Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Matériel et machines

Group-GTS réceptionne six Volvo Trucks au LNG

img_34552-kopieren

14 mai 2019 Temps de lecture 5 minutes

Partager cet article

Le groupe GTS est lui aussi convaincu du potentiel écologique et économique des camions Volvo au gaz naturel. Le groupe de Tessenderlo vient de prendre en réception six FH LNG. Ils seront utilisés sur des navettes nationales et internationales. Ben Geybels, le patron de Group-GTS, prévoit de passer une nouvelle commande d’ici la fin de l’année.

Les clés des six FH LNG de 460 ch ont été remises fin avril par Stijn Van den Bulck, account manager chez Volvo Trucks Center à Olen. « Cet achat par Group-GTS est un choix réfléchi. Le diesel devient de plus en plus cher, la consommation des FH LNG est nettement inférieure et de plus en plus de chargeurs demandent à leurs transporteurs de réduire leur empreinte carbone. Mais c’est surtout le TCO favorable qui les a convaincus », dit-il.

Ben Geybels le confirme : « Nous avons effectué des tests approfondis et, avec notre gestionnaire de flotte, nous avons calculé qu’il y a un véritable ‘business case’. Un certain nombre de conditions doivent toutefois être remplies. Ainsi, les camions doivent parcourir 130.000 kilomètres par an et ils doivent être utilisés dans des navettes fixes, car le réseau de stations-service LNG est encore trop limité ».

Quatre des six FH LNG seront utilisés pour la distribution en Belgique. « Ils transporteront essentiellement des matériaux de construction et des produits pour l’industrie mécanique. Les deux autres feront principalement la navette entre la Belgique et la région de la Ruhr », explique Ben Geybels. Il souligne que l’avantage de l’exemption de Maut en Allemagne est un bonus, mais qu’il n’a pas été un facteur décisif. « Nous ne voulons pas que cet investissement soit dépendant de subventions. Ni d’arguments marketing, d’ailleurs. Nous pensons que dans l’état actuel des choses, le LNG est la meilleure alternative au diesel sur les longues distances ».

Réduction des émissions de CO2

« De plus en plus de clients ont une politique climatique et nous demandent de réduire les émissions de CO2. Cependant, la plupart d’entre eux ne sont pas prêts à payer davantage pour leurs transports. Nous avons que si nous parcourons les distances prévues, le LNG sera moins cher que le diesel. Avec un impact environnemental nettement plus faible, tant en termes de CO2 que de bruit. Et avec les mêmes performances de conduite. Les tests l’ont confirmé », dit Ben Geybels.

Progresser pas-à-pas

C’est pourquoi il envisage de passer une nouvelle commande à la fin de cette année. « Mais nous ne nous lancerons pas dans cette aventure à la légère. Nous ne voulons pas sauter les étapes. Tout d’abord, nous voulons avoir récolté plus de données et identifier les transports entrant en ligne de compte. Ce choix se fera fait entre autres en fonction des stations LNG disponibles le long des trajets envisagés », ajoute-t-il.

Group-GTS a son siège principal à Tessenderlo et un autre Kallo. Un point de ravitaillement de LNG existe déjà à Kallo et un autre sera ouvert à Tessenderlo en juin. Dans ces deux cas, les coûts de détour sont dès lors presque nuls.

Une signalétique adaptée

Pour souligner que les FH LNG émettent moins de CO2, le striping sur la cabine des tracteurs a été complétée par les mots ‘Gas Powered, Low Emission’. « Et parce que Group-GTS attache également une grande importance à la sécurité, nous en avons profité pour apposer des autocollants qui avertissent les usagers vulnérables de l’angle mort », conclut Ben Geybels.

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message