Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures
Projets

Du béton architectonique orne le Droogdokkenpark

droogdokpark-antwerpen-2286-0619-kopieren

6 février 2020 Temps de lecture 9 minutes

Partager cet article

Celui ou celle qui veut profiter d’un point de vue unique sur Anvers depuis un site tout aussi exceptionnel, se doit de découvrir le parc des cales sèches (Droogdokkenpark) dans le quartier het Eilandje niché dans un méandre de l’Escaut. Le site de 18 hectares au nord de la ville a été aménagé en parc métropolitain et espace vert. Pour la production de l’escalier et des bancs en béton, il a été fait appel à Ebema, fabricant de matériaux de pavage en béton de qualité supérieure.

Par sa position unique le long de la rive externe d’un méandre de l’Escaut, le site fait le lien entre la ville et le port. L’île des Droogdokken est composée d’une berge naturelle le long de l’Escaut d’une part, et de la zone adjacente des cales d’autre part. Fin septembre 2018 ouvrait le Belvédère, première partie du parc : un point de vue architectural hexagonal de 2 hectares. La Vlaamse Waterweg nv a construit le long de l’Escaut un nouveau quai qui s’intègre parfaitement dans la plateforme. AG VESPA et la ville ont aménagé par-dessus une pelouse plantée de 65 arbres, un sentier de promenade périphérique et une place à l’entrée du Belvédère. Un parking de nonante emplacements a également été prévu au niveau du pont Kattendijk, futur accès au parc.

Fin septembre 2018 ouvrait le Belvédère, première partie du parc : un point de vue architectural hexagonal de 2 hectares.

 

Parc hexagonal

AG VESPA coordonne le réaménagement des quais de l’Escaut dans les différents secteurs et crée avec la ville le domaine public. Le concept pour le Droogdokkenpark est de Van Belle & Medina Architects et Vogt Landscape Architects, tandis que Artes Group assure le rôle d’entrepreneur général.
« Pendant la période d’adjudication, nous avons reçu de différents acteurs la demande de remettre offre. Parmi ceux-ci Artes Group, qui emporta finalement le marché », explique Maarten Mathijssen, product manager chez Ebema. « En concertation avec Artes Group, nous sommes parvenus à un accord pour l’achat des différents éléments. »

L’un des grands atouts du Droogdokkenpark est sans aucun doute sa situation. Maarten Mathijssen : « Le parc est situé sur la rive externe d’un méandre de l’Escaut, d’où on a une vue aussi bien sur la ville que sur le port, avec derrière soi le MAS et la monumentale Maison portuaire. Accéder au parc hexagonal se fait par un impressionnant escalier, construit à partir d’éléments fabriqués par Ebema. Combinés entre eux, ces éléments séparés forment des marches et des bancs. Pour les quatre autres côtés, tournés vers l’écluse et l’Escaut, nous avons conçu des bancs sur lesquels les visiteurs peuvent s’asseoir ou se tenir debout pour contempler l’Escaut. »

Béton architectonique

Escalier et bancs sont réalisés en béton architectonique. « Un matériau de grande qualité avec une finition du même acabit », précise Maarten Mathijssen. « La composition du béton architectonique est beaucoup plus raffinée que par exemple celle du béton destiné aux applications industrielles. Le béton architectonique revêt un important rôle esthétique, ce qui se voit clairement dans ce projet. Pour les escaliers implantés dans l’espace public, une couche antidérapage est primordiale. Plutôt que d’ajouter une couche par-dessus, ce qui aurait nui à l’esthétique, nous avons choisi de traiter la surface à l’acide pour ainsi créer un effet antidérapant.  Nous avons ainsi pu réaliser un escalier sûr sans nuire à la beauté du béton architectonique.

Combinés entre eux, les éléments constitutifs de l’escalier forment des marches et des bancs.

 

Lors du traitement de la couche supérieure, les granulats utilisés ont refait surface. Ce qui n’a pas été sans conséquence. Maarten Mathijssen : « La teinte des granulats noirs présents dans les échantillons développés pour l’occasion, s’est révélée trop marquée. Avec notre fournisseur de granulats, nous sommes alors partis à la recherche d’une variante grise, ce qui ne fut pas évident. Ces granulats étaient extraits d’une carrière qui a fermé peu après. Ce que nous avons encore pu extraire de la carrière, était tout juste suffisant pour réaliser l’escalier. Ce fut donc un fameux défi de dénicher une quantité suffisante de granulats dans cette teinte spécifique et de lancer la production des éléments à temps. »

Collaboration constructive

Pour ce projet, une bonne coordination et un suivi méticuleux étaient requis. « Il s’agit là justement de l’une des forces d’Ebema. Nous essayons en premier lieu de livrer un produit conforme, qualitatif et durable qui correspond à ce que souhaite le maître d’ouvrage. Nous participons également à la réflexion. Pour les projets d’envergure comme celui-ci, nous produisons par exemple des échantillons en grandeur réelle, pour que le client puisse réagir. Une fois le projet achevé, nous restons disponibles pour solutionner d’éventuels problèmes. Notre approche personnalisée est fort appréciée par les clients. Autre constat : lors des visites de chantier, nous parvenons à trouver des solutions d’une manière très collégiale. Je retiens de ce projet la collaboration constructive avec Artes Group et toute l’équipe », conclut Maarten Mathijssen.   

Newsletter

S'inscrire pour recevoir les dernières actualités

Contact

Olivia Castelein

Chef D’édition

Envie de découvrir nos formules de partenariat ? Je serais heureuse d'en parler avec vous.

0%

    Envoie-nous un message