Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Thomas & Piron présente aux riverains les prémices du projet « La Maladrerie »

Thomas & Piron présente aux riverains les prémices du projet « La Maladrerie »

Attribué fin avril par l’API BW (Agence de Promotion Immobilière du Brabant Wallon), le projet de « La Maladrerie » a été présenté ce jeudi 21 juin aux riverains par le développeur et constructeur Thomas & Piron, qui avait remporté le marché. Au programme : un projet mixte comprenant des maisons et des appartements. 

Au total, ce sont environ 220 logements qui vont sortir de terre à l’angle de la rue de la Maladrerie et du contournement. Sur ce terrain d’un total de sept hectares ayant précédemment fait l’objet d’un RUE (Rapport Urbanistique Environnemental), l’entreprise prévoit de construire environ 130 maisons et 90 appartements. 

Les bâtiments à appartements présenteront un gabarit à taille humaine, avec un maximum de 14 unités par immeuble. Quant aux maisons, elles comprendront 3 ou 4 chambres avec un grenier aménageable et la possibilité de réaliser une pièce supplémentaire au rez-de-chaussée. Au niveau des prix, ils devraient tourner aux alentours de 305 000 € hors frais et taxes pour un appartement, et de 370 000 € pour une maison, en ce qui concerne les logements de catégorie C (sans condition d’accès). 

Effectivement, la majorité des logements du futur quartier se verront attribuer des critères d’accessibilité. La mission de l’APIBW étant de permettre l’acquisition de logements de qualité à des prix accessibles dans la Provine du Brabant Wallon qui, ce n’est un secret pour personne, subit une 

pression immobilière importante, avec des prix relativement élevés. Pour se porter acquéreur, il faudra donc remplir différents critères liés au revenu, à la localisation ou encore, pour certains biens, à l’âge. 

Le projet prévoit des espaces paysagers aménagés et soignés, tout comme les logements, qui seront de qualité, spacieux, bien orientés et avec un intérieur soigné. 

Au niveau énergétique, l’ensemble de logements sera équipé de pompes à chaleur individuelles et de panneaux photovoltaïques. Ils fonctionneront donc sans énergie fossile, une économie supplémentaire pour les futurs acquéreurs des logements qui répondront aux normes de l’habitat de demain. 

Pour Thomas & Piron, il s’agit de son troisième projet en partenariat avec l’agence, les deux premiers ayant déjà pris place dans des localisations très prisées : Grez-Doiceau et Wavre. Des partenariats dont on se félicite chez Thomas & Piron. Frédéric Claert et Aurore Malfait, gestionnaires du projet : « Notre force a été de connaître et comprendre parfaitement les attentes de l’API BW en termes de cahier des charges, grâce à nos précédentes expériences. Nos deux métiers de développeur et de constructeur nous permettent aussi de gérer l’ensemble de la chaîne et de maîtriser notre budget, tout en étant capables de proposer des compétences globales comme nos services ventes, par exemple. » 

La prochaine étape qui attend ce projet est l’introduction du permis, que l’entreprise espère réaliser dans le courant du printemps 2024. Une fois celui-ci obtenu, le chantier pourra démarrer. Il sera divisé en 3 phases. 

Les candidats acquéreurs peuvent s’inscrire sur le site de l’API BW dans l’attente de la mise en vente des biens. 

Fiche technique du projet
  • Pouvoir adjudicateur : API BW
  • Groupe Thomas & Piron
  • Architectes : Assar Architects et Société Internationale d’Architecture (SIA)
  • Géomètre et voiries : Buresco
  • Bureau d’études (PEB et TS) : Six Consulting and Engineering
  • Programme : +- 130 maisons 3 ou 4 chambres // 90 appartements allant du studio à l’appartement 3 chambres

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.