L’événement technologique pour le secteur des soins de santé organisé par ESHE a fait le plein de personnes intéressées à la Ghelamco Arena de Gand.

03:05
19-11-2019

Des soins de santé plus performants par l’échange de connaissances et la cocréation

Tout comme les bâtiments et les villes, les environnements de soins deviennent de plus en plus ‘intelligents’. Le concept de ‘smart hospital’ fait fureur, ouvrant les portes des hôpitaux du futur (proche) à de véritables prouesses technologiques. Cela a cependant pour conséquence qu’il devient presque impossible pour les installateurs et les développeurs de garder la maîtrise globale sur l’ensemble. ESHE a pour objectif d’anticiper cette évolution en réunissant de multiples expertises et en stimulant la cocréation. « L’intégration de technologies de soins n’est plus un projet chimérique, mais une actualité brûlante ! »

ESHE est l’abréviation de EEG SMART HOSPITAL ECOSYSTEM, une plateforme dynamique qui ambitionne de tacler les défis actuels et futurs de la construction pour le secteur des soins de santé en réunissant des développeurs de technologies innovantes pour les faire profiter mutuellement de leurs forces respectives. L’initiative émane du EEG Group, qui s’est associé au spécialiste du mobilier de soins Haelvoet, aux ‘engineering masterminds’ de Unmatched, à l’entreprise d’installation et de service 25-8, à l’expert en gestion et automatisation énergétique Schneider Electric et au développeur de logiciels pour l’HVAC Hysopt. Avec comme résultat déjà quelques intéressantes réalisations, qui ont été présentées dans le détail lors d’un récent événement à la Ghelamco Arena de Gand.

Le message à retenir était : « L’intégration de technologies de soins n’est plus un projet chimérique mais une actualité brûlante ».

 

Des reins plus solides

« L’évolution rapide et la numérisation des techniques et technologies dans le domaine des infrastructures hospitalières et des institutions de soins représentent un immense défi, mais offrent en même temps de nouvelles opportunités pour l’amélioration des prestations de soins et des performances de l’exploitation. Pour rendre opérationnels les nombreux produits, technologies et services innovants, connaissances et expérience issus de différentes disciplines sont requises. Des formules comme les PPP et la complexité croissante des projets de soins demandent d’avoir les reins solides. Par ailleurs, sous le couvert de la ‘data science’, on mesure plein de choses, souvent sans qu’un suivi concret ne soit prévu. Nous ne pouvons plus raisonner de manière fragmentée, car les soins, la logistique et le bâtiment ne forment de nos jours plus qu’un. La collaboration entre différents acteurs – administrations, intégrateurs et fabricants – est logiquement l’une des clés du succès. D’où la création de ESHE », explique-t-on chez EEG Group.

« Nous recherchons l’innovation et la rentabilité au sein des environnements de soins, d’une part par la validation et la standardisation de solutions intégrant des produits et services existants, d’autre part par le biais de la cocréation, permettant le développement et la validation de nouveaux produits et services. Le tout dans un cadre de coopération précis et ouvert, suivant des accords organisationnels clairs entre partenaires et fournisseurs (afin d’offrir au client un excellent service). »

Cette année, les partenaires ESHE ont déjà mis au point ensemble quelques concepts novateurs, comme ce lit médicalisé intelligent.

 

Innovations prometteuses

Les concepts novateurs que les partenaires ESHE ont mis au point ensemble l’an passé témoignent que tout ceci est tout sauf des mots creux. Ainsi Unmatched et EEG Group se sont investis dans le ‘predictive lighting’ via LynX® lifeline, un système par lequel l’éclairage LED est commandé par la centrale d’alarme sur base de différents scénarios. Appels de patients, réanimations, orientation dans le bâtiment, signalisation pour personnes sourdes … les possibilités sont légion. Unmatched a également été impliqué dans le développement du lit équipé avec les Haelvoet Connect Solutions. Celui-ci est conçu comme un ‘communication hub’ et doté de galeries de protection Duo-Safe, d’une commande intégrée et de LynX® first (position de sécurité, localisation, domotique, détection ‘hors du lit’ …).

Quant à Schneider Electric, il a été le moteur derrière BuildingAdvisor, un outil qui teste les défauts et des dérives des installations toutes les cinq minutes sur le plan du confort, de l’énergie et du fonctionnement, afin de pouvoir résoudre d’éventuels problèmes de façon proactive.   

Avec pour effet une réduction de 29 % des opérations de maintenance non planifiées, de 35 % des réclamations et de 20% des coûts énergétiques. Enfin, Hysopt et EEG Group se sont tournés vers l’optimalisation hydraulique, avec comme objectif de combler le fossé sur le plan de l’HVAC, en recourant à des logiciels intelligents. Sachant que 90 % des installations HVAC sont surdimensionnées et que cela peut entraîner un coût énergétique et des émissions de CO2 30 % plus élevés, on se rend compte que le potentiel est énorme. « Grâce à l’optimalisation hydraulique, la présence de techniques ne va pas grever les coûts mais au contraire générer des bénéfices ! », conclut-on.

Bref, autant d’innovations prometteuses susceptibles d’améliorer sensiblement l’efficacité des soins de santé. Les démonstrations pratiques qui ont suivi les exposés théoriques des partenaires ESHE l’ont à nouveau prouvé : l’intégration de technologies de soins n’est plus un projet chimérique mais une actualité brûlante.   

Tekst: Tim Janssens
Beeld: Cristophe Vander Eecken

Construire la Wallonie partners