Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Important ATG pour un fabricant de résines synthétiques

Resiplast, leader dans le domaine de la production et du développement de résines synthétiques destinées à l’industrie de la construction,...

waterdichting-brug-kopieren

14 février 2020 Temp de lecture 5 minutes

Partager cet article

Resiplast, leader dans le domaine de la production et du développement de résines synthétiques destinées à l’industrie de la construction, est depuis peu l’heureux détenteur d’un agrément technique avec certification pour ses membranes élastomères liquides pour ponts. « Nous avons désormais un ATG pour les couches supérieures étanches des bandes de circulation sur les ponts ainsi que pour les zones de sécurité directement circulables destinées aux piétons et cyclistes », explique Bert Dendooven, product & marketing manager.

Le système, conçu par Resiplast, dispose depuis peu d’un agrément ATG.

 

Développé en interne, le système POLYAC® est polyvalent, idéal notamment pour la couche supérieure étanche des ponts ou l’étanchéité liquide avec couche d’usure praticable.  Resiplast possède donc un ATG pour ces deux applications. « Cet agrément est vraiment un must pour nous », poursuit Bert Dendooven. « Il donne confiance à l’entrepreneur et au maître d’ouvrage quant à la qualité du système à poser. »

ATG et ETA

C’est l’UBAtc, le seul institut belge d’agrément qui délivre des agréments techniques pour des matériaux, produits, systèmes de construction et pour des installateurs, qui délivre les ATG. L’asbl BCCA (Belgian Construction Certification Association), fondée en 1992 par le bureau de contrôle technique SECO et le Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC), se charge quant à elle de la remise des certificats.  « Celui qui souhaite obtenir un ATG pour de telles applications, doit d’abord être en possession d’un ETE, une évaluation technique européenne. Pour obtenir cette dernière, il faut satisfaire aux conditions d’un guide d’agrément technique (European Technical Approval Guideline), rédigé par l’EOTA (European Organisation for Technical Assessment) », précise Bert Dendooven. « Pour les applications d’étanchéité liquide, il s’agit de l’ETAG033. Une fois l’ETA en poche, il vous faut encore répondre aux directives nationales en vigueur en Belgique, qui sont définies par l’UBAtc. »

Le système POLYAC® est polyvalent, idéal notamment pour la couche supérieure étanche des ponts ou l’étanchéité liquide avec couche d’usure praticable.

 

Classes A et B

En Belgique existe par ailleurs une différence entre un ATG Classe A ou Classe B.
Bert Dendooven : « Pour faire bref, La classe A se rapporte à l’étanchéité à l’eau garantie sous béton bitumineux ou asphalte coulé, alors que la classe B concerne aussi l’étanchéité de la zone piétonne et cyclable directement circulable. Avec le système POLYAC®, nous disposons d’un ATG aussi bien en classe A qu’en classe B. Avant même que nous n’obtenions l’ATG, notre produit était déjà bien connu et apprécié.  Dans les cahiers des charges-types en vigueur, la mention ‘ou équivalent’ est toujours présente. Moyennant pas mal d’efforts et force de persuasion, nous pouvions démontrer la pertinence de notre système. A présent, la certification ATG rend ces efforts superflus. »

La certification ATG réussit au système POLYAC®, ce que prouve le nombre croissant de projets. Le pont sur la Dendre à Hamme, six ponts sur le canal autour de Bruges, le pont du TGV au-dessus du Ring 0 à Diegem, le viaduc du Diabolo à Vilvorde et la passerelle cyclable près de l’école japonaise à Auderghem ne sont que quelques-unes de nos références. 

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

louwers mediagroep
  • Bouwmat

    Bouwmat

    Plateforme sur les équipements de construction et les machines de construction

    Site web
0%