Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Matériel et machines

Un téléscopique qui deviendra vite un maillon indispensable de votre entreprise

Texte | Manitou

Photos | Manitou

8 septembre 2022 Temps de lecture 9 minutes

Partager cet article

Pourquoi acheter un gros chariot télescopique rotatif si vous êtes une petite entreprise familiale ? C’est pour trouver la réponse à cette question que nous nous sommes rendus à Soignies, dans le Hainaut. Guillaume Gauthier a acheté un Manitou 2660 MRT Vision+ l’année dernière. Il possède aujourd’hui un an et demi d’expérience avec l’engin. Il était donc temps d’aller lui demander s’il en était satisfait. « Cette machine nous permet d’accepter des chantiers que nous n’aurions jamais pu réaliser sans elle ».

Les télescopiques de type Vision et Vision+ ont été dévoilés en 2021 et exposés lors de la dernière édition de Matexpo. C’est là que Guillaume Gauthier, qui réside à Soignies, dans le Hainaut, a appris à mieux connaître la société Manitou. Il s’est assez rapidement décidé pour un MRT 2660. « Je suis électricien et chauffagiste et travaille un peu en externe. Mais environ quatre-vingts pour cent du travail que je fais est destiné à notre propre entreprise. Nous possédons une petite entreprise familiale active dans le secteur du bâtiment. Nous rachetons d’anciens bâtiments et maisons, que nous restaurons entièrement. De la maçonnerie à la toiture, nous faisons pratiquement tout nous-mêmes. Comme nous avons peu de salariés, cette machine nous permet d’économiser énormément sur la main-d’œuvre. Elle nous offre aussi une solution sûre et facile pour déplacer et hisser des matériaux lourds ».

La capacité de levage dépend de la position de la flèche.

La sécurité avant tout

Le chariot télescopique a été livré à Gauthier fin octobre 2021. C’est son premier Manitou. Il possédait cependant déjà une expérience limitée avec une pelle mécanique. « Il faut évidemment apprendre à connaître la machine, mais la commande depuis la cabine est assez simple. Pour moi, le Manitou combine en fait chariot télescopique, grue avec treuil et nacelle. J’ai en outre bénéficié d’une formation pour apprendre à utiliser ce Vision+ en toute sécurité. La sécurité est en effet une priorité pour le constructeur. Un certain nombre d’opérations sont automatiquement bloquées lorsque les conditions de sécurité ne sont pas réunies. C’est ainsi que la machine adapte elle-même sa capacité lorsque les stabilisateurs ne sont pas tout à fait déployés. Guillaume Gauthier poursuit : « Au début, il a fallu s’habituer à voir la machine refuser d’effectuer l’une ou l’autre opération. C’est surtout lors du levage de charges que l’on s’aperçoit combien cette fonction de sécurité est ingénieuse. Sur votre écran, vous voyez en permanence la capacité disponible. Quand le bras est déployé plus loin ou sous un angle réduit, vous pouvez lever moins. En théorie, la capacité de notre machine est de six tonnes. Mais celle-ci n’est bien sûr disponible que si les circonstances sont idéales ». 

Facilement accessible, la cabine offre une bonne visibilité.

Travailler plus rapidement et plus facilement

La hauteur de levage maximum est de 26 mètres. « Cela nous permet d’aller partout ou presque. Nous pouvons ensuite exécuter le travail depuis la nacelle. Cette dernière mesure normalement 2,25 mètres de largeur, mais nous pouvons facilement l’agrandir jusqu’à quatre mètres. Pour cela, il faut déployer et fixer une plateforme. Sur un chantier, il convient évidemment d’être toujours attentif aux obstacles, par exemple aux câbles électriques. Mais cette solution est beaucoup plus rapide et facile que le recours à un échafaudage ou une nacelle classique ». 

La cabine de ce Vision+ a été entièrement modernisée pour améliorer le confort du chauffeur. Ce que Guillaume Gauthier confirme : « La cabine est facilement accessible et la visibilité excellente ». Pourtant, il n’est pas toujours évident de bien positionner la nacelle ou le treuil depuis la cabine. « C’est pour cette raison qu’une commande radiographique à deux leviers est disponible ici. Vous pouvez commander le treuil depuis l’extérieur ou monter la télécommande dans la cage. Une commande à trois leviers est également disponible en option. Elle permet également de manœuvrer la machine sans être à bord ou de déployer les stabilisateurs. Mais c’est une option que nous n’avons pas retenue ». 

La commande radiographique permet de manier le treuil de l’extérieur.

Une citerne de cinq tonnes

Le principal atout de l’engin est toutefois, nous dit Gauthier, le treuil qui est capable de soulever six tonnes. « C’est par exemple très pratique pour poser une citerne. Dernièrement, j’ai dû en soulever une de cinq tonnes. Avec mon Manitou, je suis parvenu à lui faire passer tous les obstacles pour l’amener à sa place. C’est très impressionnant à voir, je trouve. Un autre point fort est que la machine conserve très bien sa valeur. Même si nous avons l’intention de la garder très longtemps. Côté défauts, peut-être que le machine n’a pas été conçue pour travailler à l’intérieur. Les premières semaines, nous avons encore dû mettre un certain nombre de choses au point, mais nous avons pu compter pour cela sur l’excellent service de notre concessionnaire ».

« Nous n’utilisons pas l’engin tous les jours, mais y monter les outils est tellement facile qu’elle est devenue un maillon indispensable dans nos activités. Nous avons donc une nacelle, un treuil et une fourche. Déplacer des charges, ménager la nacelle classique, réduire les manipulations manuelles, … elle ne nous offre que des avantages. C’est bien plus qu’un joujou amusant. Et j’en suis très fier ».  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Jonathan Huppez

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureux d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message