Équipée de bulls pousseurs avec coupole GPS intégrée dans le toit et de pelles de 20 à 50 t, la société Ecodream a choisi Trimble pour le guidage de ses engins. (Photo: Ecodream)

02:37
16-11-2020

Grâce à la 3D, terrasser est (presque) devenu un jeu d’enfant

En soi, le guidage d’engins de chantier n’est pas nouveau. Ce sont les possibilités de plus en plus nombreuses qu’il offre qui font actuellement la différence. Une visualisation poussée en 3D est ainsi gage de confort de travail pour l’opérateur, de sécurité et de productivité accrues pour l’entreprise. Exemple concret avec la société Ecodream, qui exploite le matériel et le logiciel Trimble, dont Sitech Belgium est le distributeur officiel dans notre pays. Dans le cas d’une pelle, le système se compose classiquement d’un écran couleur tactile en cabine (sous Androïd), de plusieurs capteurs inertiels et d’une centrale intelligente, ainsi que de deux antennes GNSS.

Même si la majorité des opérateurs travaillent encore aujourd’hui en suivant les cotes à l’écran, le niveau d’automatisation peut aller très loin.

Basée à Hermalle-sous-Huy, la société Ecodream loue ses services à de grandes entreprises comme SOCOGETRA ou COBELBA pour réaliser des terrassements en vue de la construction de voiries ou d’immeubles à appartements. Elle intervient aussi en direct pour dépolluer des sites pour le compte de la SPAQUE notamment. Équipée de bulls pousseurs avec coupole GPS intégrée dans le toit et de pelles de 20 à 50 t, elle a choisi Trimble pour le guidage de ses engins. Damien Ninane, consultant, et Vincent Montreuil, géomètre chez Ecodream témoignent de leur expérience avec cet outil.

3D avec réalité augmentée

Les avantages du guidage GPS sont bien connus : gain énorme de productivité par rapport à la méthode traditionnelle avec piquets, laser et suiveur, augmentation de la sécurité des personnes, précision inégalée résultant en une économie de carburant, … le tout s’accompagnant d’un confort royal pour l’opérateur. Depuis sa cabine, celui-ci peut disposer d’une vue 3D avec réalité augmentée comme s’il était aux commandes d’un jeu vidéo. La réalité augmentée permet à l’opérateur de visualiser différents réseaux (eau potable, gaz, électricité, eaux usées, etc. Vincent Montreuil : « C’est une sécurité supplémentaire et un confort visuel pour le machiniste. Avec le système Trimble, celui-ci peut par exemple faire tourner la carte à 360 degrés et zoomer avec ses doigts. Cette visualisation 3D est particulièrement utile pour les projets d’une certaine complexité, comme les parkings en sous-sol d’un immeuble, où apparaissent alors les talus, la fosse pour l’ascenseur,… ».

Parmi les options disponibles, Trimble Earthworks propose Works Manager, un système d’échange de données entre le chantier et le bureau, intéressant notamment pour suivre à distance l’avancement du chantier en temps réel.

Automatisation à la carte

Même si la majorité des opérateurs travaillent encore aujourd’hui en suivant les cotes à l’écran, le niveau d’automatisation peut aller très loin. Déjà actuellement, l’opérateur actionne un joystick et le balancier suit automatiquement le profil du projet, précise Yves Recloux, Sales representative Wallonie chez Sitech Belgium. Ecodream mettra prochainement en service une nouvelle pelle compacte de 15 t avec rototilt équipée de ce niveau d’automatisation. Vincent Montreuil : « Pour moi, avec son nouveau système Earthworks, Trimble a pris une longueur d’avance. »

Depuis sa cabine, l’opérateur peut disposer d’une vue 3D avec réalité augmentée comme s’il était aux commandes d’un jeu vidéo.

Précision chirurgicale

Le système Trimble ne permet pas seulement de terrasser plus vite, il offre aussi une plus grande précision. Damien Ninane : « Lors de missions de dépollution, comme par exemple sur le site de l’hôpital de Bavière à Liège qui accueillera des immeubles à appartements, il s’agit de déblayer des spots de pollution sur une certaine profondeur puis de les remblayer avec des terres saines. On travaille dans ce cas avec un maillage 3D pour une localisation précise. C’est le genre de travail qui serait très compliqué à faire sans GPS. »

Gestion distante

Parmi les options disponibles, Trimble Earthworks propose Works Manager, un système d’échange de données entre le chantier et le bureau, intéressant entre autres pour économiser du temps de déplacement – plus besoin de se rendre sur place pour importer le projet dans la machine – mais aussi pour suivre à distance l’avancement du chantier en temps réel. Ecodream, actif sur l’ensemble de la Wallonie, compte profiter de cette option dans un avenir proche.    

Texte Philippe Selke | Photos Sitech Belgium
en savoir plus: Ecodream , SITECH Belgium

Construire la Wallonie partners