)

Quand la lumière artificielle imite la lumière naturelle

Éclairage centré sur l’humain

Nous passons jusqu’à 90% de notre temps dans des espaces clos privés de lumière ­naturelle, tels que les centres commerciaux et les bureaux. Des lieux où la lumière artificielle reste constante tout au long de la journée, sans variation de la température de couleur ou de l’intensité lumineuse, éliminant pratiquement les différences entre le jour et la nuit. Le concept d’éclairage centré sur l’humain tente de reconstituer un environnement lumineux naturel, bénéfique à plusieurs titres pour l’être humain.

Le HCL cherche à s’approcher le plus possible des qualités de la lumière naturelle en les combinant efficacement avec des sources artificielles. (photo : Delta Light)

Horloge biologique

Des études ont prouvé que la lumière artificielle pourrait faire beaucoup plus que nous aider à voir. Elle peut en effet contribuer au bon fonctionnement de notre organisme, tant sur le plan biologique que psychologique. Les recherches indiquent qu’une horloge biologique influence nos activités quotidiennes. Dans ce contexte, une source lumineuse qui ne change pas au cours de la journée n’est pas adaptée au corps humain, car des stimuli lumineux différents sont nécessaires pour exécuter les fonctions quotidiennes avec plus de précision.

Le concept d’éclairage centré sur l’humain tente de reconstituer un environnement lumineux naturel, bénéfique à plusieurs titres pour l’être humain. (photo : Delta Light)

L’humain au centre

L’éclairage centré sur l’humain (HCL) est apparu comme un moyen d’offrir des conditions d’éclairage en harmonie avec l’horloge biologique. Une technologie rendue possible grâce à des innovations telles que les lampes LED et les systèmes de contrôle numérique. En répondant aux exigences actuelles en matière d’éclairage par des projets centrés sur l’humain, le HCL cherche à créer une relation plus saine avec l’environnement artificiel dans lequel nous vivons. L’éclairage centré sur l’humain garantit que la température et l’intensité de la lumière sont adaptées indivi­duellement tout au long de la journée, allant même jusqu’à égaler, bien qu’artificiellement, l’éclairage naturel. Il est indéniable que la lumière naturelle reste la meilleure option. Cependant, ce concept cherche à s’approcher le plus possible de ses qualités en les combinant efficacement avec des sources artificielles.

Lors d’une table ronde organisée sur le sujet par Architectura en 2019, Catherine Lootens (KULeuven / Groen Licht Vlaanderen) soulignait la nécessité de poursuivre la recherche sur le sujet : « Des recherches complémentaires sont nécessaires, notamment parce que le HCL a potentiellement un impact social majeur ». Citant le projet de recherche TETRA de la KULeuven en collaboration avec Howest : « L’éclairage centré sur l’humain est testé dans trois bâtiments, une maison de repos et de soins, un bureau en sous-sol sans lumière du jour et le département de production d’une entreprise. On examine l’impact de la lumière et de son absence sur l’activité, le sommeil, les erreurs, le bien-être et l’absentéisme. Beaucoup de choses évoluent, scientifiquement parlant. Il y a dix ans, on pensait que la tempé­rature de couleur variable avait un impact majeur. Aujourd’hui, nous savons déjà que des aspects tels que la bonne longueur d’onde dans le spectre et une luminosité suffisante sont plus importantes pour les yeux. »

Quelle que soit l’application, l’éclairage HCL rend les environnements plus accueillants. (photo : ERCO Lighting)

Retour au naturel

Quelle que soit l’application, l’éclairage HCL rend les environnements plus accueillants. Il influence le comportement des utilisateurs et l’exécution de fonctions qui nécessitent de l’attention, de la concentration et un temps de réponse rapide.  Dans les écoles par exemple, l’éclairage centré sur l’humain peut être utilisé non seulement pour stimuler le rythme circadien des étudiants et du personnel, mais aussi pour améliorer la vigilance pendant les tests et les tâches qui nécessitent de la concentration. Dans les bureaux, l’éclairage peut influer sur la vigilance, l’humeur, la cognition, le sommeil et la santé des employés. Un éclairage inapproprié peut entraîner une fatigue visuelle, des maux de tête, voire une difficulté à discerner un élément à risque en raison d’un éclairage insuffisant. Enfin, l’éclairage offre plusieurs avantages dans les hôpitaux. Il permet notamment d’améliorer la qualité du sommeil des patients.

Associé à des capteurs de pointe et des logiciels, l’éclairage centré sur l’humain respecte les besoins biologiques et répond aux exigences perçues comme naturelles pour offrir un confort et un bien-être qui nous ramènent à la nature, même si cela peut sembler contradictoire. 

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.