piscine-neptinium-schaerbeek-image-presse-beliris-2-1024x685-kopieren

Le Neptunium, avant rénovation.

02:44
03-09-2019

Piscine Neptunium, Schaerbeek | Rénovation lourde pour la piscine Neptunium à Schaerbeek

La piscine communale de Schaerbeek, le Neptunium, a été conçue par l’architecte Laurent Senterre et inaugurée en 1957. Soixante ans plus tard, elle nécessitait une rénovation profonde afin de respecter les normes actuelles de sécurité et d’hygiène, mais aussi pour devenir plus économe en énergie. Le bâtiment est un exemple d’architecture moderniste des années ‘50. Sa rénovation se devait donc d’être respectueuse de ce patrimoine.

La rénovation, conçue par le bureau d’architectes Altiplan, a été confié à l’entreprise générale Strabag Belgium. Elle comprenait différentes phases : désamiantage, interventions sur les structures de béton, réparation de l’étanchéité, renouvellement des installations électriques, actions pour économiser l’énergie et augmenter le confort des nageurs.

altiplan_piscine-neptunium-schaerbeek-3-kopieren

Les plans de la piscine rénovée.

 

Un désamiantage bien nécessaire

« Un inventaire amiante avait été dressé par Fibrecount (le bureau d’étude a changé de nom en 2014 et s’appelle maintenant Oesterbaai sa) en 2015 », explique Marianne Hiernaux, porte-parole de Beliris. « Lors du démarrage du chantier, en octobre 2017, cet inventaire a été mis à jour afin que l’on puisse introduire le permis d’environnement auprès de l’IBGE. Des quantités supplémentaires d’amiante ont été découvertes, notamment dans les faux-plafonds des locaux techniques. Ces zones n’étaient pas accessibles en 2015 car la piscine était toujours en activité. Il a donc fallu prendre en charge la gestion de ces quantités supplémentaires et le désamiantage a duré plus longtemps que prévu. »

Peter Nagels, Operational Manager d’Oesterbaai : « Notre bureau d’études propose une large gamme de services dans le domaine des substances et matériaux dangereux. Nous nous concentrons, entre autres, sur la recherche et l’inventaire de l’amiante, les conseils et la gestion de projet sur les chantiers. » Ici, la mission d’Oesterbaai a été classique : enquête documentaire sur base des plans et inventaires existants, visite du site et repérage (à la fois visuel et sur base d’échantillonnage) des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, réalisation d’un inventaire complet avec plans et photos. Mais ‘classique’ ne veut pas dire pour autant ‘sans danger’. « L’élimination de l’amiante comporte certains risques », reconnaît Peter Nagels. « C’est pourquoi ces travaux doivent être effectués par des entreprises spécialisées et selon des directives strictes telles que décrites dans les règlements. Si toutes ces mesures sont appliquées, le risque est gérable pour les travailleurs. »
Il  conclut : « Je voudrais souligner la nécessité et l’importance de réaliser une enquête correcte concernant l’amiante. Cela semble être un surcoût superflu pour beaucoup, mais il vaut mieux intégrer ce surcoût dans le prix des travaux en début du processus que d’être confronté à un problème d’amiante lorsqu’il est trop tard… »

piscine-neptunium-kopieren

Le Neptunium, en cours de rénovation.

 

Un aménagement repensé, pour un intérieur rafraîchi

Les finitions intérieures seront rénovées dans le respect de l’architecture d’origine. Pour le carrelage par exemple, les zones où des dalles d’époque sont mélangées avec des dalles de remplacement plus récentes seront homogénéisées, en récupérant dans la zone à démolir des matériaux datant de la construction originelle. Le petit bassin sera entièrement carrelé à neuf. Il est également prévu d’installer un système de surveillance avec caméras subaquatiques et aériennes dans la piscine afin de prévenir les noyades.

Une meilleure isolation et un chauffage économe en énergie

Les façades et les toitures seront isolées pour procurer davantage de confort aux nageurs, mais également pour rendre le bâtiment plus économe en énergie. La toiture principale sera entièrement refaite et les toitures annexes bénéficieront d’une nouvelle étanchéité. Les façades seront revêtues d’un isolant thermique et d’un enduit. Une partie des châssis métalliques d‘origine, à vitrage simple, a été remplacée en 1997. Les fenêtres restantes des façades latérales et des cages d’escalier seront remplacées par des châssis en profilés d’aluminium à double vitrage. La verrière sera également adaptée.

L’ancienne installation de chauffage sera remplacée par des chaudières à condensation et le système de ventilation sera renouvelé. La déshumidification de l’air sera quant à elle assurée par une pompe à chaleur qui chauffera l’air ambiant, l’eau des piscines et une partie de l’eau sanitaire. Outre quelques interventions techniques ponctuelles, les installations de traitement de l’eau des bassins, relativement récentes, seront conservées.

La réouverture du Neptunium est prévue pour la mi-2020.

Tekst: Michel Charlier
Beeld: Beliris et Altiplan
Lees meer over: Neptunium , Piscine , Schaerbeek

Construire la Wallonie partners

Bouwinfo

Fiche technique

Maîtres d’ouvrage Beliris

Architectes Altiplan

Entreprise générale Strabag Belgium

Préparation du levage avec palonnier.