Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

De chancre industriel à complexe résidentiel de qualité

Un grand jardin commun a été aménagé en intérieur d’îlot.

Texte | Tim Janssens

Photos | Nathalie Van Eygen

3 février 2022 Temps de lecture 9 minutes

Partager cet article

Et la rénovation urbaine a porté ses fruits ! À Molenbeek-Saint-Jean, une imprimerie en état avancé de délabrement a fait place à The Factory, un nouveau complexe résidentiel de sept étages comprenant 93 appartements ainsi que des espaces pour des activités commerciales et professionnelles. Le propriétaire du bâtiment, Home Invest Belgium, a fait appel au bureau d’architectes DDS+, qui a su tirer le meilleur parti possible des possibilités du lieu. Avec pour résultat, un bâtiment d’angle attrayant, en forme de L, qui restaure le tissu urbain et revalorise le quartier environnant : la valeur ajoutée de ce projet n’est pas à sous-estimer.

Le bâtiment a une forme de L et suit la ligne de bâtisse le long de la rue Brunfaut et de la rue Fin.

La recette du succès de The Factory est la suivante : des unités résidentielles de haute qualité, offrant l’intimité nécessaire, combinées à la variété des espaces et à des installations communes améliorant considérablement la qualité de vie des occupants. Le rez-de-chaussée richement vitré du nouveau bâtiment, qui offre la flexibilité nécessaire grâce à un plan ouvert et à de grandes hauteurs de plafond, est réservé aux activités commerciales et professionnelles, tandis que les six niveaux supérieurs accueillent 93 appartements de tailles diverses, du studio au quatre chambres. Une grand jardin commun, des abris à vélos, 73 places de parking en sous-sol et 93 caves privatives complètent le tableau.

Les façades à rue sont revêtues d’une brique aux nuances gris doux…

Intégration dans le contexte urbain

The Factory est situé à deux pas du canal Charleroi-Bruxelles et du quartier Dansaert. « Le bâtiment a une forme de L et suit la ligne de bâtisse le long de la rue Brunfaut et de la rue Fin », expliquent les architectes de DDS+. « Ce grand bâtiment de 12 240 m² s’intègre de manière optimale dans le contexte urbain grâce à une conception bien pensée qui met délibérément l’accent sur l’intimité des résidents, l’orientation, la présence de verdure et le confort acoustique. »

Un grand jardin commun a été aménagé en intérieur d’îlot, avec de jolis bacs de fleurs et une serre à usage collectif. Les façades à rue sont revêtues d’une brique aux nuances gris doux, tandis que la façade arrière est finie en crépi blanc. Les menuiseries extérieures de couleur ocre rompent avec cette palette de couleurs et apportent une touche chaleureuse. La volumétrie et les accents architecturaux – balcons-terrasses spacieux, loggias et claustras de couleur ocre, combinés à des fenêtres et des encorbellements aux proportions variables empêchant une apparence trop monolithique et permettent une intégration harmonieuse dans le tissu urbain – font le reste. »

Tandis que la façade arrière est finie en crépi blanc.

Des défis particuliers

Construire un bâtiment d’angle sur une grande surface vide, ne semble pas trop complexe. Néanmoins, ce projet a présenté quelques défis spécifiques pour les architectes de DDS+. Par exemple, il n’était pas simple de raccorder le nouveau bâtiment aux murs mitoyens des bâtiments auxquels il venait se connecter. Il a également fallu jongler avec les volumes (hauteurs différentes, façades en retrait, etc.) afin d’adoucir l’impact visuel du projet et de l’insérer de manière optimale dans son environnement. En outre, il a fallu prévoir un accès pour les pompiers en intérieur d’îlot, qui sert également de passage vers le jardin intérieur et les abris à vélos. Et, puisque nous sommes en région bruxelloise, il a fallu compter avec un accès complexe au chantier dans un tissu urbain très dense.   “

La volumétrie et les accents architecturaux veillent à une harmonieuse intégration dans le tissu urbain.

Zoom sur la durabilité

« Le maître d’ouvrage a accordé une grande attention à la durabilité du bâtiment dans le temps, que ce soit pour le vieillissement des matériaux, la facilité d’accès et d’entretien, ou la réalisation d’installations techniques rationnelles d’économie d’énergie », précise-t-on chez DDS+.  « C’est pour cette raison que nous avons choisi cette brique grise en particulier car elle vieillit très lentement et présente une excellente résistance à la pollution atmosphérique urbaine. Respectant les normes PEB en vigueur au moment du dépôt du permis (2015), The Factory est pourvu de panneaux solaires en toiture et de toitures vertes, conformément à l’imposition sur les toitures plates en vigueur à Bruxelles. 

Les menuiseries extérieures de couleur ocre apportent une touche chaleureuse.

Dans le jardin intérieur, conçu en collaboration avec le bureau d’architecture paysagère Avant­garden, une grande zone d’infiltration des eaux de pluie et un bassin d’orage en sous-sol ont été prévus. Après un assainissement complet du sol, le revêtement en béton du passé a été remplacé par de grandes surfaces perméables. Dans le jardin, les cloisons de séparation ont été abaissées afin de maximiser la lumière naturelle et la sensation d’espace en intérieur d’îlot. Home Invest Belgium a également décidé d’investir dans la rénovation de la Place d’Or, située à l’intersection des rues Fin et Brunfaut, afin d’offrir un espace public extérieur de qualité aux résidents de The Factory mais également des immeubles voisins. En résumé, tout est désormais mis en place pour garantir une expérience de vie unique !  

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message