Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Matériel et machines

Couler des bordures en béton avec une précision quasi chirurgicale

ELOY utilise depuis un peu moins d’un an le premier PowerCurber équipé Topcon en Wallonie.

Texte | Philippe Selke

Photos | ELOY

5 juillet 2021 Temps de lecture 7 minutes

Partager cet article

Nous nous sommes rendus en région liégeoise sur le site du transporteur Jost au Trilogiport, où l’entreprise ELOY utilise un PowerCurber pour couler des bordures en béton avec une facilité et une rapidité déconcertantes, première machine du genre équipée Topcon en Wallonie.

Une drôle de machine sur 3 chenilles progresse le long de la délimitation entre une zone de manœuvre devant un hall logistique en construction et une zone de parking. Sans s’arrêter, elle coule une bordure créneau en béton maigre. La bordure finale sera ensuite coulée de la même manière, avec un béton plus riche pour une belle finition. Perché sur sa machine, l’opérateur suit les opérations sur son écran. Le tout est guidé par GPS, dont la précision sur tous les axes est renforcée par des lasers judicieusement positionnés.

Chez ELOY, on se souvient sans nostalgie de la façon dont on procédait jadis pour délimiter trottoirs, voiries, îlots, pistes cyclables….  Dimitri Boutay, chef de chantier : « On passait des jours à implanter des piquets, qu’il fallait ensuite remettre en place chaque matin parce qu’ils avaient été déplacés. Planter des piquets, il n’y a rien de plus abrutissant. Et puis, il fallait caler la machine le mieux possible sur l’alignement, et remettre le couvert à chaque raccord de ficelle. Avec le système 3D Slipform, tout est encodé dans la machine et on peut se concentrer sur le réglage du moule à béton et passer facilement d’un alignement à l’autre. »

Précision millimétrique et courbes serrées

La méthode classique avec piquets et ficelle ne permettait pas de réaliser d’une traite des courbes au rayon serré, la machine butant chaque fois sur la limite de ses possibilités. Grâce au guidage 3D de Topcon, la machine connaît à tout moment la position des chenilles et les fait tourner au bon moment pour suivre rigoureusement l’alignement.

La ligne de corde étant virtualisée, le travail guidé 3D Slipform cumule les avantages : réduction du matériel, de la main d’œuvre et du temps de travail, possibilité de couler des formes complexes difficilement réalisables autrement, amélioration de la productivité, … On estime qu’une équipe posera deux fois plus de bordures courbes en une journée en utilisant la 3D, tandis que les journées d’implantation seront considérablement réduites.

Perché sur sa machine, l’opérateur suit les opérations sur son écran tandis que le PowerCurber coule la bordure de finition.

Rémy Rousseau, géomètre chez ELOY : « Avec le mmGPS, on obtient une précision d’environ 5 mm, car il faut bien sûr tenir compte du comportement du béton. Une fois la machine bien calibrée, c’est le système le plus précis que nous ayons actuellement. » Dans les zones où le GPS n’est pas exploitable (mauvais signal), une alternative fonctionnant en LPS (stations totales) permet de travailler malgré tout.

Formation et support 2.0

Lorsqu’ELOY a décidé d’équiper son PowerCurber du guidage 3D Slipform, Topcon a assuré 9 jours de formation portant tant sur le guidage de la machine elle-même que sur les instruments topographiques et les logiciels. Après quoi, un technicien Topcon s’est rendu à la demande sur plusieurs chantiers, pour accompagner les équipes et leur permettre de prendre confiance dans le nouvel outil.

Dimitri Boutay : « Nous avons commencé à travailler avec le matériel Topcon (des cannes GPS) il y a certainement 10 ans. J’ai pu constater l’évolution constante du matériel. Ils font en sorte d’être en permanence à la pointe de la technologie, ce qui correspond bien à la philosophie du groupe ELOY. Topcon nous consulte d’ailleurs régulièrement sur de nouvelles évolutions, en nous mettant des nouveautés à l’essai, pour pouvoir échanger sur l’expérience d’utilisation sur le terrain. »

Topcon vend de la technologie de pointe et ne peut se permettre de laisser le client seul. L’entreprise se porte garant d’assurer le même service d’Anvers à Arlon. Elle met d’ailleurs en place un réseau de relais locaux pour une intervention sur chantier encore plus rapide partout en Wallonie.  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

louwers mediagroep
  • Bouwmat

    Bouwmat

    Plateforme sur les équipements de construction et les machines de construction

    Site web
0%