Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Thomas & Piron dévoile les prémices du projet deréaffectation du site Saint-Joseph

Thomas & Piron dévoile les prémices du projet deréaffectation du site Saint-Joseph

Fin 2021, le GHdC a sélectionné Thomas & Piron Bâtiment pour requalifier les sites hospitaliers de Saint-Joseph à Gilly, Reine Fabiola à Montignies-Sur Sambre et de l’IMTR à Loverval en nouveaux quartiers durables. Lors de la RIP (Réunion d’Information Préalable à la réalisation d’une étude d’incidences sur l’environnement) consacrée à la réaffectation du site de Saint-Joseph, l’entreprise a présenté le fruit de sa réflexion urbanistique menée depuis plus d’un an pour ce projet ambitieux.

Le site de Saint-Joseph, situé au coeur de la commune de Gilly, s’étend sur environ 5 hectares. D’un dispensaire créé en 1869 destiné à secourir les blessés des charbonnages, ce centre est par la suite devenu la première implantation du réseau des Hôpitaux de Gilly qui deviendra, lors sa fusion en 2008 avec le CHNDRF (regroupant les implantations Notre Dame et Reine Fabiola), le Grand Hôpital de Charleroi.

Le redéveloppement du site est prévu en plusieurs phases. Il impliquera de nouvelles constructions, tout en étudiant également la possibilité de conserver, transformer et réhabiliter certains bâtiments emblématiques du site hospitalier, comme par exemple, l’aile la plus ancienne de l’hôpital à front de la Rue Margueritte Depasse ou le bâtiment des Archives de l’Hôpital.

Un « Masterplan » dessiné par les urbanistes de B-City et les architectes Réservoir A et Goffart & Polomé, a été établi au terme d’un processus collaboratif mené en collaboration avec le Fonctionnaire Délégué et le Bouwmeester de la Ville de Charleroi, afin de garantir un développement harmonieux et intégré au tissu urbain existant.

Dans le cadre du redéveloppement du site Saint-Joseph, près de 400 nouveaux logements seront construits, comprenant des appartements, des maisons, des logements en « co-living » ainsi que des espaces destinés aux équipements, aux commerces de proximité et aux professions libérales.

La qualité des espaces de vie, publics et privés, a été étudiée pour apporter un maximum de confort et reverduriser ces espaces urbains. De nouvelles voiries, principalement axées sur la mobilité douce, et des zones publiques seront également aménagées pour améliorer la connectivité et le cadre de vie des résidents et des riverains du projet. Elles se connecteront à la rue de l’Hôpital, la rue Margueritte Depasse, la rue des Auduins et à la rue Jean Jaurès. L’intérieur de l’îlot sera réservé aux piétons et aux cyclistes, la circulation automobile n’y sera pas autorisée.

La première phase concerne la zone actuelle de parking, à l’est de la rue Margueritte Depasse. Cette phase initiale comprendra la construction d’environ 65 appartements répartis en 6 immeubles de gabarit rez+1 et rez+2 entre lesquels viendront s’imbriquer une douzaine de maisons. Une nouvelle crèche de 98 places sera également réalisée par le GHdC au Sud de la parcelle. Le développement des phases suivantes situés sur le site même de l’Hôpital seront réalisées successivement.

Une solution de parking transitoire sera maintenue sur le site pour les travailleurs du nouvel hôpital Les Viviers, itué à environ 400 mètres de là.

Le redéploiement de l’ensemble du site de Saint-Joseph s’étalera sur 7 à 8 ans, après l’obtention de l’ensemble des permis. Thomas & Piron projette d’introduire sa première demande de permis, relative la première phase du développement du site de Saint-Joseph, début 2024. Les sites Reine Fabiola et l’IMTR feront eux aussi l’objet d’un redéveloppement, également planifié en plusieurs phases. Pour ces autres développements, la prochaine étape sera l’organisation de la RIP, consacrée cette fois au futur projet à venir sur le site Reine Fabiola, qui sera programmée dans le courant de l’automne 2023.

Pour rappel, ce projet s’inscrit dans le contexte du développement du nouveau centre hospitalier « GHDC les Viviers » qui regroupera l’ensemble des services de soins actuellement dispersés dans différents endroits de la ville et dont l’occupation débutera en juin 2024. Ce rassemblement a créé une opportunité unique de redévelopper ces sites historiques de la ville de Charleroi de leur offrir une nouvelle vie et d’éviter qu’ils ne deviennent des chancres urbains. À terme, c’est près de 800 nouveaux logements qui verront le jour dans le cadre des nouveaux quartiers qui seront développés sur ces 3 sites.

L’entreprise Thomas & Piron Bâtiment se réjouit de jouer un rôle clé dans la transformation de ces lieux historiques en espaces de vie modernes et attrayants.

FICHE TECHNIQUE
  • Développeur et constructeur : Thomas & Piron Bâtiment
  • Architectes : Réservoir A / Goffart & Polomé / B-Architecten
  • Urbaniste : B-City
  • Paysagiste : Omgeving
  • Etude d’incidences : CSD Ingénieurs

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.