Magazines / Nr 02 2019

Nr 02 2019

Le béton : stop ou encore ?

Ces derniers temps, l’image du béton s’est dégradée dans l’imaginaire collectif. Pensons notamment aux tunnels bruxellois et autres ouvrages d’art vieux de plusieurs décennies qui s’effritent, et bien sûr au fameux « stop au béton » défendu haut et fort par le bouwmeester flamand Leo Van Broeck.

Si, dans le premier cas, le problème est réel et demande des solutions techniques (heureusement, le béton d’aujourd’hui n’est plus celui des années 70), l’offensive menée contre l’étalement urbain anarchique, malencontreusement appelée « betonstop » dans le nord du pays, a visiblement secoué le secteur. L’idée n’est pourtant pas de s’en prendre au matériau lui-même, mais plutôt à la poursuite de l’artificialisation des sols, qui finit par faire de notre pays (et plus spécialement de la Flandre) une « grande dalle de béton où l’on passe d’une localité à l’autre sans même s’en rendre compte ».

Réduire, puis stopper l’étalement en dehors des centres urbains va de pair avec une densification accrue de ceux-ci, passant inévitablement par davantage de constructions en hauteur. Et, parallèlement, par un changement radical de mentalité dans l’ensemble de la population. Ce qui, reconnaissons-le, est un vrai chantier en soi.

L’évolution démographique, mais aussi le bon sens, nous poussent donc à délaisser nos villas quatre façades à la campagne. Mais sommes-nous prêts à convertir nos paroles bien pensantes en actes volontaires et réfléchis ? Rien n’est moins sûr. Pourtant, au moment où le « bétonnage » des campagnes est remis en question, on assiste en parallèle à une (timide) végétalisation des villes. Il s’agit de rendre la ville plus vivable. Pour tous ceux qui y habitent déjà bien entendu, mais aussi pour y attirer les amateurs de calme et de verdure…

Ce numéro de Construire la Wallonie, au travers de projets inspirants et de solutions innovantes, montre bien à quel point le béton, matériau recyclé chez nous à près de 100%, joue un rôle irremplaçable dans la densification urbaine. On voit d’ailleurs fleurir des solutions de mieux en mieux adaptées aux chantiers en ville, réputés difficiles d’accès.

Bref, le secteur de la construction continue à plébisciter le béton en tant que matériau durable dans tous les sens du terme. Il faut veiller à ce qu’il soit produit dans le respect de l’homme et de la nature, et qu’il soit employé à bon escient, sous peine de voir les environnementalistes, et plus largement tout qui se préoccupe de sa santé et de celle de la Planète, débouler avec des arguments… en béton !

Ik wil graag een proefexemplaar of abonnement.

Je voudrais un(e):