Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Le béton a de l’avenir

Le mardi 17 octobre avait lieu la grand-messe annuelle du béton au Brussels Arena Lotto Park (anciennement Stade Constant Vanden...

concrete-day-2019-40-sur-246-kopieren

31 janvier 2020 Temp de lecture 8 minutes

Partager cet article

Le mardi 17 octobre avait lieu la grand-messe annuelle du béton au Brussels Arena Lotto Park (anciennement Stade Constant Vanden Stock) d’Anderlecht. Organisée par le Groupement Belge du Béton (GBB-BBG), cette 39e édition du Concrete Day a réuni plus de 700 professionnels et étudiants partageant la même passion, celle d’un béton qualitatif et durable, nourri par les innovations technologiques.

Dans son allocution de bienvenue, Johan Vyncke, le nouveau président du GBB, a rappelé l’objectif principal du groupement : la promotion et le transfert de connaissances relatives au béton dans tous ses aspects. Pour ce faire, le groupement organise de nombreuses activités telles que des formations (voir programme ci-contre), journées d’études et visites de chantiers. Le Concrete Day constitue bien sûr un temps fort parmi ces activités. L’an dernier, ces différentes activités ont ainsi réuni plus de 1400 personnes.

Ce sont les étudiants de l’ULiège qui ont gagné l’Infobeton Student Contest, juste devant ceux de la Haute Ecole de la Province de Liège.

 

Comme chaque année, le GBB avait donc investi les moindres recoins du stade d’Anderlecht pour proposer un programme solide composé de nombreux workshops en sessions parallèles, mettant en avant la recherche, l’innovation, la normalisation et l’expérience pratique.

Une relève en béton

Lors de l’Infobeton Student Contest, ce sont les étudiants de l’ULiège qui l’ont emporté, suivis d’un souffle par ceux Haute Ecole de la Province de Liège. Quant au Prix d’études 2019 du GBB, il a été partagé entre des étudiants de la KULeuven et de l’UGent, pour leurs travaux de fin d’études portant respectivement sur un béton fibré ultra-haute performance et sur l’optimalisation de l’impression 3D en béton.

Johan Vincke prononce son allocution de bienvenue.

 

Concrete 4.0

Le béton est un matériau qui se coule parfaitement dans les plus récentes évolutions technologiques en lien avec le numérique. L’une des quatre sessions parallèles était entièrement consacrée à cette thématique : utilisation de fibres macro-synthétiques en polypropylène pour renforcer le béton, béton et BIM d’abord en théorie puis en pratique avec l’exemple du Crématorium de Lommel,  certification CSC, solution logicielle convertissant un modèle de structure 3D en modèle d’analyse pour le calcul et le dimensionnement, une autre pour le calcul précis des armatures, … Il est aujourd’hui impossible d’ignorer les innovations technologiques si l’on veut exploiter au mieux les qualités du béton et les faire encore progresser !

Concrete for the Climate

L’Université de Liège a présenté quant à elle ses recherches dans le cadre du projet INTERREG SeRaMCo (Secondary Raw Materials for Concrete Precast Products), dont les autres partenaires pour la Belgique sont PREFER, Schuttelaar & Partners et TRADECOWALL. Actuellement, les déchets de construction et de démolition sont pour la plupart uniquement utilisés comme matériaux de moindre valeur pour servir aux projets d’infrastructure ou comme matériaux de remblai. Dans une perspective d’économie circulaire, le projet vise à accroître leur utilisation comme matières premières secondaires pour la production de ciment et de béton dans l’Europe du Nord-Ouest. Cela passe par un recyclage de qualité, qui permet la réutilisation des matériaux pour les produits préfabriqués en béton. En outre, le projet montre comment de fines particules (< 2 mm) peuvent être utilisées dans la fabrication du ciment. Deux projets pilotes, dont un mené à Seraing, montrent la faisabilité d’une production industrielle. Un Parkour Park y est prévu à partir de différents éléments en béton de granulats recyclés dont le design a été imaginé par les étudiants de la T.U. Delft.

Lors de l’Infobeton Student Contest, les réalisations des étudiants sont testées pour vérifier leur résistance.

 

Un autre exposé portait sur le projet LEILAC mené à la cimenterie CBR de Lixhe. Il vise à collecter et éliminer le CO2 résultant du processus de production du clinker. Cette technologie révolutionnaire devrait permettre à l’industrie européenne du ciment et de la chaux de réduire considérablement ses émissions de CO2.

Autant d’éléments concrets qui démontrent que les industriels ne restent pas les bras croisés face au dérèglement climatique. Bien sûr, avec la production de ciment et de béton, ceux-ci font partie du problème, mais comme le président du GBB l’a souligné dans son allocution de bienvenue, les industriels du béton proposent également des solutions pour faire face aux défis climatiques, par exemple ceux liés à l’élévation du niveau de la mer, les inondations, les tempêtes, …
Le slogan « Concrete for the Climate » est donc pleinement justifié.    

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

louwers mediagroep
  • Bouwmat

    Bouwmat

    Plateforme sur les équipements de construction et les machines de construction

    Site web
0%