Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Une nouvelle dalle à gazon plus robuste et plus facile à placer
Les bandes de stationnement ont été aménagées en Drainix.

Une nouvelle dalle à gazon plus robuste et plus facile à placer

L’entreprise gantoise Deschacht a récem­ment mis au point le revêtement durable et perméable Drainix, un système alvéolaire en PE permettant la réalisation d’une dalle en béton (armée ou non) coulée sur place. Brecht De Meyer, responsable du service clientèle chez Deschacht : « Drainix est une réponse aux exigences de plus en plus strictes en matière de construction. »

Avec Drainix, Deschacht répond à une demande du secteur de la construction. Celui-ci cherche depuis longtemps une alternative durable aux dalles à gazon en plastique actuelles, qui sont détruites par une utilisation intensive telle que les manœuvres des camions. Les dalles à gazon en béton, quant à elles, ne sont pas armées. 

Le groupe De Brabandere a déjà utilisé le produit sur trois chantiers. Le baptême du feu a été pour le parking Aldi à Veurne.

Entretoises

Avec Drainix, Deschacht espère résoudre ces problèmes. Brecht De Meyer : « Ce qui rend Drainix si unique, c’est que le coffrage perdu est muni d’entretoises sur lesquelles un treillis d’armature de 15 par 15 s’adapte parfaitement. Il suffit de placer Drainix, puis d’installer le treillis d’armature et de couler le béton par-dessus pour avoir une dalle à gazon coulée sur place, sans aucun joint. Ce dernier élément est important, car on trouve actuellement sur le marché des solutions composées de différents fragments assemblés pour former un ensemble perméable à l’eau. Mais comme il s’agit de différentes pièces de puzzle, des nids-de-poule et des affaissements apparaîtront au fil du temps. Drainix forme un bel ensemble en béton qui est à la fois perméable à l’eau et dans lequel on peut faire pousser de l’herbe. » Autre atout : les possibilités esthétiques. La couche supérieure du béton peut être polie, lavée ou brossée.

Aldi

Le groupe De Brabandere a déjà utilisé le produit sur trois chantiers. Le baptême du feu a été pour le parking Aldi à Veurne, où l’entreprise a équipé les bandes de stationnement de Drainix. Selon Brecht De Meyer, ce chantier a montré l’avantage en termes de rentabilité. « Le parking devait de toute façon être coulé en béton. Si on peut ensuite garantir la perméabilité à l’eau dans la même opération, on travaille deux fois plus vite. Autre avantage : si on veut couler un sol armé, on doit de toute façon placer des entretoises pour l’armature. Avec Drainix, celles-ci sont déjà intégrées, ce qui rend inutile également cette opération. »

« Nous avons commencé à réfléchir comment nous pouvions revêtir des surfaces entières tout en garantissant la perméabilité à l’eau. »

De l’idée au brevet

Deschacht travaille sur cette innovation depuis 2020. À l’époque, l’entreprise a mené les premières discussions avec des partenaires et a identifié les problèmes existants. « Les simulations d’écoulement, la détermination des dimensions, la fabrication d’un moule en Chine, la demande de brevet… il s’écoule facilement environ trois ans entre l’idée et le produit final », explique Brecht De Meyer. 

« Cela comprenait également une phase concrète de test. Nous avons installé Drainix sur une petite surface de notre parking et avons utilisé les enseignements pour le produit final. C’est ainsi que nous avons découvert à quel point la surface pouvait être fine sans perdre de sa résistance. Contrairement aux bords relevés, d’ailleurs, qui sont très épais. Cela permet aux installateurs de marcher facilement dessus avec, par exemple, des filets d’armature sans perdre l’équilibre. Au bas de la dalle, nous avons également ajouté de petits trous après cette phase de test. Cela permet à la pluie de s’écouler facilement s’il pleut juste avant que l’entrepreneur ne doive couler le béton. »

Brecht De Meyer : « Ce qui rend Drainix si unique, c’est que le coffrage perdu est muni d’entretoises sur lesquelles un treillis d’armature de 15 par 15 s’adapte parfaitement. »

Bande de détresse

Brecht De Meyer reçoit entre-temps de nombreuses demandes de renseignements de la part du secteur, et pas toujours pour une application similaire à l’idée d’origine – une dalle à gazon. La commune de Maarkedal, par exemple, souhaite utiliser Drainix comme bande de détresse sur les chemins agricoles. Les solutions existantes s’y affaissent au fil du temps en raison de la circulation intense des tracteurs. De Meyer a également déjà reçu des demandes pour utiliser Drainix comme renforcement des accotements. Et il s’attend à d’autres demandes similaires. « Au fil des ans, nous avons constaté que les exigences en matière de revêtement deviennent de plus en plus strictes. Les chantiers ne sont plus autorisés sans un revêtement suffisamment perméable. Nous avons donc commencé à réfléchir comment nous pouvions revêtir des surfaces entières tout en garantissant la perméabilité à l’eau. La réponse à cette question est Drainix. »    

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.