L’orientation des bâtiments, implantés perpendiculairement au canal, a été étudiée pour maximaliser les vues et bénéficier au mieux des apports solaires.

02:46
22-10-2019

La Sucrerie, Ath | Vivre à la campagne, en ville

A Ath, la Sucrerie est un nouveau quartier idéalement situé au bord du canal Ath-Blaton, à un jet de pierre de la gare et du centre-ville. Ancien site industriel assaini et réhabilité, le site de près de 1,9 hectares compte actuellement 4 nouveaux immeubles et un bâtiment rénové, totalisant 183 appartements de toutes tailles, une crèche et des surfaces commerciales. Pour Atenor, les architectes de DDS+ (construction neuve) et H&V (rénovation) et l’entrepreneur Dherte ont réalisé le rêve de nombreux acquéreurs : allier les avantages de la vie à la campagne et les atouts de la ville.

Créer un nouveau tissu urbain pour attirer notamment les personnes qui renoncent à leur maison pour venir habiter en ville, telle était en 2012 la volonté de la ville d’Ath avec un ambitieux projet d’urbanisation s’étendant tout le long du canal, avec de nombreux immeubles de logements aux typologies variées, une maison de repos, une crèche, des commerces et même un centre aquatique.

Juste de l’autre côté du canal se trouve la gare, qui met le quartier à 40 minutes de Bruxelles.

 

Finalement, le permis obtenu en 2014 concerne un périmètre nettement plus réduit, et fait l’impasse sur la maison de repos et le centre aquatique, pour ne garder que le logement, en plus petite quantité. Ce qui n’enlève bien sûr rien à la qualité du projet réalisé, malgré la perte d’une partie de la mixité fonctionnelle imaginée en phase de concours. De l’ancien site industriel, assaini de longue date, ne subsistait plus qu’un bâtiment, qui a été rénové pour en faire une crèche au rez-de-chaussée et 16 appartements de type loft aux étages. C’est le bureau athois Holoffe & Vermeersch qui s’est chargé de cette partie du projet.

Des immeubles à appartements conçus par DDS+, quatre se dressent fièrement à proximité du RAVeL, à quelques coups de pédale des paysages vallonnés de la région.

Les bâtiments présentent un skyline légèrement décroissant de gauche à droite, correspondant à une volonté de s’intégrer vers la ville.

 

Le cinquième, en entrée de site, est encore à construire. Au total, les nouveaux immeubles comptent 167 logements (soit 16 958 mètres carrés), dont la plupart sont déjà occupés.

Qualité visible

Pour Luigi Bellello, architecte associé chez DDS+, l’ambition majeure était de créer des espaces publics agréables et de qualité, qui faisaient défaut dans cette partie de Ath assez dense, en dialogue avec le canal.

Juste de l’autre côté du canal se trouve la gare, qui met le quartier à 40 minutes de Bruxelles. A terme, une passerelle en aval de l’écluse devrait d’ailleurs offrir un passage plus sécurisé vers la gare.

« La vue sur le canal était un élément majeur de notre projet. L’orientation des bâtiments, implantés perpendiculairement au canal, a été étudiée pour maximaliser les vues et bénéficier au mieux des apports solaires. Tous les logements profitent en outre d’une vraie terrasse. »

Diversité des appartements, recherche au niveau des façades avec un jeu entre brique rouge et enduit clair, toitures végétalisées, abords particulièrement soignés, … la qualité est partout.

Le bâtiment rénové abrite une crèche au rez-de-chaussée.

 

Ce que confirme Patrick Joly, directeur du développement des entreprises générales Dherte : « Atenor est un développeur qui sait concevoir des appartements fonctionnels, avec une qualité de finition certaine (notamment dans le choix des cuisines, le soin apporté aux cages d’escalier, …).

Il y a ici de belles terrasses et un effort au niveau des aménagements extérieurs. On est vraiment sur du qualitatif. La consommation d’énergie n’a pas été négligée, puisqu’on est sur du basse énergie, avec des valeurs très proches du passif. »

Dualité ville-campagne

En adéquation avec l’ADN du bureau DDS+, le projet résulte en une densification intelligente de la ville, avec des immeubles à taille humaine en rez+3 ou rez+4 et des espaces publics qualitatifs, le tout dans un cadre particulièrement bucolique.

Les immeubles se dressent fièrement à proximité du RAVeL, à quelques coups de pédale des paysages vallonnés de la région.

 

Afin d’offrir aux habitants une qualité de vie propre à la campagne tout en étant en ville.

Luigi Bellello : « Les bâtiments face au canal présentent un skyline légèrement décroissant de gauche à droite, correspondant à une volonté de s’intégrer vers la ville, où les bâtiments sont nettement moins élevés. Inversement, on a le skyline qui monte vers la campagne, la sortie de ville. »   

Tekst: Philippe Selke   
Beeld: Nathalie Van Eygen
Lees meer over: Ath , Ath-Blaton

Construire la Wallonie partners

Bouwinfo

Maîtres d’ouvrage Atenor

Architectes DDS+ (Bruxelles)

Entreprise générale Dherte (Flobecq)