Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Nouvelles

Nouvelle réglementation pour la ­signalisation des chantiers en Wallonie

En 20 ans, le matériel et les méthodes de signalisation ont évolué.

Baustellenschild
La réforme devrait notamment permettre de renforcer la sécurité des ouvriers et des usagers. (Photo : RAM – stock.adobe.com).

Texte | Philippe Selke

7 juin 2021 Temps de lecture 4 minutes

Partager cet article

La réforme de la signalisation des chantiers routiers entrée en vigueur le 1er mars 2021 devrait permettre de renforcer la sécurité des ouvriers et celle des usagers tout en améliorant la fluidité de la ­circulation. La nouvelle réglementation met l’accent sur la sécurité des piétons et des cyclistes, la visibilité du chantier et le partage de la route en toute convivialité.

Une attention plus grande est portée à la circulation des piétons et des cyclistes en agglomération. Le réaménagement de la circulation des piétons et des cyclistes devra être conçu en ayant soin d’en assurer le confort d’utilisation (éviter les bordures, les passages de câbles, les trous…) ; de réduire la longueur du parcours de déviation au minimum ; de l’adapter aux personnes à mobilité réduite ou malvoyantes ; et enfin de sécuriser le parcours par rapport à la circulation automobile et les mouvements sur le chantier. 

Plus de visibilité du chantier

Afin d’améliorer la visibilité des chantiers, une inspection quotidienne de l’état et du placement de la signalisation sera réalisée après chaque épisode météorologique pouvant perturber ou endommager la signalisation (tempête, orage, neige, …). Les camions absorbeurs de chocs deviennent en outre obligatoires sur les autoroutes et les routes assimilées. De plus, toute réduction de bandes sera signalée par un faisceau lumineux synchronisé. Celui-ci créera l’équivalent d’une bordure lumineuse, plus visible par les usagers de la route. 

Chantier routier à Tenneville (Photo : SOFICO).

Une meilleure fluidité du trafic 

En agglomération, en dehors des heures de travail, notamment le soir ainsi que pendant les week-ends et chaque fois que les travaux sont interrompus pour une période déterminée, les signaux qui ne sont plus nécessaires seront masqués sur toute leur superficie ou seront enlevés. Sur autoroute, la vitesse maximale est à présent limitée à 90 km/h à hauteur des chantiers de courte durée.

Partage de la route et convivialité 

Une indication du nombre de kilomètres restant à parcourir pour les chantiers de plus de 2 km devient la règle. Une indication du temps restant de la phase en cours pour les feux devient également la norme. Dans les deux cas, ces mesures offrent une meilleure information aux usagers et favorisent une expérience sereine de la route. 

Le nouvel arrêté est entré en vigueur le 1er mars 2021. Il abroge sur le territoire de la Région wallonne l’arrêté ministériel du 7 mai 1999 relatif à la signalisation des chantiers et des obstacles sur la voie publique. Notons que les nouvelles règles concernent tous les chantiers installés sur les voiries régionales et communales (y compris les impétrants, tels que Proximus, la SWDE, ORES, etc.).  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

louwers mediagroep
  • Bouwmat

    Bouwmat

    Plateforme sur les équipements de construction et les machines de construction

    Site web
0%

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details