Benne Trans-KTP 11/45, désormais disponible en version Advantage.

02:26
30-07-2020

Fabrication en série, plaques Q, … : défis relevés!

En 2019, l’entreprise familiale wallonne JOSKIN changeait la donne en lançant sa gamme évolutive Advantage, issue d’une fabrication en série. Forte du succès rencontré, elle élargit à présent son offre avec de nouveaux modèles. Cette standardisation bénéficiait déjà au client grâce à un prix de vente étonnamment bas pour des machines aussi bien équipées. Avec l’entrée en vigueur du certificat de conformité européen (basé sur le règlement européen UE 167/2013), le client belge ayant opté pour une benne Advantage pourra disposer d’une machine homologuée, condition requise pour une immatriculation.

Avec le concept « Advantage », JOSKIN a prouvé que la diminution des prix des machines agricoles était tout à fait réalisable sans en impacter la qualité. Pour effacer cette contrainte budgétaire, JOSKIN a tout misé sur un procédé de fabrication « à la chaîne ». Les modèles concernés par ces séries sont en effet assemblés sur des lignes de montage leur étant exclusivement dédiées et font ainsi l’objet d’une fabrication en séries identiques. Les économies ainsi réalisées peuvent alors se répercuter directement sur le prix de vente et permettent de livrer un produit haut de gamme au prix d’un produit standard. C’est ainsi que l’on pouvait déjà trouver dans la gamme Advantage, outre toute une série de produits spécifiquement destinés au secteur agricole, plusieurs bennes « travaux lourds », parfaites également pour les travaux publics : les Trans-KTP 22 et 27 tonnes.

Frédéric Brixhe, responsable commercial Wallonie : « De plus en plus, les clients comprennent l’intérêt du système, même si par le passé chacun avait l’habitude de configurer sa machine comme bon lui semblait. Aujourd’hui, environ une machine vendue sur trois est une Advantage. »

La Trans-KTP 11/45 Advantage est idéale pour les petits chantiers de terrassement, les entrepreneurs de parcs et jardins ou encore pour les services publics.. (Photo: Cha & Sokha)

 

Nouveaux modèles Advantage

Aux Trans-KTP 22 et 27 tonnes est venue s’ajouter une version 11 tonnes. Tout comme ses grandes sœurs, celle-ci repose sur une caisse en acier Hardox 450, et est munie de nombreux équipements dont une suspension du timon par lames transversales paraboliques et un système de freinage pneumatique. Grâce à la conception compacte et robuste, elle forme une solution idéale pour les petits chantiers de terrassement, les entrepreneurs de parcs et jardins ou encore pour les services publics.

Le concept Advantage a aussi été étendu aux lève-conteneurs de la marque. Un premier modèle double essieu en 18 tonnes de force (Cargo-lift CL 5400 D 18) est disponible depuis juin. Au programme : Suspension oléo-pneumatique du timon, tandem à lames paraboliques avec empattement de 1550 mm et gestion électro-hydraulique complète de la machine. Un lève-conteneur triple essieu suivra en septembre.

Lève-conteneur Cargo-lift Advantage en pleine action.

 

COC européen et immatriculation

Frédéric Brixhe : « Aujourd’hui, les réglementations européennes (COC) nous imposent des critères très stricts en termes de freinage et d’essieu. Notre système Advantage nous donne une longueur d’avance sur la concurrence en ce sens qu’il nous permet de proposer des machines identiques partout en Europe. Alors que de nombreux autres fabricants continueront de jouer avec des homologations nationales ».

Pour pouvoir introduire une demande d’homologation européenne d’une machine, il faut d’abord que l’usine dans laquelle elle est produite soit agréée, ce qui est le cas de toutes les usines JOSKIN. Pour les tests de freinage, JOSKIN travaille avec un bureau d’études. « Nous connaissions déjà les exigences en matière de train roulant, mais passer d’une capacité de freinage de 35 à 50% n’est pas rien. »

Ces normes devaient entrer en vigueur au 1er janvier 2020 mais ont été reportées de 6 mois. Sauf effet collatéral de la crise sanitaire, c’est donc à partir du 1er juillet qu’il faudra disposer de bennes nouvellement homologuées pour pouvoir les immatriculer.  Frédéric Brixhe : « Il faut bien comprendre que pour pouvoir mettre un véhicule sur la route en Belgique, il faut une plaque Q et que celle-ci est désormais conditionnée à l’homologation aux normes 2020 de la machine en question. »    

Texte Philippe Selke | Photos JOSKIN SA
en savoir plus: Joskin

Construire la Wallonie partners