Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Un système de désinfection qui participe à la lutte contre le coronavirus 

Luxibel B Hybrids at trade fair for UVC air and surface disinfection.
La combinaison de la désinfection de l’air par UV et de l’aérodynamique rend ces unités Thermo Bel MADS installées au plafond idéales pour les grands espaces avec public. (Photo : Luxibel – www.luxibel.com)

Texte | Eva Goossens

Photos | Group Engels/Luxibel

31 mars 2021 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

L’idée est de limiter la propagation du virus grâce à une technologie éprouvée et appliquée de manière innovante.

Comme il se doit à notre époque, la nouvelle a été annoncée via une conférence de presse en ligne : Engels Group a conclu un partenariat avec le producteur belge Luxibel pour unir leurs forces dans la lutte contre la pandémie. Sous le nom de Thermo Bel, l’objectif est d’amener la technologie éprouvée UV-C dans les écoles, les hôpitaux, les bureaux, les infrastructures, l’Horeca et le commerce de détail, afin de lutter contre le virus actuel, mais aussi contre de futurs variants et d’autres ‘nuisibles’ tels que les bactéries, les champignons…

Ce Thermo Bel B-Air V2 assure une désinfection de l’air pendant 24 h en présence d’êtres humains et d’animaux. (Photo : Luxibel – www.luxibel.com)

Une technologie éprouvée

« Cette technologie UV-C n’a rien de nouveau en soi », explique Patrick Leenaerts, directeur produit et commercial. « Elle existe depuis plus de cent ans et a déjà prouvé qu’elle contribue de manière importante à la neutralisation de virus tels que la tuberculose, le SRAS, Ebola et d’autres. Aujourd’hui, toute notre eau potable passe à un moment donné sous une lampe UV-C. Cette technologie est également utilisée dans les blocs opératoires. On le sait, les UV-C réduisent considérablement le nombre d’infections. » Comment cela fonctionne-t-il ? « Scientifiquement parlant, la lumière UV-C est un émetteur d’ondes courtes de 254 nm. L’Université de Boston a démontré que cette lumière, en apportant une dose d’énergie suffisante, endommage la structure ARN héréditaire de ces virus, arrêtant leur multiplication. La lumière UV-C réduit par exemple pas moins de 99,9999% des virus en seulement 25 secondes. Une efficacité redoutable ! »

La série B-Direct, destinée à la désinfection des surfaces.

Distinction entre désinfection de l’air et des surfaces

Les systèmes de désinfection UV-C de Thermo Bel peuvent être divisés en deux catégories : les systèmes fermés B-Air pour la désinfection de l’air et les appareils B-Direct avec lampes ouvertes pour la désinfection des surfaces. Ces derniers ne doivent fonctionner que lorsque personne ne se trouve dans la pièce, car le rayonnement peut être un risque pour la peau et les yeux en cas d’utilisation incorrecte. Les systèmes de sécurité intégrés, y compris un capteur de présence, un témoin d’avertissement et un signal sonore, sont censés empêcher cela. Thermo Bel se concentre principalement sur les appareils fermés B-Air pour la désinfection de l’air. Ceux-ci peuvent être opérationnels 24/24 et 7/7, même dans des pièces où des personnes sont présentes.

Dans la mesure où l’air est aspiré vers le haut, l’air potentiellement pollué a moins de chances de circuler.

Patrick Leenaerts : « Ces appareils fermés aspirent l’air potentiellement pollué via un conduit, après quoi cet air passe devant deux lampes UV-C Signify Philips qui le rendent exempt de virus. » Les appareils peuvent être utilisés de différentes manières : dressés, accrochés aux murs, ou installés verticalement au plafond. « Cette dernière possibilité est très intéressante dans le cas de pièces avec des plafonds suffisamment hauts », ajoute Patrick Leenaerts. « L’air est aspiré vers le haut, ce qui limite la circulation d’éventuels aérosols. Une fois purifié, l’air est renvoyé dans la pièce. »

Des distributeurs et installateurs certifiés

La qualité, l’expertise et la sécurité prévalent. C’est pourquoi les radiateurs UV-C ne sont distribués par le réseau Thermo Confort que via des installateurs Thermo Bel formés et certifiés. Ils sont familiarisés avec le dimensionnement correct des appareils et la mesure de l’intensité effective du rayonnement. L’installateur peut également proposer à son client un contrat de service intéressant dans lequel les lampes sont remplacées annuellement (durée de vie : 9 000 h) et l’appareil est nettoyé, ce qui est fortement recommandé pour continuer à garantir un bon fonctionnement.  

Conférence de presse en ligne de Thermo Bel/Luxibel : 

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message