Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Matériel et machines

Rejoignez l’e-volution : Grâce à l’électrification, Keestrack passe à l’entraînement ZERO

Keestrack-R5e
Le nouveau concasseur à percussion R5e, doté d’un moteur de dépose et d’une fonctionnalité plug-in, est présenté dans le showroom Keestrack.

21 juin 2022 Temps de lecture 22 minutes

Partager cet article

Keestrack passe au ZERO

« A la Bauma, nous présenterons la prochaine génération d’équipements mobiles de concassage et de criblage et de systèmes d’entraînement, ainsi que de nouvelles gammes de produits », annonce Marcel Kerkhofs, Marketing Manager de Keestrack. « Malgré la période économique difficile, le groupe familial prévoit d’augmenter son chiffre d’affaires mondial. L’entreprise Keestrack est en pleine expansion : nous continuons à augmenter notre capacité de production et à recruter du personnel. Actuellement, nous employons plus de 1 000 personnes et disposons d’un réseau de distribution international de plus de 116 revendeurs et partenaires de service dans 100 pays. » poursuit Freek Hoogendoorn, CEO de Keestrack.

« Le concassage et le criblage mobiles ont toujours eu un impact positif sur le développement durable », affirme Marcel Kerkhofs. « En tant que société, Keestrack a commencé par fabriquer des concasseurs et des cribles principalement utilisés dans le recyclage. En raison du manque de matières premières aux Pays-Bas et en Belgique, d’où Keestrack est originaire, beaucoup de matériaux sont recyclés et l’exploitation minière urbaine a toujours été importante. Keestrack a toujours utilisé les systèmes d’entraînement les plus économiques pour alimenter ses équipements et a commencé à utiliser des systèmes hydrauliques à détection de charge en 1999, ce qui a permis de réduire les coûts de carburant de 30 %. Keestrack a commencé à utiliser des moteurs électriques en 2012 et a introduit l’e-drive ; un plug-in électrique avec un groupe diesel/générateur embarqué au cas où il n’y aurait pas de branchement électrique possible. Keestrack continuera à rechercher les meilleures performances aux coûts les plus bas et avec la plus petite empreinte écologique. Aujourd’hui, Keestrack a lancé les machines à entraînement ZERO, sans aucun moteur à combustion à bord. Seuls des moteurs électriques entraînent les équipements mobiles de concassage et de criblage. À l’heure actuelle, les systèmes d’entraînement électriques sont les options les plus écologiques et les plus efficaces sur le marché, car ils sont plus performants que les systèmes hydrauliques classiques, mais Keestrack continuera à chercher des solutions encore meilleures pour entraîner ses équipements ».

Rejoignez l’e-volution

Au fil des années, Keestrack s’est étendu à d’autres secteurs et est actif, outre l’exploitation minière urbaine, dans l’industrie des carrières, des mines et des agrégats en gardant le souci du détail et de la performance. « Comme ces industries lourdes nécessitent des systèmes d’entraînement très puissants, Keestrack a continué à chercher des systèmes d’entraînement alternatifs. Depuis 2012, nous sommes passés aux moteurs électriques et maintenant nous passons aux moteurs ZERO. Nous visons à protéger la planète et à économiser de l’argent en même temps ». Poursuit M. Kerkhofs.

Combinez pour économiser ; branchez et débranchez

L’équipement à entraînement électrique Keestrack peut fonctionner en étant branché sur le réseau électrique ou en étant alimenté par l’ensemble diesel/générateur embarqué ou par tout autre générateur. Les concasseurs, les cribles et les courroies de mise en stock peuvent tous être reliés les uns aux autres, ce qui permet de réaliser des économies encore plus importantes. 

Par rapport aux unités diesel-hydrauliques classiques, les installations à entraînement diesel-électrique permettent d’économiser directement jusqu’à 40 % de carburant. Si on travaille en trains de production, la consommation de carburant attribuable peut même diminuer de 70 % lorsque les cribles et les courroies de mise en stock hybrides sont alimentés directement par un concasseur diesel-électrique situé en amont ou en aval. Lorsque la machine est branchée sur le réseau, les économies sont encore plus importantes (en fonction du prix de l’électricité locale), car les coûts d’exploitation et d’entretien diminuent considérablement.

Moteur/ensemble de générateurs de dépose

Il y a quelques années, Keestrack a lancé le premier module de dépose (moteur diesel avec ensemble de générateurs intégré) qui peut alimenter plusieurs machines électriques et peut être placé à côté de la machine au lieu d’être intégré au châssis de l’équipement. Ce module peut être placé à quelques mètres de la machine dans un environnement moins poussiéreux et présentant moins de vibrations, avec un accès plus facile pour le service et la maintenance.

Moteur/générateur sur chenilles

Le lancement des unités moteur/générateur sur chenilles a été une étape supplémentaire. Ceux-ci alimentent directement en électricité les concasseurs, les cribles et les courroies de mise en stock Keestrack raccordés, dans le cas où aucune connexion au réseau n’est disponible. De cette façon, les avantages économiques du train de production complet augmenteront, car un seul moteur sera utilisé pour plusieurs machines. L’unité moteur sur chenilles M5 sera présente à la Bauma, elle est équipée d’un moteur Cummins X12 EU Stage V et d’un alternateur fournissant 383 kW et 450 kVA pour alimenter des équipements entièrement électriques à 197 g/kWh. L’unité moteur sur chenilles peut être une solution de secours parfaite pour les machines à entraînement ZERO au cas où il n’y aurait pas de possibilité de branchement électrique sur le site.

L’unité de moteur sur chenilles M5, avec ensemble générateur intégré, peut alimenter plusieurs machines électriques si aucune connexion au réseau n’est disponible.

Equipement à entraînement ZERO

Keestrack a présenté l’équipement à entraînement ZERO lors des journées de démonstration de son concessionnaire norvégien, car l’empreinte de CO2 est devenue un facteur décisif majeur dans les appels d’offres publics en Norvège et en Suède. Les machines ZERO n’ont pas de moteur à combustion à bord, mais uniquement des moteurs électriques, ce qui permet d’obtenir un rendement très élevé avec de faibles besoins en énergie et très peu d’entretien. L’équipement suivant est disponible en entraînement ZERO : R3e, K4e, K5e, K6e, K7e, S5e, B5e et le nouvel alimentateur à tablier sur chenilles A6 qui sera aussi présent à la Bauma.

L’alimentateur à tablier A6 sur chenilles de Keestrack fait office de tampon avec sa trémie de 15 m³ et veille à ce que la machine suivante, le plus souvent une courroie de mise en stock, soit alimentée en matériaux de manière homogène. L’A6 peut être connecté à d’autres machines électriques. L’A6 est facile à positionner avec 2 vitesses d’entraînement et la trémie peut tourner à 90°, il est donc possible d’utiliser la trémie en position parallèle ou perpendiculaire par rapport aux chenilles.

L’alimentateur à tablier A6 sur chenilles fait office de tampon avec sa trémie de 15 m³ et veille à ce que la machine suivante soit alimentée de manière uniforme.

Le concasseur à mâchoires B5e ZERO sera une autre machine de la gamme ZERO exposée.  Sans moteur à combustion embarqué, le B5e ne sera entraîné que par des moteurs électriques. A la Bauma, le B5e sera connecté à l’unité moteur sur chenilles M5. Le concasseur à mâchoires B5e ZERO est doté d’un précrible à double étage et d’une ouverture d’alimentation de 1.110 x 750 mm et d’un réglage de sortie C.S.S. min.-max. 45 – 180 mm et peut accepter une taille d’alimentation jusqu’à 600 mm. En option, le B5e peut être équipé en circuit fermé d’un crible à un étage, d’un convoyeur pour les matériaux surdimensionnés, le recyclage et les fines. Un convoyeur de stockage de précriblage est également disponible en option de chaque côté de la machine. Le concasseur à mâchoires est équipé du système N.S.S. Breveté, du système non-stop, qui protège le concasseur contre les matériaux non broyables et réinitialise le C.S.S. automatiquement.

Nouveau concasseur à percussion Keestrack R5e avec moteur de dépose

Le nouveau concasseur à percussion R5e de Keestrack est maintenant disponible en mode entièrement électrique ou peut être alimenté par sa propre unité moteur/ensemble générateur. Le R5e est très mobile et peut être transporté en une seule pièce même s’il est équipé en circuit fermé.

Le précrible à double étage assure un criblage parfait et le matériau peut être stocké par les convoyeurs latéraux ou peut passer par le bypass du concasseur. Le concasseur à percussion est entraîné par un moteur de 200kW et entraîne le rotor, d’une largeur de 1.000 mm et d’un diamètre de 1.260 mm, avec un moment d’inertie de masse extrêmement élevé, ce qui lui confère une productivité et une stabilité élevées.

Le crible de précision à deux étages (en option) peut être placé en circuit fermé et la fraction moyenne et fine peut être stockée en option supplémentaire.

Le R5e peut également alimenter d’autres machines grâce à sa fonctionnalité de plug-out. Le moteur de dépose peut également être retiré de la machine pour le placer dans un environnement moins poussiéreux et présentant moins de vibrations ou vous pouvez le stocker en réserve lorsque la machine est branchée sur le réseau.

Nouveau concasseur à cône Keestrack H7e

La plus grande machine de Keestrack est son nouveau concasseur à cône. L’impressionnant concasseur à cône H7e, avec une hauteur de plus de 7 m, un cône à la technologie éprouvée de 26 t, dispose d’un précrible à 2 étages et d’un crible de contrôle à 3 étages et pèse 92 t entièrement équipé. Le H7e offre également la possibilité de brancher et de débrancher un train de production complet via une connexion au réseau, ou avec un moteur diesel/ensemble générateur de dépose qui peut être placé loin de la machine, dans un environnement moins poussiéreux et présentant moins de vibrations. Le cône H7e a une taille d’alimentation jusqu’à 250 mm, C.S.S. min. – max. 16 – 48 mm selon la configuration de la chambre de concassage et une capacité jusqu’à 415 t/h.

L’impressionnant concasseur à cône H7e avec un cône éprouvé de 20t, un précrible à 2 étages et un crible de contrôle à 3 étages, avec un poids total de 92t.

Nouveau concasseur à percussion réversible mobile sur chenilles Keestrack I4e

L’un des principaux produits que Keestrack présentera à la Bauma est le tout nouveau concasseur à percussion réversible mobile sur chenilles Keestrack I4 avec un concept d’entraînement diesel-électrique innovant. Grâce à la technologie innovante RIC (Reversible Impact Crusher, concasseur à percussion réversible), cette machine peut être utilisée de manière très flexible pour le concassage secondaire et tertiaire de la roche et le recyclage des matériaux de construction (par exemple, l’asphalte). La conception spécifique du concasseur à percussion horizontale réversible avec une grande chambre de concassage variable, un rotor puissant (Ø 1100 mm ; 4 battoirs) et un ajustement hydraulique de l’ouverture contrôlée électroniquement (+80 à -220 mm avec de nouveaux outils) permet d’obtenir des tailles d’alimentation jusqu’à 250 mm et des produits finis de qualité constante de 0/2 mm en circuit fermé. Le concassage secondaire et tertiaire peut désormais être combiné dans une installation très mobile, ce qui fait du Keestrack I4e une réelle alternative aux concasseurs à cône mobiles ou aux concasseurs à percussion verticale, notamment en ce qui concerne ses capacités de production exceptionnelles de 100 à 250 t/h. Selon Keestrack, le système offre également une usure moindre, une meilleure qualité des produits finis (forme des grains) et des économies d’énergie significatives dans les applications courantes (par exemple, pour la production de sable 0/4 mm : environ -30% par rapport aux concasseurs à cône ; -30 à -40% par rapport aux concasseurs à percussion VSI) également grâce au concept d’entraînement diesel-électrique innovant.

Deux-en-un : Avec le nouveau concasseur à percussion réversible sur chenilles Keestrack I4e RIC, le spécialiste international de la transformation présente une solution puissante pour le concassage secondaire et tertiaire, qui est particulièrement adaptée à la production économique de sable (0-2 mm).

Le matériau entre dans la trémie du I4e, l’alimentateur à tablier de chargement, ce qui garantit l’absence de perte de fines et assure une longue durée de vie, alimente ensuite progressivement le convoyeur de chargement réversible doté d’un détecteur de métaux intégré. Quand du métal est détecté, le convoyeur s’inverse et un aimant à tambour ne sépare que le métal.

Le système compact (dimensions de transport : 15.270 x 3.000 x 3.310 mm), pour un poids de 42 tonnes comprend le crible de contrôle à un étage avec convoyeur de recirculation pour matériaux surdimensionnés. Le circuit fermé assure une production de 100% de produits finaux de très haute qualité pour toutes les normes européennes !    

Comme pour les autres grands concasseurs Keestrack (concasseurs à cône H4e / H6e / H7e, concasseur à mâchoires B7e), l’unité d’entraînement composée d’un moteur diesel de 447 kW et d’un générateur de 300 kVa est conçue comme un module de dépose amovible. Les entraînements électriques du concasseur (160 kW), des alimentateurs et des convoyeurs ainsi que l’hydraulique du système permettent un fonctionnement plug-in sur secteur particulièrement économique et sans émissions. Trois brevets spécifiques illustrent le grand potentiel d’innovation du nouveau concept Keestrack I4e.

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message