Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Les moyens en interne pour faire face aux imprévus
Le bloc de 10 étages a été adapté aux normes actuelles et de nouvelles structures y ont été greffées pour obtenir le volume souhaité par l’architecte.

Les moyens en interne pour faire face aux imprévus

Au cœur d’un des quartiers les plus prisés de la commune d’Uccle, la clinique Edith Cavell a fait place à un îlot résidentiel haut de gamme de 136 appartements et 5 commerces répartis en cinq entités indépendantes sur 19 000 m². Un chantier de grande ampleur caractérisé par une démolition partielle, la structure de la tour centrale de 10 niveaux ayant été conservée. Accessibilité compliquée, plans « as built » de départ approximatifs et variété des finitions et des techniques ont mobilisé toute l’énergie et le professionnalisme des équipes de CIT Blaton.

La clinique Edith Cavell a fait place à un îlot résidentiel haut de gamme de 136 appartements et 5 commerces répartis en cinq entités indépendantes sur 19 000 m². (photo : CIT Blaton)

Simon Haut, Ingénieur Travaux chez CIT Blaton : « Ce chantier a démarré en mars 2019 par un an de démolition. Puis a commencé le gros œuvre, bloc par bloc, avant de procéder aux finitions. Le tout a été livré fin de l’année passée. Le chantier était situé en plein centre d’Uccle, ce qui nous a obligé à utiliser des tronçons de voiries comme zones de stockage, entraînant des nuisances pour les riverains. Ceux-ci ont dû faire preuve de patience, car le chantier s’est prolongé, notamment à cause du COVID. »

La démolition devant se faire par-dessus 3 niveaux de parking, placer les bonnes machines au bon endroit n’a pas été simple. Des montagnes de gravats et d’innombrables étançons ont été nécessaires.

Toutes les finitions intérieures ont été gérées par CIT Blaton : similaires dans les petits immeubles, au choix des acquéreurs dans la tour.

Greffe sur l’existant

Le principe était de démolir les quatre petits immeubles de 4 niveaux pour les reconstruire. Par contre, pour le bloc B comptant 10 étages, il s’agissait de l’adapter aux normes actuelles et d’y regreffer une nouvelle structure pour obtenir le volume souhaité par l’architecte. Simon Haut : « Ce fut sans doute la plus grosse contrainte technique, les niveaux finis ne correspondant pas à ce qui était prévu. Il nous fallait par exemple greffer des balcons sur la structure existante, en jouant sur les niveaux de chape et de finition, sans parler de l’isolation, puisque le bâtiment est passif. Heureusement, nous avons pu compter sur notre service d’études interne pour recalculer ce qui devait l’être, ainsi que les moyens d’exécution à mettre en œuvre pour y arriver. C’est assez unique dans notre secteur de pouvoir faire cela en interne, et cela nous a vraiment bien aidé à surmonter les difficultés. » Par ailleurs, le bureau d’études interne a dû aussi recalculer la PEB pour pouvoir adapter l’épaisseur des isolants afin que les balcons soit au même niveau que l’intérieur des appartements.    “

Pour faire face à cette complexité non prévue, CIT Blaton a dû mobiliser pas moins de 9 gestionnaires  et conducteurs pour le suivi quotidien du chantier. Deux équipes d’ouvriers se sont attelées à la réalisation du gros œuvre, l’une composée de sous-traitants, l’autre de main d’œuvre propre à CIT Blaton, qui s’est chargée des parties les plus complexes.

Au cœur d’Uccle, CIT Blaton a livré une splendide réalisation dont les appartements ont tous trouvé acquéreur très rapidement.

Diversité de matériaux et de techniques

Les façades se distinguent les unes des autres par une grande variété de finitions : pierre, brique crépi, zinc, balcons et terrasses avec garde-corps en verre, … avec énormément de détails et donc de coordination à la clé. Quant aux finitions intérieures, si elles sont similaires dans les appartements des petits immeubles, ce n’est pas le cas pour celles des logements de la tour B, qui sont au choix des acquéreurs. Chaque futur propriétaire a choisi son carrelage, son type de menuiseries. Et toutes les finitions ont été gérées par CIT Blaton.

CIT Blaton a livré une splendide réalisation dont les appartements ont tous trouvé acquéreur très rapidement. Avec 1000 m² de commerces au rez-de-chaussée, 200 places de parking en sous-sol et un jardin de 2000 m² en intérieur d’îlot, nul doute que les résidents trouveront leur bonheur là étaient jadis soignés des patients.   

51 box individuels sécurisés pour vélo électrique

Au niveau -1 de la résidence Cavell Court, Troax a livré et installé un système modulaire de cloisons grillagées pour protéger indivi­duellement 51 vélos électriques et autant de bornes de recharge. Chaque vélo a ainsi droit à son propre box d’environ 90 cm de large sur 1,5 m de profondeur, et ce dans la meilleure qualité de grillage disponible (fils de 5 mm soudés à la presse avec une ouverture de maille de 50×50 mm) afin de rendre impossible toute intrusion. La sécurité offerte par la gamme Troax Safe est d’ailleurs attestée par le label néerlandais « Politiekeurmerk Veilig Wonen ».

Grâce à la modularité du système, les panneaux s’élèvent jusqu’au plafond, soit 2,7 m, et il sera possible de joindre 2 box adjacents en cas de demande. Le tout a été réalisé en gris, pour que la poussière demeure invisible. Comme tous les panneaux grillagés Troax, les atouts sont la transparence, apportant un sentiment supplémentaire de sécurité, et le fait que les pompiers peuvent éteindre un éventuel départ de feu à travers les mailles des panneaux.

On le constate, les résidents de Cavell Court ont droit au meilleur, jusque dans les sous-sols !

Fiche technique
  • Maître d’ouvrage AG Real Estate, Burco
  • Architecte assar architects
  • Entreprise générale CIT Blaton

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.