05:44
23-10-2020

DU GARAGE A UNE IMPLANTATION MONDIALE : JCB FETE SES 75 ANS

Le 23 octobre 1945, le regretté Joseph Cyril Bamford fondait JCB dans un minuscule garage d’Uttoxeter, dans le Staffordshire.

L’idée à l’origine de sa réussite a consisté à utiliser la ferraille datant de la guerre pour fabriquer une remorque à benne basculante qui trône aujourd’hui fièrement dans le hall du siège mondial de JCB.

Dès 1947, la société se développait et M. Bamford a déménagé quelques kilomètres plus loin dans une écurie de Crakemarsh Hall. JCB a également recruté son premier employé à plein-temps, Arthur Harrison, qui est ensuite devenu contremaître.

En 1950, JCB déménageait à nouveau, cette fois vers le site d’une ancienne fromagerie à Rocester.

1953 s’est révélée une année charnière pour les nouveaux produits, lorsque M. Bamford a inventé la chargeuse-pelleteuse et lancé la pelle JCB Mk 1. C’était la toute première machine dotée d’une pelle hydraulique à l’arrière et d’une benne à l’avant. Cette ingéniosité porte encore ses fruits aujourd’hui : JCB a produit plus de 600 000 chargeuses-pelleteuses. Aujourd’hui, elles sont fabriquées sur trois continents.

C’est également en 1953 que le célèbre logo JCB – reconnu dans le monde entier – a fait son apparition sur une machine. 5 ans plus tard, il devenait une marque commerciale.

En 1962 la première filiale de JCB a ouvert aux Pays-Bas. Un an plus tard, la chargeuse-pelleteuse JCB 3C, aujourd’hui une référence en matière de conception, était commercialisée.

En 1964, JCB exportait sa première machine aux Etats-Unis : une chargeuse-pelleteuse JCB 4C.

En 1969, JCB a atteint un record de production, avec 4 500 machines, dont plus de la moitié destinée à l’exportation.

Au début de 1970, JCB a ouvert un site à Whitemarsh, à Baltimore (Etats-Unis), afin de tirer parti des formidables opportunités de croissance en Amérique du Nord.

Entre 1971 et 1973, le chiffre d’affaires a doublé pour atteindre 40 millions de livres sterling.  En 1975, M. JCB a pris sa retraite et le flambeau a été passé à son fils Anthony.

Une nouvelle ère s’ouvrait. Une ère qui s’est caractérisée par une multiplication vertigineuse des sites de production et des gammes de produits.

Tout a débuté en 1972 avec l’ouverture de JCB France.

En 1977 fut dévoilé le chargeur télescopique Loadall, une machine qui a révolutionné la manutention des charges sur les chantiers de construction et les exploitations agricoles. Ce chargeur compte parmi l’un des plus grands succès de l’histoire de JCB.

En 1978 la construction de la deuxième usine de JCB au Royaume-Uni, JCB Transmissions, à Wrexham a commencé.

La décision de lancer la production en Inde en 1979 a ouvert une période d’expansion globale, car Anthony Bamford avait entrevu le potentiel de ce marché. Aujourd’hui, JCB compte des usines à New Delhi, Pune et Jaipur. L’Inde est aujourd’hui le deuxième marché de JCB, derrière le Royaume-Uni.

L’innovation est restée l’âme de l’entreprise, et la chargeuse-pelleteuse 3CX Sitemaster, commercialisée en 1985, est devenue l’une des meilleures ventes de chargeuses-pelleteuses JCB. Cette année-là, JCB a fêté la production de sa 100 000e chargeuse-pelleteuse.

En 1988 fut présentée la JCB GT, une chargeuse-pelleteuse capable d’atteindre la vitesse de 160 km/h. Ce remarquable produit continue de séduire les foules partout où il est en action.

En 1990, JCB élargissait son champ d’intervention en lançant le FASTRAC JCB, premier tracteur grande vitesse à suspension intégrale. Ce modèle, qui a coûté 12 millions de livres sterling en développement, a véritablement pris d’assaut le monde de l’agriculture.

Le développement de produits a continué sans faiblir, avec le lancement de la chargeuse-pelleteuse 2CX en 1990, suivie trois ans plus tard par sa petite sœur, la 1CX.

En 1995, JCB fêtait son 50e anniversaire.

Le Premier ministre travailliste, Tony Blair, s’est rendu chez JCB en 1996 et a aidé à assembler un 4CX. En 1997 fut commercialisé le chariot élévateur Teletruk, capable de lever des charges et de les placer au-dessus d’obstacles.

En 1998, JCB a ouvert sa dernière usine à Wrexham, au Pays de Galles et, un an plus tard, créait JCB Earthmovers à Cheadle, dans le Staffordshire.

En 2000, les premières machines ont commencé à sortir de la ligne de production, au nouveau siège nord-américain de JCB à Savannah, dans l’Etat de Géorgie.

En 2004, les employés ont célébré la production de la 500 000e machine.

C’est également cette  année-là que JCB s’est lancée dans la production de moteurs avec le moteur JCB DIESELMAX fabriqué chez JCB Power Systems dans le Derbyshire.

En 2005, JCB a ouvert son usine de Pudong, en Chine, et annoncé la plus grosse commande de son histoire, un contrat de 140 millions de dollars visant à fournir à l’Armée américaine une chargeuse-pelleteuse rapide pour ses tâches d’ingénierie militaire, une machine connue sous le nom de HMEE (High Mobility Engineer Excavator).

En 2006, Jo, le fils de Sir Anthony Bamford, est devenu directeur de JCB. C’est la troisième génération de la famille Bamford à occuper ce poste.

Pendant ce temps en 2008, JCB Heavy Products, qui fabrique des pelles sur chenilles et des pelles sur pneumatiques, a emménagé dans sa nouvelle usine située en périphérie d’Uttoxeter.

En 2009, un investissement de 40 millions de livres sterling a permis de construire à Ballabgarh, en Inde, la plus grande usine JCB de fabrication de chargeuses-pelleteuses au monde.

Aussi en 2009, les employés ont célébré la production de la 750 000e machine.

La production s’est étendue au Brésil en 2012, où le Premier ministre britannique a inauguré la nouvelle usine de 63 millions de livres sterling dans l’Etat de Sao Paulo.

Cette année, JCB a également signé une commande de 60 millions de livres sterling du gouvernement brésilien, pour plus de 1 000 chargeuses-pelleteuses.

A l’approche du 68e anniversaire de JCB, en 2013, plusieurs centaines d’employés se sont réunies à l’extérieur du siège mondial pour une photographie souvenir à l’occasion de la production de la millionième machine JCB.

En 2014, en Inde, la production a débuté sur le complexe de Jaipur, qui a coûté 62 millions de livres sterling, et des plans ont été annoncés en vue de la construction d’un nouveau siège JCB à Cologne, en Allemagne, pour un montant de 20 millions de livres.

En 2015, JCB a célébré son 70e anniversaire en continuant à mettre l’accent sur l’innovation de ses produits, avec la sortie de la toute nouvelle chargeuse-pelleteuse 3CX Compact, une machine 35 % plus petite que son grand frère et conçue pour travailler sur des chantiers de plus en plus encombrés.

2016 a été une année charnière puisque l’entreprise a célébré la production du 200 000ème TELESCOPIC. Aujourd’hui, JCB est le premier fabricant mondial de chariots télescopiques.

Cette année-là, JCB a également produit sa 100 000ème mini-pelle et célébré les 25 ans de production de son révolutionnaire tracteur : le JCB FASTRAC.

C’est également l’année de lancement de la pelle urbaine, le JCB HYDRADIG.

2017 a été une année capitale sur deux points : le lancement d’une nouvelle gamme d’équipements JCB après deux ans de développement secret. JCB entrait pour la première fois sur un marché d’une valeur de 8 milliards de dollars par an. L’année a également vu la société célébrer les 40 ans de la production des TELESCOPIC. Plus tard dans l’année, JCB a célébré la production de son 500 000ème moteur – suffisamment de moteurs pour s’étendre de Londres à Paris.

2018 a vu l’introduction de produits passionnants avec le lancement de la toute première mini-pelle électrique ! La JCB 19C-1E a été développée en réponse aux demandes des clients en matière de machine à zéro émission qui pourraient travailler à l’intérieur, sous terre et dans les zones urbaines. Une fois complètement chargée, elle est prête à travailler toute une journée sur le chantier.

L’année a également vu le lancement de la gamme de pelles sur chenilles de la série X, qui a connu un énorme succès, et le début de la fabrication des Dumpers dans l’usine du siège mondial de Rocester.

JCB a également annoncé un investissement de 50 millions de livres sterling dans une nouvelle usine pour produire des cabines à Uttoxeter.

En 2019, la nouvelle mini-pelle électrique était en pleine production chez JCB Compact Products à Cheadle, dans le Staffordshire, et les 50 premières commandes ont été livrées aux clients.

Aussi en 2019, le président Lord Bamford a officiellement ouvert un tout nouveau siège de 50 millions de livres sterling pour JCB Allemagne.

Alors que JCB entame l’année de son 75e anniversaire, JCB a marqué la production de la 750 000ème chargeuse-pelleteuse avant que le monde ne devienne un lieu très différent avec la pandémie de Covid-19. Lorsque les chaînes de production de la société se sont tues en mars, JCB s’est consacré à aider les personnes dans le besoin pendant cette période sans précédent.

En Inde et au Royaume-Uni, les employés ont préparé plus de 200 000 repas pour les plus démunis. Une chaîne de production du Staffordshire, fermée à la suite de la crise du Coronavirus, a été réouverte pour produire des prototypes de boîtiers de respirateur pour les hôpitaux.

JCB a également réouvert son centre d’innovation au siège mondial de Rocester afin que les employés puissent se porter volontaires pour fabriquer des visières médicales pour le personnel hospitalier grâce aux imprimantes 3D de la société.

Au moment de la réouverture des chaînes de production en juin, JCB annonçait un nouveau développement passionnant avec la mise au point de la toute première pelle à hydrogène de l’industrie du bâtiment. JCB conforte sa place de leader du secteur en matière de technologies à zéro émission de carbone.

La pelle de 20 tonnes JCB 220X alimentée par une pile à combustible à hydrogène a été soumise à des tests rigoureux sur les terrains d’essai de la carrière de JCB pendant plus de 12 mois. Ce développement passionnant signifie que JCB est le premier constructeur d’engins de chantier au monde à dévoiler un prototype fonctionnel d’une pelleteuse alimentée par l’hydrogène, considéré par beaucoup comme le carburant du futur.

en savoir plus: JCB

Construire la Wallonie partners