Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Matériel et machines

Katoen Natie engage des Volvo Trucks au LNG pour le transport lourd en ville

img_0814

9 juillet 2019 Temps de lecture 4 minutes

Partager cet article

Katoen Natie a récemment pris en service un premier tracteur FH au LNG. Il fait la navette entre des usines situées dans des centres-villes en Flandre orientale et le port d’Anvers. Cet investissement n’est pas seulement motivé par la diminution des émissions de CO2, mais aussi par la réduction du bruit et des poussières fines.

« Le Volvo FH LNG diminue les émissions de CO2 de 20 % par rapport à une version diesel. Pour de nombreuses entreprises de transport souhaitant réduire leur empreinte carbone, c’est un argument en faveur du passage au LNG. Chez Katoen Natie, deux autres aspects environnementaux ont également joué un rôle. Un camion au gaz naturel produit 95% de particules en moins qu’un camion diesel et il est beaucoup plus silencieux », dit Pieter Thienpont, directeur commercial chez Volvo Truck Center Belgium.

« Ce sont en effet deux facteurs importants qui ont joué un rôle dans notre décision de commander trois FH LNG. Le premier a récemment été mis en service et deux autres suivront à la fin du mois de septembre. Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote visant à réduire l’impact environnemental de nos transports dans les centres-villes », précise Patrik Naenen, Business Unit Manager ‘General Cargo & Commodities’, qui comprend également la division transport du groupe Katoen Natie.

Réduire les nuisances pour les riverains
« Pour des raisons historiques, de nombreux centres de production sont encore situés au milieu d’agglomérations urbaines. Les brasseries en sont un bon exemple. L’approvisionnement de ces usines et le transport des marchandises produites sont généralement effectués par des poids lourds. Les riverains peuvent en subir les inconvénients. En engageant des camions au LNG, nous voulons réduire les nuisances », explique-t-il.

« Nous avons toute une série de clients produisant dans le centre-ville pour qui nous organisons l’exportation des produits finis via le port d’Anvers. Nous devons donc utiliser des poids lourds pour venir les chercher. Les porteurs électriques arrivent tout doucement sur le marché, mais les tracteurs électriques ne sont pas encore disponibles. Or les combinaisons tracteur/semi-remorque sont pour nous essentielles, car elles offrent la flexibilité et la capacité requises. C’est pourquoi nous avons lancé en Flandre orientale un essai visant à remplacer dans le centre-ville les tracteurs au diesel par des unités au LNG. Nous voulons ainsi réduire les nuisances sonores et les émissions de poussières fines afin de mieux respecter les riverains », souligne Patrik Naenen.

450 camions
Le groupe anversois Katoen Natie offre des services logistiques à valeur ajoutée dans trente pays et emploie plus de 13.000 personnes. La division transport, qui compte quelque 450 véhicules en Belgique, ne travaille pas pour le compte de tiers, mais se concentre sur des transports s’intégrant dans la chaîne logistique du groupe. Ils ont donc toujours une implantation de Katoen Natie comme point de départ ou d’arrivée.

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message