Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Portrait d'entreprise

Un tout nouvel immeuble de bureaux baigné de lumière et soucieux de l’environnement

La banque ING a décidé de rassembler ses 700 employés dans un tout nouveau bâtiment situé dans le parc scientifique Einstein de Louvain-la-Neuve. La banque sera le locataire-occupant de cet immeuble de 4 étages conçu par le bureau Jaspers & Eyers Architects. Ce bâtiment de +/- 10 000 m², dont la construction devrait s’achever au […]

ing-lln_chantier_2020.09.22-kopieren

29 décembre 2020 Temp de lecture 8 minutes

Partager cet article

La banque ING a décidé de rassembler ses 700 employés dans un tout nouveau bâtiment situé dans le parc scientifique Einstein de Louvain-la-Neuve. La banque sera le locataire-occupant de cet immeuble de 4 étages conçu par le bureau Jaspers & Eyers Architects. Ce bâtiment de +/- 10 000 m², dont la construction devrait s’achever au dernier trimestre 2021, vise en outre une certification BREEAM Excellent.

ING n’est que le locataire-occupant de ce nouveau bâtiment, le rôle du propriétaire-maître d’ouvrage étant endossé par MC², une association de deux promoteurs immobiliers belges. C’est le bureau Jaspers & Eyers Architects qui a remporté l’appel à projet lancé par la banque, en raison du haut niveau d’exigence proposé dans la conception et des spécificités annoncées du bâtiment, notamment en matière environnementale.

L’immeuble, en construction, devrait être achevé pour fin 2021.

 

Une articulation autour d’un atrium

Frédéric Maron, architecte chez Jaspers & Eyers, suit ce projet depuis le début : « Le concept-même du bâtiment, s’articulant autour d’un atrium de +/- 900 m² avec, de part et d’autre, une aile en forme de T, est resté le même depuis le début du projet. »  C’est cet espace partagé et convivial qui a séduit tant le maître d’ouvrage qu’ING. « Nous avons imaginé ce bâtiment comme un espace brut, faisant penser à l’ambiance des jeunes start-ups », continue Frédéric Maron. L’intérieur du bâtiment se caractérise par son aspect simple, sans fioritures ni parachèvements inutiles et par son économie de matériaux : structure en béton, colonnes nues, murs simplement peints et plafonds actifs, installés seulement là où des plafonds sont nécessaires.

Le nouveau siège social d’ING se caractérise par son absence de séparation entre les étages, qui communiquent entre eux visuellement et physiquement de part et d’autre de l’atrium. « Le bâtiment n’est qu’un seul compartiment », précise l’architecte. « Dans l’atrium, nous avons placé en diagonale deux grands escaliers monumentaux hélicoïdaux qui favorisent la communication entre les étages, et invitent les utilisateurs à employer les escaliers plutôt que de se diriger vers les ascenseurs, qui sont d’ailleurs volontairement moins visibles. »

Une autre spécificité du bâtiment est son parking de plus de 300 places situé en sous-sol, sur 2 étages.

L’objectif est de minimiser l’impact visuel des voitures et la démarche s’inscrit dans une volonté plus large d’inciter aux mobilités douces et non polluantes. Les quelques places de parking visibles à l’extérieur, destinées aux visiteurs, disposent d’ailleurs de bornes de recharge électrique.

Les étages communiquent entre eux visuellement et physiquement de part et d’autre de l’atrium.

 

L’importance de la lumière

La lumière naturelle est omniprésente dans le bâtiment, grâce à la verrière surplombant l’atrium central et aux façades fortement vitrées, équipées d’un double vitrage performant, ce qui permet également au bâtiment d’être peu énergivore. Selon Frédéric Maron, un triple vitrage n’aurait pas apporté un ‘plus’ au projet et risquait d’alourdir à la fois la structure des façades et le budget. En ce qui concerne la lumière artificielle, « l’entièreté du bâtiment sera équipé en LEDs, qui seront intégrés dans des plafonds actifs composés d’étroits profilés de 3 cm espacés de 2 cm. Les LEDs seront insérés dans ces espaces et seront dès lors invisibles. »

Objectif BREEAM excellent

La conception prévoit l’obtention d’une certification BREEAM Excellent. Pour cela, il faut être attentif à une série d’éléments, tant au niveau architectural qu’énergétique : « Par exemple, plutôt que d’évacuer les terres excavées et de faire revenir d’ailleurs des terres de remblai, nous les avons stockées pour pouvoir les remettre en place par la suite », explique l’architecte. Outre les bornes de recharge et les panneaux photovoltaïques intégrés dans le vitrage de la verrière, le projet peut compter sur des parkings vélos, une isolation très performante, des systèmes de ventilation efficaces, des plafonds froids, une récupération d’eau, un bassin d’orage ainsi qu’un jardin labellisé Natura 2000. Ce dernier, conçu en collaboration avec le bureau Skope, fera la part belle à la flore et à la faune locales, et sera pourvu d’hôtels à insectes, de ruches et de composts. De quoi permettre au site de vivre en parfaite harmonie avec la nature préexistante…    

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

louwers mediagroep
  • Bouwmat

    Bouwmat

    Plateforme sur les équipements de construction et les machines de construction

    Site web
0%