Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Transport S’Jegers (Laakdal, BE) opte pour la durabilité et un coût total de possession extrêmement favorable avec 6 camions électriques eActros 600 de Mercedes-Benz Trucks

Transport S’Jegers (Laakdal, BE) opte pour la durabilité et un coût total de possession extrêmement favorable avec 6 camions électriques eActros 600 de Mercedes-Benz Trucks

S’Jegers (www.sjegers.eu) a acheté six camions Mercedes-Benz eActros 600 sans essais préalables, marquant ainsi une étape importante dans sa vision d’un avenir écologique.

Ce qui a commencé en 1995 avec Karl S’Jegers et un seul et unique tracteur-remorque est devenu depuis une entreprise prospère qui compte pas moins de 350 tracteurs et 1 400 remorques. La base de clients a connu une croissance tout aussi impressionnante : aujourd’hui, Transport S’Jegers peut se targuer d’offrir ses services à un portefeuille solide, comprenant quelques (très) grands noms. La reprise de Transport Cools (Deinze) il y a quatre ans a également contribué à cette expansion.

Choix de l’eActros 600

Pour son investissement dans la mobilité électrique, S’Jegers a porté son choix sur Mercedes-Benz Trucks. Les offres d’autres marques ont aussi été prises en considération, mais le coût total de possession (TCO) attrayant et le prix compétitif de l’eActros 600 ont été les facteurs décisifs. Après une discussion poussée avec Geert Van Dijck (VDH), Filip Van Thielen et Thomas Teugels (Daimler Truck BeLux), l’accord pour quatre véhicules a été conclu le jour même, et peu de temps après, deux camions supplémentaires ont été ajoutés spontanément à la demande d’un des clients de S’Jegers.

Durabilité et économies

La décision de passer au transport électrique à batterie a été motivée par plusieurs facteurs.

Tout d’abord, l’environnement et la durabilité : l’entreprise basée à Laakdal vise une réduction significative des émissions de CO2 à court terme. Le diesel HVO (95 % d’émissions de CO2 en moins que le diesel ordinaire) qui alimente une grande partie de la flotte actuelle depuis un certain temps représentait déjà une avancée dans la bonne direction. Avec le passage imminent aux camions électriques, l’expert en logistique passe à la vitesse supérieure dans la réalisation de ses objectifs écologiques, qui, du reste, sont en grande partie dictés par les clients finaux et leur préférence pour un transport dont l’empreinte écologique est réduite à un minimum. Plus ils demandent des solutions de transport écologiques, plus l’investissement dans les véhicules électriques devient intéressant pour des entreprises comme S’Jegers. Dans ce cas précis, nous pouvons même presque parler d’une surenchère : un client final a entendu parler de l’achat des quatre premiers camions et a insisté pour qu’ils soient utilisés pour lui. Cependant, ils avaient déjà été promis à d’autres clients, ce qui a conduit à une nouvelle commande dans les plus brefs délais.

Une deuxième considération a été le fait que l’eActros 600 offre un coût total de possession (TCO) très favorable par rapport à d’autres marques, même si l’on exclut les subventions, qui deviennent alors un supplément appréciable.

Cependant, le tableau financier positif ne s’arrête pas aux véhicules eux-mêmes. S’Jegers investit également dans l’infrastructure de recharge nécessaire. Les discussions se poursuivent avec certains fournisseurs, mais il est probable que la recharge sera effectuée principalement au siège de Laakdal. Par ailleurs, elle y sera aussi générée, car l’espace disponible et la surface sur le toit ne demandent pratiquement qu’à être équipés de panneaux solaires. De l’électricité durable pour des véhicules durables. Dans ce scénario, la (re)charge quotidienne devra se poursuivre pendant les heures de conduite et de repos des chauffeurs, ce qui signifie que la planification des itinéraires nécessitera une analyse minutieuse. Grâce à une autonomie d’au moins 500 kilomètres, les camions électriques pourront en tout état de cause tenir une journée entière. En outre, l’entreprise étudie déjà la possibilité d’une cabine haute tension et, à un peu plus long terme, de packs de batteries pour le stockage. Tous ces préparatifs et investissements illustrent immédiatement les défis auxquels un acteur de la logistique doit faire face s’il veut opérer de manière durable.

Soutien de Daimler Truck BeLux

Malgré ces seuils et ces obstacles, S’Jegers s’est bien préparé en travaillant avec des fournisseurs spécialisés et en recourant à des analyses détaillées d’itinéraires et de charge grâce au soutien de Daimler Truck BeLux.   « C’est totalement nouveau pour chaque transporteur qui se lance dans cette aventure et cela donne à nos clients finaux le sentiment rassurant que nous ne sommes pas seuls, que les gens de Daimler Truck BeLux sont là pour apporter leurs connaissances et leur expertise », commente Ward S’Jegers, le directeur de l’entreprise. Et qu’en est-il de l’autre partie impliquée : les chauffeurs ? Ceux-ci voient d’un bon œil l’arrivée des camions électriques. Après un bref essai, les véhicules sont jugés puissants, souples et silencieux, ce qui contribue au confort de conduite. De plus, la jeune génération de conducteurs est enthousiaste à l’égard de la technologie durable et de la vision de l’entreprise pour l’avenir. Une fois de plus, Daimler Truck BeLux fournira une assistance supplémentaire à la livraison des véhicules sous la forme d’une courte formation pour les chauffeurs qui conduiront le véhicule.

Que nous réserve l’avenir ?

Les six camions eActros 600 seront livrés en mai 2025. L’expansion future de la flotte électrique dépendra des performances et de la demande des clients. « Qui sait où nous en serons dans cinq ou dix ans ? Beaucoup de choses dépendront évidemment de l’Europe et des gouvernements, mais ce qui est important, c’est que tout cela reste financièrement viable », a déclaré M. Ward. « Après avoir franchi cette étape avec Mercedes-Benz Trucks, nous sommes partis pour un long partenariat. La question de l’électricité sera évaluée progressivement une fois que l’infrastructure et les camions seront en place, et que nos clients voudront s’engager de plus en plus dans la logistique écologique. Il faudra du temps pour tester ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. Dès que nous constaterons que les choses s’améliorent, nous pourrons envisager de passer à l’étape suivante. Il faut d’abord voir ce que cela donne, mais je suis confiant. »

Conclusion

Avec l’acquisition des camions eActros 600, S’Jegers fait un pas important vers un avenir durable. La combinaison d’un coût total de possession réduit, de la demande des clients et d’un prix avantageux a joué un rôle décisif dans leur choix. S’Jegers reste un pionnier dans le secteur, prêt à relever les défis de l’avenir avec des solutions innovantes et durables. Pour la maintenance des véhicules électriques, ils coopéreront avec le partenaire commercial VDH dans le cadre d’un contrat de maintenance. La bonne coopération avec VDH, d’une part, et Daimler Truck BeLux, d’autre part, sera ainsi poursuivie et renforcée à long terme.

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.