Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Construction

Une bonne isolation, pour être toujours bien au chaud

Faire isoler un toit permet d’économiser jusqu’à 30% par an sur les factures d’énergie.

Texte | Confédération Construction Wallonne

Photos | Confédération Construction Wallonne

2 décembre 2021 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

Si l’on veut construire ou rénover pour économiser de l’énergie, une bonne isolation est indispensable. Pour s’y retrouver dans les différentes options d’isolation possibles, suivez les conseils de la Confédération Construction Wallonne.

Il existe une multitude de possibilités, techniques et produits pour améliorer l’efficacité énergétique de l’isolation. Une bonne isolation doit en tout cas combiner un travail d’étanchéité minutieux avec un système de ventilation adapté.

Un placement correct

Ces dernières années, l’offre de matériaux d’isolation ne cesse de s’étoffer. De nombreuses entreprises inondent le marché avec des conseils et astuces pour isoler soi-même une habitation. Mais une isolation mal réalisée ne remplit pas sa fonction et peut même causer des dégâts à une habitation. D’où l’intérêt à s’adresser à un professionnel qui garantira un placement de l’isolation dans les règles de l’art. 

La laine, un choix qui allie coût et efficacité 

Les laines isolantes, d’origine minérale, végétale et animale, sont des matériaux nettement plus souples que des plaques d’isolation. De ce fait, la laine est indiquée pour assurer une isolation sans faille entre les structures. Pour certaines laines, plus sensibles à l’humidité, une attention très particulière doit être apportée à la gestion de l’humidité et du transfert de vapeur dans les parois.

Des panneaux en divers matériaux

Les panneaux ou plaques d’isolation sont fabriquées par la compression de matériaux ou par un processus industriel spécifique. Résistant à la compression, elles sont souvent utilisées pour isoler des sols et murs. Ces plaques sont faciles à installer car elles peuvent être coupées à dimension par le spécialiste. Les plaques d’isolation sont disponibles dans plusieurs matériaux : polyuréthane, polystyrène expansé, polystyrène extrudé, fibres végétales…

La pose d’enduit sur isolant permet de personnaliser son intérieur ou son extérieur, en fonction de la formule d’isolation choisie.

La projection de mousse 

Une isolation par projection est facile et rapide, car la mousse atteint aisément tous les recoins de la surface à isoler. Résultat ? Une isolation parfaite, même autour des tuyaux et autres irrégularités. La projection s’est donc imposée comme une solution de référence pour isoler des espaces difficilement accessibles (greniers, entresols, …). 

Le soufflage pour le remplissage de volumes à isoler

L’isolation par soufflage (ou insufflation) est une autre technique indiquée pour le remplissage de volumes importants à isoler (ossature bois, isolation de combles ou de toitures). Les matériaux les plus utilisés en insufflation sont la ouate de cellulose, la laine de verre et la fibre de bois. Plusieurs avantages : bon rapport qualité/prix et choix diversifié de matériaux. 

Matériaux biosourcés

En parallèle aux matériaux ‘classiques’, on peut aussi utiliser des matériaux biosourcés pour la réalisation d’une isolation. Il peut s’agir de ouate de cellulose, de laine végétale et animale, de liège, de chanvre ou encore de paille. Ces matériaux présentent différents avantages mais, comme tous les matériaux, ils nécessitent des précautions particulières au niveau de leur mise en œuvre. 

Isoler par l’intérieur ou par l’extérieur ?

Souvent, une isolation par l’extérieur est la meilleure façon de conserver la chaleur dans un bâtiment. Elle consiste à fixer des panneaux d’isolation sur la façade extérieure, qui sera ainsi protégée du gel. Le volume intérieur reste donc le même, et on peut opter pour la finition de son choix pour la façade extérieure. Des restrictions en matière d’urbanisme peuvent néanmoins s’appliquer. L’isolation par l’intérieur représente souvent le dernier recours, lorsque toutes les autres options sont impossibles. Elle permet de conserver la chaleur à l’intérieur, mais diminue le volume de l’habitation, puisqu’une épaisseur d’isolation est placée contre les murs intérieurs. Attention aux ponts thermiques !

L’isolation des murs creux : rapide et peu coûteuse

Si la maison a été construite entre 1960 et 1990 et que ses murs disposent d’une coulisse, on peut opter pour l’isolation des murs creux, qui consiste à injecter ou insuffler un matériau d’isolation dans ces murs. L’opération sera réglée en une seule journée, sans avoir besoin de permis d’urbanisme et sans autres complications administratives. 

Toutes les infos utiles se trouvent sur le site www.plateforme-isolation.be.  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message