Tag Archives: ORI

Le nouveau président d’ORI prend la parole

ori-jan-parys-1-kopieren
Lees het gehele artikel

Lors de l’assemblée générale d’ORI, Jan Parys, CEO d’Antea Group, a été officiellement présenté comme le nouveau président national de l’organisation. Avec l’organe d’administration et le directeur général d’ORI, Christophe Hautier, il aidera à définir les lignes stratégiques. Il succède à Bernard Gilliot (Tractebel), qui a assumé ce rôle pendant de nombreuses années avec un grand dévouement. Cet article donne la parole au tout nouveau président.

« La lutte contre la propagation du coronavirus (COVID-19) a pratiquement paralysé la vie publique et la vie économique. Les entreprises et les autorités ont été sous pression en raison du manque de moyens et de personnes. Les projets et les chantiers de terrassement, de construction de routes, de voies d’eau et de bâtiments ont été systématiquement fermés. Ces développements ont eu et ont encore un impact majeur sur les activités des bureaux d’ingénierie et de conseil.

Grâce à une mise en œuvre structurelle du télétravail et de la téléconférence au fil des ans, nos membres ont déjà acquis les connaissances et l’expertise nécessaires pour poursuivre leurs activités de conseil et d’étude de la meilleure manière possible, même dans ces circonstances exceptionnelles.

Les bureaux d’ingénierie et de conseil peuvent donc toujours garantir une gestion professionnelle des projets qui leur sont confiés. Toutefois, la situation actuelle pourrait entraîner une pression sur le délai d’exécution du processus à réaliser. Les donneurs d’ordre et les acteurs ont en effet besoin de plus de temps pour contribuer au processus et la collecte des données nécessaires (par exemple, mesures topographiques, analyses de sol, études de stabilité, études de sondage, etc.) peut prendre plus de temps.

Dans les années à venir, ORI continuera à représenter et à informer les bureaux d’ingénierie et de conseil de manière adéquate. À cette fin, nous avons récemment établi notre mission et notre stratégie. Nous nous concentrons sur les défis de la société d’aujourd’hui et de demain : la transition énergétique, les villes vivables, le changement climatique, la mobilité multimodale et l’économie circulaire. La modification de notre environnement à un rythme de plus en plus rapide est ici la seule constante.

Nous voulons comprendre de manière optimale notre monde actuel afin d’améliorer notre situation future de manière innovante. »    

Jan Parys est le nouveau président d’ORI

image0151-kopieren
Lees het gehele artikel

Lors de l’assemblée générale d’ORI, Jan Parys, CEO d’Antea Group, a été officiellement présenté comme le nouveau président national de l’organisation. Avec l’organe d’administration et le directeur général d’ORI, Christophe Hautier, il aidera à définir les lignes stratégiques. Il succède à Bernard Gilliot (Tractebel), qui a assumé ce rôle pendant de nombreuses années avec un grand dévouement. Cet article donne la parole au tout nouveau président.

“La lutte contre la propagation du coronavirus (COVID-19) a pratiquement paralysé la vie publique et la vie économique. Les entreprises et les autorités ont été sous pression en raison du manque de moyens et de personnes. Les projets et les chantiers de terrassement, de construction de routes, de voies d’eau et de bâtiments ont été systématiquement fermés. Ces développements ont eu et ont encore un impact majeur sur les activités des bureaux d’ingénierie et de conseil.

Grâce à une mise en œuvre structurelle du télétravail et de la téléconférence au fil des ans, nos membres ont déjà acquis les connaissances et l’expertise nécessaires pour poursuivre leurs activités de conseil et d’étude de la meilleure manière possible, même dans ces circonstances exceptionnelles.

Les bureaux d’ingénierie et de conseil peuvent donc toujours garantir une gestion professionnelle des projets qui leur sont confiés. Toutefois, la situation actuelle pourrait entraîner une pression sur le délai d’exécution du processus à réaliser. Les donneurs d’ordre et les acteurs ont en effet besoin de plus de temps pour contribuer au processus et la collecte des données nécessaires (par exemple, mesures topographiques, analyses de sol, études de stabilité, études de sondage, etc.) peut prendre plus de temps.

Dans les années à venir, ORI continuera de représenter et d’informer les bureaux d’ingénierie et de conseil de manière adéquate. À cette fin, nous avons récemment établi notre mission et notre stratégie. Nous nous concentrons sur les défis de la société d’aujourd’hui et de demain: la transition énergétique, les villes vivables, le changement climatique, la mobilité multimodale et l’économie circulaire. La modification de notre environnement à un rythme de plus en plus rapide est la seule constante ici.

Nous voulons comprendre de manière optimale notre monde actuel afin d’améliorer notre situation future de manière innovante. »

Jan Parys
Président ORI asbl
CEO Antea Group

Rétrospective sur notre événement annuel avec le lancement de notre nouveau logo

Lees het gehele artikel

C’est le 4 mars dernier, UNESCO World Engineering Day for Sustainable Development, qu’était organisé l’événement annuel des membres ORI. A cette occasion, ORI a donné, conformément à la tradition, un aperçu de leurs actions de l’année écoulée et de leurs plans pour l’année à venir. Cette année-ci, l’évènement a eu lieu à la Maison de la Poste, un magnifique bâtiment récemment rénové sur le site de Tour & Taxis, et un bel exemple de réutilisation dûment réfléchie du patrimoine industriel bruxellois.

La soirée a été ouverte par Jan Parys qui, après le récent départ de Bernard Gilliot, a été désigné par le conseil d’administration comme président ad interim de notre organisation. Ensuite, Henri Jouret et Stéphan Bussing ont donné un aperçu détaillé de nos réalisations, des dossiers et des plans en cours, pour les régions de Flandre et de Bruxelles/Wallonie respectivement.

Christophe Hautier, managing director d’ORI, a ensuite présenté le plan stratégique 2020 qui formera, au cours des années à venir, une base importante pour le fonctionnement de l’organisation. « Dans ce contexte, nous mettrons l’accent sur cinq domaines horizontaux, à savoir bâtiments, infrastructure, développement urbain, environnement et industrie. Malgré que ceci soit une approche traditionnelle, ces domaines déterminent dans une large mesure notre vie à tous tout en étant à l’épreuve du futur. Notre fonctionnement sera organisé au sein de ces domaines par l’approche VIP verticale. VIP est ici l’abréviation de VISION, IMPACT et POSITION, trois piliers qui définissent la façon dont nous gérons respectivement ces défis sociaux, professionnels et intersectoriels », selon Christophe Hautier.

ori-2020-2-kopieren

Projet: Brussel – Gare Maritime.

 

En conclusion du plan stratégique, les personnes présentes ont pu découvrir en primeur le nouveau logo d’ORI. Celui-ci résume parfaitement notre mission, notre vision et notre stratégie, et jouera un rôle important dans notre communication future.

Après les présentations, Peter De Durpel, COO d’Extensa, nous a emmenés pour une visite intéressante et inspirante de la Gare Maritime. Depuis le début de sa rénovation en 2016, à laquelle plusieurs de nos membres ont participé, l’ancienne gare de marchandises sur le site de Tour & Taxis a été transformée en une ville couverte qui s’étend sur non moins de 73 000 m2, et compte notamment une vaste place, des jardins intérieurs, des magasins, des établissements horeca et des bureaux. Il s’agit également un bel exemple de durabilité, de circularité et d’efficience énergétique.

Suivez nos activités sur ori.be.    

Le BIM, figure de proue de l’évolution numérique

bav-bim-ori-kopieren
Lees het gehele artikel

Nous connaissons une numérisation toujours croissante. Notre société actuelle et le secteur de la construction sont inondés d’innombrables initiatives favorisant cette numérisation. L’une des plus importantes pour le secteur de la construction est le BIM.

BIM signifie Building Information Model(ing), mais nous préférons utiliser la définition de Building Information Management, car il s’agit principalement d’échanges structurés d’informations ou de données. Les avantages du BIM sont évidents. Les données et la gestion de celles-ci représentent une valeur importante dans notre société actuelle et le besoin d’accessibilité immédiate à ces données augmente.

Chez ORI, l’organisation faîtière belge des bureaux d’ingénierie et de conseil, nous sommes conscients de cette évolution et nous la soutenons. Nos bureaux d’études se préparent à cette nouvelle révolution numérique à un rythme soutenu. Cependant, cette évolution n’est pas épargnée par les habituelles maladies de jeunesse. Le BIM propose une façon logique de collaborer et structure l’échange d’informations, mais sa mise en œuvre pratique devra, dans les années à venir, rattraper le temps perdu. La compatibilité entre les logiciels, l’utilisation de normes ouvertes, des exigences contractuelles adéquates, l’accessibilité des données, le déplacement des tâches dans le temps, des méthodes de travail coordonnées ainsi que la coopération entre toutes les parties prenantes,… sont des questions qui devront être discutées et résolues.

ORI s’implique donc de manière proactive en réunissant les experts ad hoc pour aborder toutes ces questions. Via différents groupes de travail BIM, ORI coopère avec des maîtres d’ouvrage, des entrepreneurs, des architectes, des centres de connaissances… pour coordonner notre approche BIM pour le marché belge. Compte tenu des forces et des responsabilités de chacun, nous nous efforçons de trouver un équilibre maximal entre toutes les parties prenantes afin que le processus BIM représente une valeur ajoutée et qu’un produit de qualité soit livré. Au niveau international, nous défendons également nos besoins belges et nous accompagnons le développement des nouvelles normes ISO et CEN BIM.   

Suivez nos activités sur ori.be

Les bureaux d’ingénierie et de conseil contribuent à une société durable

giannis-skarlatos-1342199-unsplash-kopieren
Lees het gehele artikel

ORI, l’organisation fédérale des bureaux d’ingénierie et de conseil, a un nouveau directeur depuis fin 2018. Christophe Hautier a une vision ambitieuse et il fixe des objectifs clairs pour l’organisation du secteur.

« Cette dynamique renouvelée a pour objectif principal de promouvoir l’ORI en général et notre secteur en particulier. Pour ce faire, elle vise à élargir le débat social en accordant une attention particulière au rôle crucial des bureaux d’ingénierie et de conseil face aux défis actuels et futurs de notre société, tels que le changement climatique, l’économie circulaire, la transition énergétique et la mobilité », déclare Christophe Hautier.

Parallèlement, le nouveau site internet de l’ORI a été lancé en 2018. Il jouera un rôle important dans la stratégie de communication de l’ORI et dans les interactions entre ses membres. L’organisation continuera à se concentrer sur le plaidoyer et le lobbying intensif, mais souhaite également faire connaître le potentiel du secteur d’ingénierie à un public plus large, par exemple en démarrant les communautés ORI.

« L’ORI attache une grande importance à la coopération avec d’autres organisations sectorielles et institutions gouvernementales. Nous voulons encore renforcer cela », explique Christophe Hautier. « La recherche d’objectifs communs doit être une ambition, mais nous ne devons pas perdre de vue les intérêts de notre secteur et la qualité des résultats. »

« Les ingénieurs sont cruciaux pour notre société. L’infrastructure, les bâtiments, la mobilité, la transition énergétique, la digitalization, les bureaux d’ingénierie et de conseil joueront toujours un rôle important dans la réussite de tels projets. Rassembler les bonnes personnes au bon endroit et dans le bon cadre ne peut être que la bonne formule pour des visions et des solutions innovantes. »

L’ambition d’ORI est de donner plus de visibilité aux entreprises de conseil et d’ingénierie et à leur valeur ajoutée. L’objectif est clair : grâce à ses membres et aux nouvelles communautés qui seront actives à Bruxelles et en Wallonie, l’ORI aura un impact sur le débat et constituera une référence importante pour les participants.